L’enseignement doctrinal à Garabandal

Résultat de recherche d'images pour "garabandal avertissement st michel archange"

Partie I

Comme Mère et pédagogue, Notre Dame du Mont Carmel, a donné un véritable catéchisme à réviser durant ces années, et pour cause, il aura été occulté les années post concile par beaucoup de Prêtres qui n’osaient plus parler du ciel et de l’enfer.

Voici de façon résumée l’essentiel de la Doctrine enseignée

Au tout début, le 2 juillet la Sainte Vierge accompagnée de deux anges , et en haut à droite, un grand œil bordé de cils, non pas dans un triangle comme certains le disent, voir des dessins, mais la description et le dessin de Conchita que j’ai vu dans les archives données à Rome n’est pas dans un triangle, comme on peut le voir dans certains églises , représentant la Sainte Trinité, et que la franc maçonnerie a détourné à ses fins personnelles, et condamnées comme vous le savez par l’Église.

Dieu était présent, Souverain Maître et juge des opérations, c’est son oeil qui a été perçu, Conchita se plaignait souvent que l’on ne connaissait pas encore Dieu … elle disait : La première chose que je ferai en arrivant au ciel et de t’embrasser toi  et les Trois ! Puis plus tard le 18 août 1962 : Ah? un seul Dieu ! Et encore plus expressément en novembre 1965, quand la Sainte Vierge dit : Je vous aime beaucoup, Je désire votre Salut et vous voir tous réunis ici au ciel, autour du Père, du Fils et du Saint Esprit.

Jésus fut aussi mieux connu et compris à travers les réponses de la Sainte Vierge aux paroles puériles de Conchita, quand elle demanda : Jésus , tu le pries ? Mais..Puisqu’il est ton fils! … Comment? il est Dieu …! Ah … En un instant c’est le mystère de l’incarnation qui lui a été révélé, nature humaine et divine, une seule personne. Réponse anticipée aux déviations et erreurs qui nient la divinité de Jésus entre autres.

Jésus enfant aussi dans les bras de la Sainte Vierge qui souriait, et que les enfants trouvaient si joli, étonnées qu’il ne grandisse ni ne grossisse, dont elles virent les pieds une fois et le prirent dans les bras en promettant de ne pas le faire tomber…

Jésus homme que Loli rencontra dans la montagne alors qu’elle portait à manger à sa famille qui y travaillait, Jésus qui lui demande a manger et quand elle voulut lui présenter ce qu’elle avait, Il disparut soudainement …

Puis le Sacré Coeur dont le regard pénétrant marqua profondément Jacinta qui parfois en parle encore, comme aux personnes qui m’accompagnait et auxquelles je traduisais … un regard de Bonté et de Miséricorde ainsi que de majesté.

Les Anges

Bien sûr Saint Michel et son  » jumeau » Saint Gabriel à côté de la Sainte Vierge, mais aussi cette anecdote peu connue …Deux femmes dans un cortège se parlent, une dit :tiens aujourd’hui c’est la Fête de mon fils Gabriel !

_ c’est la mienne aussi … entendit-elle derrière elle, et elle vit deux jumeaux blonds, elle se retourna et quand elle voulut leur adresser la parole , ils avaient disparus !…

Je reviendrais sur le rôle des anges en général et à Garabandal en particulier.

La Vierge Elle-même à parlé de sa vie sur terre, un détail précisé par les petites quand elle dirent que  la Sainte Vierge, un jour, leur dit qu’elle parfumait les pompons de ses babouches, dans un souci de leur parler de quelle façon il fallait ne pas se négliger, Elle s’est comportée en véritable mère attentionnée.

Saint Joseph aussi apparut à Garabandal, sans doute lui qui montait avec les pèlerins sous la pluie ce mercredi 18 octobre 1961 et qui a arraché ses mots à Loli : ah! S’ils savaient qui est aujourd’hui parmi eux

Conchita disant que c’était le plus grand des saints dans le Ciel , Saint joseph encore lui, qui tapa a la porte chez Pilar la mère de Mari Cruz pour faire l’aumône puis disparut …

Après les personnages ce sont les vérités de Foi révélées abstraites parfois qu’enseigne la meilleure des catéchistes en la personne de Marie.

La création : Loli répondit un jour de façon tranchante et spontanée à un prêtre qui se faisait l’avocat du diable au sujet de la création de l’homme (théorie de l’évolution) :

Non, ce n’est pas cela que la Sainte Vierge nous a dit, Elle a dit que ‘l’homme avait été créé sur la terre tel qu’il est aujourd’hui !

Quant à la création matérielle, il y a l’invocation des enfants : Notre Dame bien apparue, Reine et Dame e tout le monde créé !  Remplaçant momentanément l’autre invocation qui se termine par Reine de la Montagne (découverte de la statue de la Patronne de Cantabrie à Ampuero dont je parlerai plus tard)

Le Ciel, l’Éternité :

Après les questions enfantines, du genre il neige aussi au ciel ?

il fut répondu qu’il est impossible d’imaginer le Ciel avec les données de la Terre, le temps est la valeur ici-bas, au Ciel il y a l’Éternité, un présent continuel; ici il y a l’évolution des êtres dans l’espace, au Ciel la stabilité, ici la corruption, l’ignominie, la faiblesse, la matérialité, au ciel, incorruption, gloire …Loli et ses compagnes comprirent très bien …Ah bien sûr dit Loli …

Le Purgatoire :

Tiré de la conversation avec Conchita en extase et enregistrée ou elle apprendra de la Sainte vierge que le feu du Purgatoire n’est pas le même que le feu de la Terre; Conchita qui, toujours en extase entraîna tout le monde vers le cimetière, où on la vit passer la croix à travers les grilles du portail, la levant , l’abaissant  de gauche à droite, comme si les fidèles trépassés invisiblement venaient l’ embrasser !

L’Enfer :

Si ce mot n’a pas été employé dans le second message, on le devine aisément avec  » le chemin de perdition  » , plus tard aussi Conchita disant que tout le monde savait bien qu’il y avait un Ciel et un Enfer, mais que l’on y pensait très peu.

La Mort :

Les enfants ont montré qu’elles avaient compris lorsqu’elles ont fait embrasser le crucifix au grand père de Jacinta quasi-inconscient qui recouvra quelques instants ses esprits; leurs attentions envers lui furent incessantes jusqu’a sa mort pendant plus d’une semaine, elles le visitèrent; Conchita appris après sa question Quand on va au Ciel on y va comme mort?  Qu’on ne meurt jamais ! (locution 10/7/1963)

Les Défunts :

Les enfants quand elles entraient en extase dans les maisons , allaient d’abord s’agenouiller devant le portrait des défunts de la famille et priaient pour eux, comme je le mentionnais plus haut, chaque soir , en procession nocturne vers le cimetière. Ce village garde toujours de pieuses coutumes envers les âmes des défunts, ainsi chaque matin du moins de novembre les anciens priaient devant la porte de l’Église close, pour les défunts …

Résultat de recherche d'images pour "garabandal avertissement st michel archange"

Partie 2

La Vision des pécheurs.

Cette vision, Conchita l’a eu plusieurs fois Ah ! Cette vision des pécheurs ! Que c’est laid ! Enlève-moi cela !

Je ne veux pas les voir. Non ! … encore ces pécheurs ! S’écria-t-elle …

Le Péché :

Après en avoir constaté les horribles résultats et afin de mieux chercher à les éviter, les enfants ont reçu, de la Vierge Marie une très claire explication sur le péché, de multiples manières et en plusieurs occasions.

Elles posaient des questions pour savoir si, par exemple, chanter telle chanson était un péché, ou je ne veux pas manger, est-ce un péché? Que les femmes fument est-ce un péché? …Elles récitaient devant les personnes présentes l’Acte de Contrition, pour bien signifier que nous sommes pécheurs et que nous devons nous repentir de nos péchés … rappelez-vous le message du 18 juin 1965 .

La Grâce :

La leçon fut la suivante de la part des visionnaires : plutôt que de s’épuiser à éviter de faire la mal, faire le bien …pour être sûrs d’éviter le mal, il faut chercher donc à vivre de la Grâce.

Ainsi, c’est l’Acte de Contrition récité devant les personnes présentes, mais aussi le « Salve Regina » devant un petit garçon: signature de l’état de Grâce …ou encore Loli qui ne donna pas le crucifix à baiser par sa petite soeur avant qu’elle ne soit pas baptisée ! Mais dans l’état actuel voulu par la Providence, la Grâce ne peut nous parvenir qu’a travers et dans l’Église, que par la prière et les Sacrements.

L’Église Catholique :

« Apostolique et Romaine ! ces deux qualificatifs ont été ajoutés par les petites en extase pendant la récitation du credo, nul doute que la Sainte Vierge leur a enseigné où est la vraie unique Église du Christ.

Conchita l’a même écrit plus tard en dédicace à une dame qui insistait :

Demandez que Dieu bénisse notre seul Pape, sa sainteté Paul VI …on apprit plus tard que cette dame était une adepte d’un faux pape auto proclamé, clément XV. père Collin

La Prière :

Le Vierge dès le commencement, leur a appris à prier : Je prierai d’abord et vous continuerez …

C’est le 8 août 1961 que cela débuta, les enfants récitaient très lentement comme Elle, Elle prononçait les paroles avant elles, en extase leurs prières pour qui a pu les écouter avaient une intonation, une émotion, une « musique » que l’on ne trouve pas quand elles sont à l’état normal, même récitées avec dévotion.

 Quel enseignement que cette prière du « Senor Jésus Cristo » suivi des gens pendant l’extase de Conchita !

Ensuite, Marie leur a appris des prières qu’elles ne connaissaient pas comme les Litanies, les mystères du Rosaire, Mari cruz dira même : maintenant ce que je sais le mieux faire c’est prier, avant c’était jouer.

Elles priaient à de nombreuses intentions, le Pape, les prêtres surtout,les pécheurs bien sûr,les malades, les défunts.

Le sacrement de Baptême :

Plus haut nous avons vu que Loli ne donna pas le crucifix à baiser à sa petite soeur qui se nommait Lupe, diminutif de Guadalupe,avant son baptême parce que, dit-elle en extase : Comment ? Si petite est déjà en état de péché ?

De plus, on avait remarqué l’étonnement de Loli et Jacinta devant Muriel Catherine, une personne présente  de confession juive venue de Burgos : Ah ? Elle n’est pas catholique ? Pas baptisée ?

Etonnement parce que l’anecdote est la suivante: On avait conseillé à Loli, la prochaine fois qu’elle verrait l’apparition de jeter de l’eau bénite dessus … ce qui fut fait mais ce qui arrive fut incroyable l’eau se  dirigea pas du tout vers l’apparition mais tomba en douche sur Muriel Catherine, en faisant un arc de cercle, elle fut trempée et attendit la majorité, ses parents ne voulant pas qu’elle se baptise, pour le faire, se fut le Frère du Padre Luis Andreu, le Père Ramon Andreu le 20 octobre 1963.

Le Sacrement de Pénitence :

Jacinta raconta qu’un jour l’Ange ne lui donna pas la communion avant qu’elle se fasse confesser car, en dehors de la réception de l’Eucharistie, c’est une véritable façon de faire pénitence ! que les gens se confessent disaient les petites lors de la première nuit des cris 19/20 juin 1962; ce qui fut fait par tout le village le 21 jour de la fête Dieu !

Le Sacrement de l’Eucharistie :

C’est le Sacrement des Sacrements, une des deux choses sur quoi insistait la Sainte Vierge : la dévotion au Saint Sacrement. Jacinta avait reçu tout un enseignement sur la Sainte Messe dont elle n’a jamais parlé, quel dommage !

 D’abord la présence réelle, il en fut question dans le message du 18 octobre, puis le Sacrifice, il y a tous ces crucifix baisés au cours des extases, donnés à embrasser ou avec lesquels les personnes présentes étaient signées ou ceux embrassés par l’Ange ou la Vierge Marie, c’est bien le signe de la rédemption, « de la crucifixion dans la Sainte Messe »,  comme la Sainte Vierge lui fit comprendre à Mari Loli le 13 octobre 1963 en locution.

Le Sacrement de l’Ordre :

Les petites ont très vite été concernées par la Sacerdoce, ce fut le second point important enseigné par la Sainte Vierge  à Garabandal, prier pour les Prêtres.

Le prêtre c’est celui qui consacre, c’est l’homme du Sacrifice, les enfants étaient très sensible à leur façon de célébrer, elles savaient toujours quand ceux-ci venaient en « civil » Dans les maisons elles ne donnaient le crucifix à baiser aux Prêtres qu’à genoux, privilège réservé à eux seuls.

Au début des apparitions la Sainte Vierge parlait presque tout le temps des Prêtres, il fallait qu’elles sachent aussi que tous n’étaient pas bons : les problèmes qui me faisaient le plus mal et m’ont le plus impressionnée ont été ceux des Prêtres … dit Conchita à Madre de los Nieves quand elle était à Burgos le 20 octobre 1966.

Loli fût plus particulièrement chargée de prier pour les Prêtres …

La Sainte Vierge aussi a souvent embrassé les alliances, refusant de le faire pour celles qui ne sont pas d’un vrai mariage …

Sur la Foi, Conchita disait que c’était merveilleux d’avoir la Foi sans rien voir, à la Mère supérieure marie des Neiges en novembre 1966

Sur l’Espérance, toutes les apparitions de Garabandal sont un intense appel à l’Esperance, non pas pour les évènements annoncés arrivent mais surtout à ce que cette promesse de Dieu par la Sainte Vierge s’accomplisse…

La Charité Conchita disait que les Prêtres accomplissent « leurs voeux par amour de Dieu ».

Elle demandait aussi à la Sainte Vierge : Pourquoi ne viens-tu plus voir Mari Cruz ? Vois comme elle est triste ! Reste avec moi la moitié du temps et l’autre moitié avec Mari Cruz ! …pendant l’extase du 18 août 1962.

Loli aussi voulut, comme écrit plus haut exercer la Charité face à ce beau jeune homme qui lui demande à manger … Jacinta aussi qui distribuait tous les bonbons qu’on lui donnait … Elles ont donné l’exemple de la charité en allant souvent sous la conduite de la Vierge, visiter les malades et les vieillards …