En Route vers la Religion Mondiale – En Italie, la fête pour la fin du Ramadan est dédiée au Pape François

La Communauté du monde arabe en Italie a dédié au pape François l’Eid Al Fitr (4-6 juin), la fête de la rupture du jeûne, marquant la fin du ramadan.

Pour de très nombreux musulmans, le Saint-Père est un point de référence », a déclaré Foad Aodi, fondateur de l’organisation, à Open.Online (4 juin).

« La seule voix forte et claire contre toutes les discriminations est celle du pape François », a-t-il ajouté. « Cela touche directement le cœur de tous les musulmans du monde ».

Plus de 95% des organisations musulmanes en Italie ont exprimé leur soutien.

https://gloria.tv/article/jLDaKBjWcr6K6uik6SAoy4FDL

Aux Etats-Unis, les sites Catholiques ont dénoncé le travail des forces du mal pour essayer d’unir la religion Catholique avec l’Islam. Ceci étant dénoncé comme étant le « Chrislam ». Le chrislam est une tentative de syncrétisme entre christianisme et islam. Ceci n’est qu’une étape vers la future Religion Mondiale, qui est facilitée par la Rencontre du Pape à Abu Dhabi. Cette rencontre soi-disant historique a été voulu pour mettre en place cette religion unique. Rencontre de deux personnages clés : le Pape François et  et le Grand Imam d’Al-Azhar Ahmad Al-Tayeb . Sous prétexte de « fraternité » (dont va aussi se servir l’Antichrist) on aveugle les Catholiques avec une fausse religion.

Je me permets de vous rappeler un article précédent de notre site :

Une autre étape importante pour Chrislam – En route vers la religion mondiale

09/05/2019 

Le chrislam est une tentative de syncrétisme entre christianisme et islam.

640x360_1553771836015.Copertina_libro_NOI_FRATELLI

Préparez-vous, une autre étape importante dans la création de Chrislam qui a eu lieu grâce aux jésuites du Vatican et aux francs-maçons marocains.

Le pape François s’est rendu au Maroc les 30 et 31 mars 2019, officiellement en tant que «serviteur de l’espoir» pour encourager la petite communauté catholique du pays, mais en réalité, le voyage du pape comprenait un discours du pape à la mosquée Hassan, adressée au peuple marocain, aux autorités gouvernementales, aux dirigeants de la société civile et au corps diplomatique. Quelques heures plus tard, un groupe international de chefs de prières et de prédicateurs musulmans, comprenant des femmes musulmanes, s’est rendu dans le but de contribuer à la croissance du projet Chrislam. Le pape a visité également l’Institut Mohammed VI pour la formation des imams, des Morchidines et des Morchidates (prédicateurs masculins et féminins).

Le pape s’est concentré une fois de plus sur les liens entre la Bible et le Coran en préparation de la religion du monde unique.

La visite au Maroc, où plus de 99% de la population est musulmane, donnera à M. Bergoglio une autre occasion de poursuivre ses travaux sur les relations entre chrétiens et musulmans qu’il avait entamés à Abou Dhabi en février dernier. Au cours de ce voyage de deux jours, le pape François a rencontré le dirigeant des musulmans marocains, 800 ans après la rencontre entre saint François d’Assise et le sultan égyptien Al-Malik al-Kāmil, un rendez-vous qui revêt une grande importance pour les Francs-maçons. Le pape effectue cette visite apostolique inhabituelle dans un pays sans presque chrétiens en réponse à l’invitation du franc-maçon libéral et du roi Mohammed VI et des évêques de son pays.

Le logo de la visite papale au Maroc montre une croix et un croissant dans les logos qui sont, bien sûr, les symboles du christianisme et de l’islam qui mettent en valeur les relations interreligieuses entre chrétiens et musulmans et un autre moment clé de l’histoire de Chrislam. La devise est aussi le titre de la lettre pastorale que la Conférence épiscopale régionale pour l’Afrique du Nord (CERNA) a donnée au pape François lors de sa dernière visite «ad limina» à Rome en 2015 et où «Maroc» est écrit en arabe. pour honorer le pays qui accueille le pape.