Gabrielle… Message pour les prêtres

PRESENTATION

Gabrielle, catholique, mariée, mère de famille, vit en intimité avec le Ciel depuis son enfance. C’est ainsi que, répondant à l’appel du Seigneur et en accord avec son père spirituel, sont écrites « Les Gloires du Sacerdoce », un recueil de textes où notre Seigneur lui-même, s’emploie avec amour et force à révéler l’inestimable don du Sacerdoce et sa vocation au cœur de l’humanité. Cet intitulé, voulu par Jésus Lui-même, exprime déjà le mystère et la grandeur du prêtre dont le saint curé d’Ars disait : « si l’on comprenait bien le prêtre sur la terre, on mourrait, non pas de frayeur, mais d’amour ! ». Jésus rappelle en effet, l’importance de son prêtre : « redoutable maison de Dieu », sa puissance infinie : « l’oint de ma Toute-Puissance victorieuse », son rôle irremplaçable, « terre fertile où les âmes se déposent et s’enfoncent dans le mystère de la Rédemption. »
Ces enseignements que nous donne Jésus sont pour chaque pasteur, mais aussi pour chaque fidèle car ils donnent la mesure sans mesure, de la Présence divine dans le monde. La lecture de ces lignes nous éclaire sur la grandeur de l’Eglise et sa vocation dans ce monde. Cet ouvrage est un don inestimable dont nous ne pouvons que tirer profit !

VIENS ET SUIS-MOI


Viens et suis-moi !
Je t’appelle !
L’Amour appelle son choisi !
Viens et suis-moi afin de combattre tout ce qui fait obstacle à la rédemption de l’homme.
Viens et suis-moi ! Sois ce serviteur zélé qui va lutter contre ce qui s’oppose au salut éternel de mes enfants. Oui, tu as raison ! Mon appel est folie de l’Amour mais ce qui est folie pour l’homme est sagesse pour Dieu. Mon zèle est un feu dévorant et c’est avec ce feu que J’ai embrasé ton cœur de pasteur, ton cœur sacerdotal.

A ma suite, sois celui qui dit à l’homme : « Viens et suis-moi ! » car Je te conduirai à l’Amour.
Et voilà que, par le prêtre, l’homme se donne à l’Amour. Par toi, génération après génération, par tous les continents, la bénédiction divine livre sa victoire. ( … ) Donne le Christ à l’homme et l’homme à la Toute-Puissance du Christ.
Va, mon prêtre, mon aimé ! Va, toi qui es soldat du Christ-Roi, car pour sauver les âmes, il faut entrer dans le combat de Dieu ! Oh ! comme est noble et belle la vocation du prêtre ! Le repos, tu le recevras de mes mains lorsque Je t’accueillerai dans mon Royaume. Je te dirai au comble de ma joie : « Viens, serviteur fidèle, reçois ta couronne de gloire puisque sur la terre tu n’hésitas pas à recevoir celle d’épines comme le fit ton Seigneur. » ( … )
Prêtre, mon aimé, défenseur de la vérité qui sauve, sois patient et plein de compassion pour nos enfants leurrés et aveugles. Ils ne voient plus rien : ils se sont égarés dans les mensonges du monde. Ah ! comme est grand mon prêtre qui peut rendre la vue aux aveugles, éclairer en vérité les consciences enténébrées et libérer des filets du péché ! ( … )
Le prêtre accompagne l’homme pénitent. Auprès de toi, mon aimé, mon prêtre, l’homme est mis devant la lumière de ma divinité. C’est là qu’il découvre son péché et sa misère. Conduite par ton zèle ferme et aimant, sa vie spirituelle s’éveille et se purifie. C’est la restauration de l’âme qui commence ! Quelle grande joie nous unit alors ! Ton ministère peut ainsi agir pour garder le pécheur immergé en ma divine miséricorde, en cet océan d’amour et de tendresse qui lave, restaure et sanctifie. Accompagne chaque âme selon son rythme, ne te décourage jamais. Je puis tout accomplir en celui qui se livre à l’Amour.
Le prêtre est la voix de l’Espérance et de la Vie !