François en visite chez les jésuites

François en visite chez les jésuites

à la Curie généralice, tout près du Vatican. Il a été reçu par le P. Sosa, qui avait ménagé une rencontre avec le comité de défense de Lula. Décidément, il aime mieux les leaders d’extrême-gauche latino-américains (fussent-ils corrompus) que Matteo Salvini ou Donald Trump! (9/7/2019)

Lundi, le pape s’est rendu « en privé » à la Curie généralice de l’ordre des jésuites, à Santo Spirito in Sassia, à deux pas du Vatican, anticipant la visite qu’il y fait chaque année le 31 juillet, fête de Saint Ignace de Loyola. Il y a rencontré le Supérieur, le moustachu Père Sosa, comme l’a confirmé le porte-parole ad interim du Vatican, Alessandro Gisotti (cf. www.vaticannews.va).

A cette occasion, il s’est vu remettre un T-shirt portant l’inscription « Liberté pour Lula », comme en témoigne un tweet du compte Twitter #LulaOficial qui a publié une photo montrant des partisans de l’ex-président avec le pape François (détail « omis » par Vatican News)

Voir l'image sur Twitter

Lula✔@LulaOficial


Lula est en prison depuis avril 2018, mais son compte Twitter continue, géré par ses partisans du Parti des travailleurs.
La rencontre d’hier, qui a sans doute eu lieu par l’entremise du P. Arturo Sosa – que l’on peut voir sur la photo derrière le Pape – s’inscrit dans le cadre d’une campagne de solidarité « Liberté pour Lula » (Lula Livre) menée par le Comité populaire pour la défense de Lula et la démocratie (Comitê Popular em Defesa de Lula e da Democracia), qui fait partie du Parti des travailleurs (PT)

Rappelons que Lula a été président du Brésil de 2003 à 2010. Il est le fondateur du PT, dont il a été le président pendant de nombreuses années, et il est toujours considéré aujourd’hui comme le représentant le plus important de ce parti. L’année dernière, il a été condamné à douze ans de prison pour corruption.

Les partisans de Lula ont tout fait pour empêcher qu’il soit arrêté, puis pour obtenir sa libération. Ils ont même contacté François, dont on sait qu’il a peu de sympathie pour le président Jair Bolsonaro alors qu’il entretient de très bons rapports avec les partis de gauche d’Amérique latine, et du Brésil en particulier. Le 3 août 2018, par exemple, on pouvait lire, sur le compte twitter de Lula, que les visiteurs du pape lui avaient demandé de transmettre à Lula «un message personnel». A la suite de quoi, François a écrit ces mots : «Pour Luiz Inacio Lula da Silva, avec ma bénédiction; je lui demande de prier pour moi. François» (cf. François aime les leaders latino-américains , 12/8/2018).

Sources: katholisches.info (Giuseppe Nardi) et www.acistampa.com.