Le diocèse de Turin bénit les «catho-gays»

8 mai 2019

Un pas de plus a été franchi, dans le diocèse italien de Turin, envers la reconnaissance explicite des actes contre-nature. Grâce à une rencontre organisée avec l’aval de l’évêque, Mgr Nosiglia, par le prêtre connu gay-friendly, don Gianluca Carrega, délégué pour la pastorale de la culture et responsable de la pastorale pour les homosexuels au sein de la Curie.

Le titre du colloque dit déjà tout de l’orientation choisie, Gays au couvent pour étudier la fidélité : «L’expérience de l’amour fidèle de Dieu est un moyen de mettre de l’ordre dans les relations désordonnées, qu’elles soient homosexuelles ou hétérosexuelles.» 

En un mot ce ne sont donc pas les relations contre-nature qui sont désordonnées mais l’absence de fidélité dans ces relations. Le mot d’ordre maintenant est la fidélité : fidélité à Dieu et fidélité entre partenaires, genre «Faîtes-le mais ne vous trahissez pas » ! Il suffit de mettre la fidélité et tout rentre dans l’ordre, voilà la logique perverse de ces ecclésiastiques homo-hérétiques. 

De ce pas, commente un internaute avec ironie et réalisme à la fois, bientôt l’Église conciliaire expliquera «aux adultères comment cocufier leur mari ou épouse selon l’Évangile ? Et nous ferons des Exercices Spirituels pour enseigner aux voleurs à voler avec piété chrétienne». 

La loi de l’Église catholique est claire et sans ambiguïté : l’homosexualité est une perversion de la nature et sa pratique un péché qui crie vengeance devant la face de Dieu. Et les clercs qui prêchent le contraire, des pasteurs apostats à fuir…

Francesca de Villasmundo


https://www.medias-presse.info/le-diocese-de-turin-benit-les-catho-gays-pourvu-quils-soient-fideles/108218/