Retraite du Père James Manjackal

Retraite du père James Manjackal Missionnaire de Saint François de Sales (M.S.F.S.) Missionnaire de la Miséricorde sur le Thème*« Sanctifiez-vous, car demain Yahvé Accomplira des merveilles au milieu de vous. » (Jos 3, 5) Rédactrice: Gisèle Bomal…Partie (1/2)


lys-blanc

Qui a eu lieu à

L’église Saint Jacques à Brest (29)

De la paroisse de Saint Laurent à Lambézellec

Du 15 au 17 mars 2019

La 2ème partie, ce sera les enseignements du Père James



Retraite organisée par l’Association  » Fontaine d’Eau Vive  » à l’invitation pressante de Laurence et Nicolas Pouvreau ; dixit père Jean-Baptiste Gless pour la 2ème fois au sein de sa paroisse. « Accueillir une retraite du père James, me dit-il, demande une préparation à long terme mais quelques jours avant, l’église devient une joyeuse ruche peuplée d’une foule de bénévoles formidables, actifs et astucieux… » Évident pour un curé aussi dynamique, jovial et près de ses brebis, son rayonnement est inoubliable. Il se réjouit même de cette longue file des retraitants qui attendent patiemment de recevoir leur badge, les consignes… (cf Ph 4,4) Il m’avait confié à la précédente retraite en 2017 :

photo-1

Ah ! Si tous les jours il y avait cette foule

Qui voulait rentrer dans l’église !

feuille1palme

Sa joie est aussi pour tous les bretons présents.

Entre ses activités paroissiales, les confessions, le temps de saluer et accueillir des retraitants qu’il croise ; d’un regard balayant toute l’église, il supervise et résume bien la situation :

« Louanges, chants, confessions, enseignements, célébrations, prières… C’est un moment qui donne du souffle… Il encourage à se mettre encore et encore à la suite du Christ, à se laisser aimer, à accepter d’être pardonné pour être converti par le Seigneur. »

Sa joie sera aussi d’accueillir des confrères prêtres, d’échanger avec eux pour un meilleur service d’accompagnement des retraitants. Bref, encore la joie, dit-il, et même « grande joie de vivre cet événement qui a certainement renforcé de nombreux cœurs à viser haut et grand ! À hauteur de la sainteté de Dieu.

Demandons au Seigneur qu’en d’autres lieux puissent être vécus de tels moments. »

Que ce cher « prêtre de la joie  » soit ici remercié et entendu !

Que d’autres retraites puissent être organisées dans tous les diocèses de France !

Bientôt c’est l’heure de démarrer la retraite ; Maryvonne, l’organisatrice de la retraite nous informe que le père James est un peu retardé

-en raison de  » ses souffrances du vendredi « .

A son arrivée, l’assemblée l’accueille dans la joie et la louange certes, mais visiblement avec une certaine retenue due à la compassion… Son visage est triste, pâle, épuisé mais cela n’a duré que le temps de l’installer à sa place.

JAMES photo-2

Dès le  » Good morning !  »  Suivi du  » Bonjour!  » et de son  » puissant ALLÉLUIA ! « ,le  » handicapé épuisé  » donne place au prédicateur infatigable et joyeux avec sa voix puissante et convaincante. La joie de sa foi communicative nous fait oublier ses souffrances.

« Si la liturgie et le temps du Carême nous invitent à ne pas exprimer l’Alléluia ; il faut savoir qu’en dehors de la liturgie, on peut le proclamer. Nous devons connaître le sens de  » l’Alléluia  » qui veut dire «  Louer Dieu «  ; c’est un cri de joie à Dieu ! »

JAMES-3

Il est accueilli avec un certain respect et un amour fraternel par le père Jean-Baptiste Gless. Le père James exprimera aussi toute sa reconnaissance et son affection : « Le père Jean-Baptiste est venu m’accueillir et m’embrasser à l’aéroport ; je l’aime comme un frère », il en est encore très ému.

Après avoir imposé les mains et prié sur son fidèle traducteur, Vincent Maduraud, le père James nous invite à nous placer sous la présence de la Sainte Trinité et nous rappelle :  » Quand deux ou trois sont réunis «  (Mt 18,20) en prière, Jésus est là, et où est Jésus, le Père et l’Esprit Saint sont présents ».

Dans une longue prière, le père James loue et rend grâce à Dieu : pour nous avoir rassemblés, pour les organisateurs, pour le père Jean-Baptiste et son évêque qui a autorisé cette retraite, pour les paroissiens qui nous accueillent, pour les prêtres qui assureront les confessions…, et il demande à l’Esprit Saint de les bénir en leur donnant tous les charismes ainsi qu’aux musiciens, aux bénévoles, à ceux du Service Sécurité qui permettront le bon déroulement de cette retraite.

BARRE ROUGE FINE

Le père James se présente brièvement : « Je ne suis pas un étranger, j’ai assuré 69 retraites en France. Si ma peau est noire, mon esprit est français car je suis missionnaire de la Congrégation de St François de Sales dont le Fondateur est Français. En Inde, il existe de nombreuses congrégations, mais j’ai choisi celle-ci pour son zèle et son enthousiasme. Ce sont des gens qui vivaient, mouraient et donnaient tout pour Jésus. Je voulais simplement devenir comme eux. A l’heure où, en l’an 2000, le Pape, les Évêques d’Europe souhaitaient une ré-évangélisation de l’Europe, mes Supérieurs m’ont consacré tout spécialement à cette mission.

Peut-être, ne me trouverez-vous pas toujours en forme, je suis différent de la dernière fois. Puisque vous êtes mes enfants, je vous ouvre mon cœur. »

Il nous relate la nature mystique de ses souffrances qui ont pris une nouvelle dimension depuis la Semaine Sainte 2018. Le père James rappelle ces événements fort importants pour expliquer « que nous allons vivre une retraite qui peut être intitulée :  » Retraite de la Passion « .

« En 2018, une semaine avant le vendredi saint, je suis entré en extase et j’ai eu des visions. J’ai vu Jésus en croix, mains et chevilles attachées avec une corde. C’était horrible de voir Jésus souffrir ainsi. J’ai vu comme sur un papier tous les péchés du monde d’aujourd’hui, les péchés des prêtres… »

Continuant à épancher son cœur, il nous confie sa peine lors de la dernière retraite :

« Je suis reparti en larmes parce qu’un journaliste français a écrit des mensonges sur moi, sur mon ministère et mon enseignement. S’il y a des personnes ici pour me nuire,  » vous êtes libres de le faire mais vous devez savoir que vous êtes un traître comme Judas… qui travaille contre l’Église. Jésus a dit :  » Il vaudrait mieux que Judas ne soit pas né « . (cf Mt 26, 24) » Mes enfants, je n’ai aucune autre intention que de vous amener à Jésus. Je désire consacrer la France au Sacré Cœur de Jésus. Je ne suis pas ici pour l’argent comme le disent ces mensonges. Bien sûr, vous pouvez aider ma mission, chacun est libre de le faire et de voir sur mon Site Internet, les Œuvres que je soutiens : www\\jmanajckal.net

Les offrandes que le père James reçoit servent aussi à aider des pauvres du monde entier qu’il a eu l’occasion de rencontrer et qui le sollicitent – non mentionné sur le Site par respect à leur égard –

Dans une des prières, il prie pour les journalistes : « Je prie pour ces personnes parce que je les aime, nous avons besoin d’eux, leur travail en vérité est précieux.  » S’il vous plait faites votre travail correctement, écrivez les vérités « . » 

Le père James a aussi souligné les efforts considérables des organisateurs de ses retraites pour 800 à 1000 personnes et parfois bien plus.

« Ce type de rassemblement est réglementé par notamment un Service de Sécurité et de Sanitaire. La sono et une équipe de louange sont bien évidement nécessaires… Le lieu d’accueil doit naturellement être indemnisé pour tous les frais occasionnés. Par conséquent, là non plus, il n’est pas question de gain d’argent. Les offrandes récoltées dans les quêtes des messes et aux inscriptions servent à couvrir ces frais. »

BARRE ROUGE FINE

Le père James a rendu un hommage particulier à son assistante, Gaby et à son fils, le Docteur Richy qui l’accompagnent et s’occupent de lui depuis l’an 2000, bien davantage depuis fin 2012 où il a été gravement malade et alité pendant plusieurs mois.

Ils ont connu tous les deux des guérisons et des transformations extraordinaires lors d’une retraite avec le père James. Ils ont fait l’expérience de l’amour de Dieu. En action de grâce à Dieu, Gaby a souhaité exercé un apostolat en Inde. Le Supérieur Général du père James lui proposa alors de s’occuper du père James, d’être sa secrétaire particulière.

Depuis lors, Gaby l’accompagne, l’assiste et s’occupe d’organiser ses retraites dans le monde entier. Un millier de retraites en 19 ans. Elle le conduit en voiture 60 à 70 000 km par an.

A la demande du père James, Gaby nous partage son expérience, la joie de sa vie dans l’Esprit Saint, voici un extrait :

« Dans les retraites du père James, j’ai vu tant de miracles, tant de merveilles, le Seigneur m’a bénie. Je suis témoin de toutes ces choses merveilleuses c’est pour moi un grand privilège. Cependant, ne pensez pas que ma vie est toute en rose.

C’est difficile de voir une personne souffrir et de ne pouvoir rien faire pour la soulager. Si on a une maladie, on peut se soigner, on peut prier pour la guérison, mais si Dieu a décidé de donner des souffrances à une personne comme c’est le cas pour le père James, c’est différent. Ce fut très difficile pour moi au début de l’accepter, j’ai compris le passage de la Bible où les gens détournaient leur visage pour ne pas regarder la souffrance des autres. Pendant la Semaine Sainte, le père souffre encore plus. Je peux dire que le Christ a beaucoup souffert. S’il vous plaît, priez pour le père James, priez pour moi. »

james-4

Gaby ne semble pas avoir le courage d’en dire davantage…Le Dr Richy, psychothérapeute et qui est aussi le médecin du père James, nous donne quelques détails :

« Le père James souffre tout particulièrement les vendredis. Des blessures s’ouvrent sur sa tête jusqu’au lever du soleil, elles saignent uniquement pendant la messe du vendredi, pendant le Carême et à la Semaine Sainte. A mon grand étonnement, ces blessures de 5 cm environ disparaissent totalement le dimanche. Je les ai vues apparaître et disparaître… »

Il porte également une blessure aux mains, aux pieds et à son côté droit qui saignent selon le calendrier liturgique de l’Église et coïncident aussi avec des événements au niveau personnel ou du monde selon leur intensité. J’ai été témoin des saignements du père James. Chaque semaine, il perd un litre de sang, alors que les analyses révèlent qu’il n’y a pas de perte de sang. On peut sentir une odeur d’encens ou de rose. Une blessure à l’épaule droite est apparue le vendredi saint 2018, Je fus témoin de cette blessure sans aucune cause extérieure. En conclusion, je peux assurer que ces blessures sont d’ordre mystique, surnaturel. Selon mon expérience médicale, ses blessures nous rappellent les blessures du Christ.

james-5

Le Dr Richy a aussi énuméré quelques-uns de ses problèmes de santé : maladie de peau qui entraîne une sécheresse, les traces d’une thyroïde partiellement détruite ; une surdité partielle de ses oreilles, une des cordes vocales qui est à un tel point qui devrait l’empêcher de parler à cause des mauvaises qualités des micros utilisés depuis des décennies, faiblesse de ses muscles entraînant une déformation de ses os, une compression de certains de ses nerfs dans tout son corps. Par sa maladie de Guillain Barré, ses os se sont contractés et ne peuvent supporter que difficilement son corps : donc incidence sur sa capacité de mouvement.

Le père James ne peut pas rester assis trop longtemps à cause de la faiblesse de ses muscles…

Beaucoup ignorent ses souffrances parce qu’il donne cette impression d’être en bonne santé.

J’ajoute que, lors de son expérience du Ciel, le père James a vu le Seigneur sur la Croix saignant de la tête aux pieds. Une voix venant de cette croix lui dit :  » Es-tu prêt à souffrir avec moi, à prendre ta croix et à me suivre ?  » Il répondit :  » Pourquoi  devrais-je souffrir encore, j’ai déjà beaucoup souffert dans le passé « .

La  » voix  » l’invita à souffrir pour réparer les péchés, les siens et en particulier ceux des prêtres et des consacrés. Après un long silence, il répondit :

 » Seigneur, je suis prêt. » (cf son livre  » j’ai vu l’Éternité  » page 36)

Merci au Dr Richy pour ces précieuses informations concernant la vie du père James.

jesus-rameaux-en-croix

Le père James a toujours vécu ses souffrances dans la joie. (cf 1 P 4,13)

« Lorsque je vois le Seigneur, je ne me plains pas. Jésus me dit : souffre avec moi pour réparer les péchés du monde d’aujourd’hui qu’Il me montre

C’est avec joie que j’endure ces souffrances. Saint Paul dit :

 » Réjouissez-vous sans cesse dans le Seigneur, un chrétien doit être capable de se réjouir en toute circonstance « . (Ph 4, 4)

Je porte ces 5 blessures citées par le Dr Richy depuis 26 ans. Je n’ai jamais voulu en parler, essayant toujours de les cacher. Depuis un an, le Seigneur m’a demandé de les révéler pour que davantage de personnes se convertissent. » 

Selon ses révélations dans son livre « J’ai vu l’Éternité », le Seigneur lui a enlevé  » ses blessures  » pendant son coma fin 2012, lui précisant qu’Il les lui redonnerait plus tard.

« Le Seigneur appelle certaines personnes à souffrir avec Lui en réparation des péchés. Je sais que je suis appelé à cela. Pour cette raison, je me réjouis ; par mes souffrances, beaucoup sont sauvés, guéris, (cf de nombreux témoignages)

Une fois où j’étais emprisonné au Soudan sans boire ni manger, frappé…, par l’intervention de bonnes personnes j’ai pu être relâché avec de nombreuses blessures, amaigri, faible. Des personnes qui avaient assisté à mes enseignements et qui ne s’étaient pas converties à cause de leur cœur fermé, en voyant mes souffrances, ont demandé le Baptême ; ils ont vu Jésus dans mes souffrances. ALLÉLUIA ! »

*  *  *  *  *

– Le Dr Richy est aussi un excellent prédicateur, à l’école du père James, il a donné plusieurs enseignements, ses enseignements confirment ceux du père James et apportent un complément d’ordre médical, scientifique fort intéressant.

– A l’issue de ses longues prières, le père James a annoncé de nombreuses guérisons, des conversions qui furent confirmées par des témoignages. Toutes les guérisons ne sont pas annoncées car il ne peut pas prononcer tous les noms. Des personnes absentes portées dans la prière reçoivent aussi ces grâces. Parfois le Seigneur dit : 5 personnes sont guéries. Le père James explique : « Si vous croyez vous obtiendrez la guérison. Si vous ne croyez pas, vous ne la recevrez pas. » (cf Mc 16, 18)

Avant de nous quitter et selon ses habitudes, le père James nous prescrit les vitamines nécessaires pour continuer notre cheminement :

1 : La Sainte Eucharistie : Mes enfants, essayez d’aller à la messe chaque jour, prenez des temps d’adoration pour votre sanctification, pour celle de votre famille et de votre pays, offrez des messes pour eux.

2 : La prière personnelle : Passez du temps à prier seul, seul à seul avec Jésus. Jésus dit : Quand tu pries, entre dans ta chambre, parle à Ton Père des cieux dans le secret. Cette chambre, c’est notre cœur, nos yeux, notre bouche, nos oreilles…

Dans un profond silence, rencontrez la Trinité. Éteignez votre téléphone portable. (Je n’ai vu aucun homme avec le téléphone ; ils iront au ciel plus vite !!!) Un brin d’humour en passant et plus sérieusement, le père James nous invite à fermer notre téléphone pour trouver le silence intérieur et rencontrer le Seigneur.

Dans le passé, les gens mouraient avec le chapelet à la main. Aujourd’hui, c’est le portable à la main !!!

Puis un temps pour parler au Seigneur, pour le louer, le prier (cf son livre :  » La prière fait des miracles « ). Appelez l’Esprit Saint à venir en vous… Mes enfants, tombez amoureux de l’Esprit Saint et vous n’aurez plus de sentiments négatifs…

3 : La famille qui prie est unie : mes enfants, essayez au moins de dire un chapelet à la maison. Alors Maman Marie sera présente dans votre maison. Peut-être que vous pouvez commencer par l’angélus 3 fois par jour. Proclamez cela et Dieu vous bénira.

4: Lire votre Bible, non pas comme un roman, mais comme une prophétie éternelle. Les catholiques ne lisent pas suffisamment la Bible. La Bible nous est expliquée dans le Catéchisme de L’Église Catholique ; lisez et prenez connaissance de la Parole de Dieu, vous connaîtrez ainsi Dieu davantage. Nous devons avoir soif d’écouter et de lire la Parole de Dieu !

james-6

Pour ma part, j’ai écrit sur ma Bible :

« Ma Bible est mon épouse !

Je l’aime, je lui ai donné ma vie, je la respecte, je ne peux pas vivre sans elle.

Où que j’aille, je l’emmène avec moi.

Elle me guérit, elle me remplit et me donne de la force, elle m’ouvre les portes du ciel ! »

5 : Rejoindre un groupe charismatique catholique. Créer-en un s’il y en a pas, et en accord avec votre curé. Priez, chantez, louez, imposez les mains, et vous pourrez ainsi grandir dans l’Esprit Saint…

Quelques autres vitamines : mortifications, jeûnes, aumônes, aidez un séminariste, prenez soin d’un prêtre âgé, trouvez les moyens d’aider les autres, le chapelet, celui de la Miséricorde Divine, le chemin de croix, non seulement pendant le carême, mais chaque jour…

Mes enfants, l’amour de Dieu est énorme et le nôtre pour lui est tout petit !

Portez une croix, regarder-la chaque jour, ayez un amour particulier pour la croix. En regardant le crucifix, on médite ce que Jésus a fait pour nous et nous aurons un plus grand amour pour Lui. ALLÉLUIA ! ALLÉLUIA !

Je reviendrai en France parce que je vous aime. Je vous emmène tous dans mon cœur avec moi et dans mes prières !

Vivez dans la sainteté et nous nous retrouverons au ciel ! »

*  *  *  *  *

Une longue ovation témoigne au père James notre reconnaissance pour tout ce qu’il nous a apporté pendant ces 3 jours et à tous ceux qui ont permis de vivre cette merveilleuse retraite. Dieu soit loué !

Selon d’autres témoignages des participants, nombreux sont ceux qui rendent grâce à Dieu pour avoir pu participer à cette retraite édifiante par la qualité des enseignements et de son adéquation face à la Parole de Dieu.  » C’est une formation merveilleuse pour l’âme et le cœur. Merci d’avoir mis le père James sur notre route, il est un canal merveilleux de la miséricorde de Dieu. »

Les habitués louent le Seigneur pour leur cheminement avec le père James depuis plusieurs années et pour ses enseignements qui sont toujours aussi percutants et qui le seront encore plus, à n’en pas douter !

Beaucoup ont été touchés par sa souffrance et son courage ce qui les a motivés pour prendre des résolutions en vue de grandir dans la foi, de mieux aimer l’Église, (les prêtres, les fidèles).

L’organisation dans son ensemble a été très appréciée.

Le père Jean Baptiste Gless qui nous accueille dans sa paroisse a fait l’unanimité pour son enthousiasme et sa joyeuse disponibilité…

Beaucoup ont été très sensibles à la disponibilité des prêtres qui ont confessé les journées entières.

Quant aux prêtres, ils sont très heureux et rayonnent de leur mission, ils cueillent les fruits de la retraite en direct ! Les enseignements du père James leur offrent de belles confessions, des conversions, des guérisons, des libérations ; ils voient les merveilles que le Seigneur fait dans les cœurs par Sa Parole. Beaucoup insistent sur ces confessions exceptionnelles qu’ils n’ont jamais vécues au cours de leur ministère de prêtre ou en paroisse. Loué soit Jésus-Christ !

Nous saluons aussi, le père Alain Guellec, vicaire général, qui est venu représenter l’évêque du diocèse, Mgr Laurent Dognin et nous a fait l’honneur de présider une des messes.

Le père James a présenté son dernier livre « Les dix moments où Jésus a versé Son Sang pour nous. » « C’est une dévotion qui date de mon enfance. Petit à petit, le Seigneur m’a révélé des choses sur ces blessures et inspiré l’écriture de ce livre. »

Ce livre complète son enseignement sur la Passion du Christ. (2)

Pour accompagner le père James dans ses souffrances, une chaîne de prière a été mise en place. Nous prions les vendredis et tout spécialement le 1er vendredi du mois et pendant la Semaine Sainte où le père James vit des souffrances particulières. Nous sommes en union avec tous ceux qui prient pour lui dans le monde entier où il a prêché des retraites. N’hésitez pas à me contacter si vous souhaitez vous joindre à l’équipe.

Gisèle 06 37 52 89 20 – giselenddl@gmail.com

Le père James est informé de cette démarche et il est en union avec nous et prie pour nous – voici ce qu’il nous a dit pendant cette retraite :

« Je sais que beaucoup parmi vous prient pour moi et moi, je prierai pour vous. Au ciel, je continuerai à prier pour vous. »

*  *  *  *  *

  • (1)-Si vous souhaitez faire la consécration, contactez Maryvonne pour l’inscription.
  • (2)-Je suis moi-même à votre disposition pour en parler.
James-7

(2) Pour commander les livres du Père James Manjackal,

 ContactezMaryvonne fontainedeauvive@laposte.net

Pour les Rosaires et chemin de croix selon les enseignements et prières du père James me contacter : giselenddl@gmail.com

En annexe :

  • les enseignements de la retraite
  • la prière pour le père James et la Consécration de la France

Rendez-vous à la prochaine retraite fin septembre 2019 à Bergerac (24)

Mars 2019

Gisèle Bomal

Partie N° 2

RETRAITE DU PÈRE JAMES MANJACKAL -Mars 2019, à Brest–Sur le Thème « Sanctifiez-vous, car demain Yahvé Accomplira des merveilles au milieu de vous. » (Jos 3, 5) Rédactrice: Gisèle Bomal…Partie 2/2.*LES ENSEIGNEMENTS*

      8 Votes

lys-blanc

Voici la 2ème partie, 

LES ENSEIGNEMENTS DU PÈRE JAMES





ENSEIGNEMENTS-1

En ce début de Carême, le thème de cette retraite est tiré du Livre de Josué  du chapitre 3, verset 5 :« Sanctifiez-vous, car demain Yahvé accomplira des merveilles au milieu de vous. » (Jos 3, 5)

Pour cela, le père James nous propose de méditer la Passion du Christ. Il nous invite tout d’abord à retrouver le silence dans notre cœur pour écouter la Parole de Dieu et à prier ainsi :  » Seigneur, nous entrons dans Ta Passion à Gethsémani, aide-nous à accueillir davantage Ton enseignement, aide-nous à nous concentrer sur Tes souffrances, Ta Passion, Ta mort et Ta résurrection.

Aide-nous à nous concentrer pour bien écouter Ta Parole.

 » Viens, Esprit-Saint, viens maintenant dans notre cœur. »

« Le Carême est un temps très important où nous méditons la Passion de Jésus. Jésus a donné des bénédictions innombrables par les souffrances de Sa Passion.

 » Seigneur Jésus, aide-nous à ouvrir pleinement notre cœur pour accueillir ces bénédictions pour l’Église, pour nous, pour nos familles, pour notre pays. »

Avant de partir pour Gethsémani, Jésus a institué l’Eucharistie. (cf Mt 26,26-36), L’agonie et la crucifixion allaient se produire bientôt ; Jésus nous montre la priorité : la prière.« Emmenant avec lui les disciples à Gethsémani, Jésus leur dit :  » Restez ici tandis que je m’en irai prier là-bas… Mon âme est triste à en mourir… Veillez et priez…  » » (Mt 26, 36-41) Vous aussi, quand vous priez, vous pouvez emmener avec vous vos amis, vos proches, vos enfants… Souvent, je prie avec mes proches… Quand je me sens faible, ils prient pour moi et je ressens de la force. Lorsque nous sommes tristes, déprimés, malades… le Seigneur nous donne la solution : Prier.

Concentrons notre attention sur le Seigneur Jésus.

Pourquoi est-Il venu dans ce monde ?

  •  » Dieu a créé l’humanité à son image mais Dieu a vu l’humanité dans le péché et Il s’est affligé. » (cf Ge 6, 5) « Le Seigneur vit que la méchanceté de l’homme était grande sur la terre, les hommes ne gardaient pas ses commandements, ils commettaient des péchés, des meurtres, des trahisons, ils avaient des pensées immorales… ; tout cela contre Dieu; le Seigneur s’affligea dans son Cœur. »
  • Dieu le Père a décidé alors d’envoyer son Fils car beaucoup de prophètes ont été envoyés mais le peuple ne les a pas écoutés. Dieu a donc envoyé son Fils pour sauver l’humanité. Ce fut une décision énorme. Nous sommes ses créatures, nous sommes aimés de Lui,  » Si tous l’oublient, Lui ne nous oubliera jamais.  » (Is 49, 15)

Nous sommes les disciples de Jésus, entrons dans sa Passion, méditons la douleur de Jésus à Gethsémani qui a démarré avec tellement de tristesse dans son Cœur à tel point qu’il en a sué du Sang. Jésus voyait le péché dans le cœur des pécheurs. »

Jésus nous regarde tous, Son cœur est rempli de compassion, il veut nous sauver du péché.  » Il est venu pour que tous ceux qui croient en Lui aient la vie éternelle. Car Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils…  » (cf Jn 3, 15-16)

Croyons-nous vraiment en Dieu ? Croyons-nous qu’Il a pris sur son corps tous nos péchés, nos souffrances, nos maladies… « Il ne suffit pas de dire : Seigneur, Seigneur… » Il faut une vraie conversion, sinon cela n’a pas de sens.

Aujourd’hui, lorsque Jésus nous regarde de Gethsémani, Il voit que :

  • la majorité de l’humanité ne croit pas en Lui, beaucoup de chrétiens vivent comme des païens et se tournent vers les pratiques païennes, ésotériques… car ils disent et pensent qu’il n’y a pas de mal à cela…
  • Beaucoup de chrétiens ne vivent plus dans les grâces du Baptême, par conséquent, ils pèchent contre ce Commandement.

On voit là, à nouveau, ce grand mensonge de Satan qui nous persuade qu’il n’y a plus besoin de Baptême : l’enfant décidera quand il sera grand… Beaucoup de jeunes chrétiens disent cela aussi.

Mes enfants, tout cela afflige le Cœur de Dieu.

Vous devez connaître la vérité. Jésus nous dit :  » Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie.  » (Jn 14, 6) – Il n’y a aucun autre chemin pour aller à Jésus au ciel. Nous devons en être convaincus. Si nous ne vivons pas des grâces de notre Baptême, nous sommes condamnés.

Jésus voit aussi l’homme qui cherche des solutions par lui-même, par toutes sortes de pouvoirs : Le New-Age, les sociétés secrètes… ces pouvoirs viennent de Satan.

Et parfois certains se plaignent d’être faibles, malades… alors qu’ils vont à la messe, pratiquent l’aumône, le jeûne, prient… mais ils ne regardent pas ou oublient ces péchés mortels, ces sacrilèges jamais confessés et se demandent pourquoi Dieu n’exauce pas nos prières. Dieu ne peut pas aider ceux qui sont sous le pouvoir de Satan par le péché.

Tout cela provoque les larmes de Jésus à Gethsémani.

  • Jésus a commencé à verser son Sang depuis la circoncision (cf Lc 2, 21), en obéissance aux règles juives. C’était sûrement douloureux. Son Sang versé nous permet de vivre dans l’obéissance et les grâces du Baptême, évitant ainsi de commettre des péchés, d’avoir des comportements immoraux afin de grandir dans les vertus.
  • Lors de la flagellation, (cf Jn 19, 1), les soldats ont frappé Jésus de la tête aux pieds. Les mystiques disent qu’il y avait plus d’un millier de blessures sur son corps pour nous libérer de toutes nos infirmités, Il les a toutes prises sur son corps. Le prophète Isaïe nous dit :  » Or, ce sont nos souffrances qu’Il portait, nos douleurs dont Il était chargé. Et nous, nous le considérions comme puni, frappé par Dieu, humilié.

Mais lui, il a été transpercé à cause de nos crimes, écrasé à cause de nos fautes. Le châtiment qui nous rend la paix est sur Lui : par ses blessures, nous trouvons la guérison.  » (Is 53,4-5) 

  • Les soldats ont enfoncé une couronne de 72 épines (cf Jn 19, 2) qui lui ont percé la tête. Même ses nerfs ont dû être percés ainsi que son cerveau. Douleurs atroces, souffrances horribles… pour nous guérir notre système nerveux. Nous sommes, nous aussi, parfois calomniés, seuls, rejetés, méprisés… Jésus portait tout cela sur son corps.

C’est pourquoi nous devons croire à la guérison par ses plaies. (cf Is 53, 5)

  • Sur le chemin de la croix, (cf Lc 23, 26), il est dit que Jésus est tombé 3 fois ;  » chiffre parfait « . Portant cette croix très lourde, Jésus est sans doute tombé de nombreuses fois. De nouveau battu et insulté, il se relevait, il versait son sang. Ne voulant pas qu’Il meure de suite, ils ont donc demandé l’aide du Cyrénéen. Tout cela pour nous sanctifier.
  • La Crucifixion. (cf Lc 23, 33) Les Juifs avaient vu des choses saintes en Jésus quand Il est rentré à Jérusalem comme un Saint. (cf Jn 12, 12-16) Ils ont choisi cette punition particulière de le faire crucifier afin de le présenter comme le pire des criminels. Un homme crucifié est maudit. Il sera donc oublié, chassé de tout souvenir… Jésus est devenu ainsi malédiction pour que nous soyons libérés de nos malédictions, le Christ nous a rachetés de cette malédiction. (GA, 3 13-14 – cf le livre du père James : « Libération de la Malédiction de la Loi »).

Jésus a passé 6 longues heures sur la croix, de 9h à 15h.

Il a vu nos difficultés à pardonner et à demander pardon. C’est pourquoi Il a dit :  » Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font.  » (Lc 23, 34).

Embrassons la Croix et demandons à Jésus la grâce de pardonner.

Les Juifs accusaient Jésus d’appeler toujours Dieu : Père.

Lorsque Jean demandait à Jésus de lui montrer le Père, Jésus lui dit :  » Si tu me vois, tu vois le Père  » (Jn 10, 30 ; 14, 9). Jésus s’est fait homme mais il restait uni au Père et l’appelait toujours Papa. Il prenait du temps avec le Père… (cf Lc 2, 49) La seule fois où il a appelé Dieu, Seigneur ; fut à la 9ème heure sur la Croix. Avant de mourir, il a dit :  » Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ?  » (Mc 15, 34) Le Père ne pouvait abandonner son Fils – Il a permis qu’Il souffre si longtemps parce qu’Il voyait tous nos péchés dans les souffrances de Jésus.  » Celui qui n’avait pas connu le péché, il l’a fait péché pour nous afin qu’en lui nous devenions justice de Dieu.  » (2 Co 5, 21)

Jésus a ainsi plongé dans l’océan de nos péchés. Il était donc rempli de nos péchés mais Il n’était pas pécheur. Sur la Croix Il les portait tous sur son cœur. Voyant le poids de ces péchés sur Jésus et Lui-même sur la Croix, Dieu le Père ne pouvait plus être uni à lui. C’est pourquoi Dieu ne peut pas nous aider quand nous sommes dans le péché. Il ne peut pas être en communion avec nous, car, par le péché, nous appartenons à Satan. (cf 1 Jn 3,8) Cela s’est donc produit dans le corps du Christ sur la Croix. Sa plus grande douleur était d’être séparé de son Père.

Puis le Père a vu tous nos péchés pardonnés et a vu alors son Fils « plus blanc que neige ». C’est alors que Jésus dit :  » Père, entre tes mains je remets mon esprit « . (Lc 23, 46) A nouveau Jésus a pu appeler Dieu : Père. 

Puis son Cœur fut transpercé par la lance, (cf Jn 19, 34) Jésus versa jusqu’à la dernière goutte de son sang. Jésus est venu ainsi nous donner la plénitude de la vie, la vie en abondance.

Voilà, mes enfants, l’histoire du Salut. Il y a 2000 ans que nous avons été purifiés. Recevons notre sanctification acquise par les souffrances de Jésus sur la Croix. Recherchons notre sanctification par des petites mortifications, par l’offrande aux pauvres, en nous privant de certaines choses, en offrant nos souffrances pour le bien des autres, de nos parents défunts… C’est cela la pénitence !

Chers chrétiens, Jésus a fait cela pour vous et pour moi, et Il est devenu péché, malédiction et Il est mort crucifié pour nous, Il a pris tout cela sur Lui pour nous sauver. C’est ce que signifie : Dieu est Amour. 

Pourquoi mon Jésus est-il devenu malédiction ?

Pour nous libérer des malédictions de nos familles. Nous devons savoir que celui qui commet le péché brise la Loi (cf Jn 8,34-35). Chaque fois que l’on ne respecte pas un Commandement, on commet un péché : on devient malédiction. Jésus est venu accomplir la Loi ; c’est en gardant ces Lois que nous sommes avec Dieu, mais le péché nous éloigne de Lui.

Nous pouvons les enlever par la repentance, la réparation. Exemple : lorsqu’un vol d’argent est commis, par la confession et par l’absolution du prêtre, le péché est enlevé, mais la conséquence du péché demeure. Ainsi chaque péché entraîne une malédiction. Elle ne sera complètement enlevée que si ce vol est restitué. Les conséquences pourraient être la maladie, les problèmes d’argent, c’est la malédiction liée au vol. Si, il n’y a aucun moyen de rendre cet argent, donnez-le à une œuvre ou aux pauvres, Dieu donnera alors des bénédictions. 

Un autre exemple : Lorsqu’on réalise que l’avortement commis est un grave péché, après confession et pénitence, tentez de reconstruire cette vie détruite en soutenant un enfant par adoption ou par d’autres actions…

Jeûner et garder de l’argent pour les pauvres enlève des malédictions. (cf Col 1, 24) 

La Création  / la Famille

Le péché de l’humanité afflige le Cœur de Dieu parce que c’est Lui qui nous a créés. Dieu dit :  » faisons l’homme à notre image, à notre ressemblance… À l’image de Dieu Il le créa, homme et femme Il les créa. Dieu les bénit et leur dit : soyez féconds, multipliez-vous…  » (Ge 1, 26-28)

La plénitude de Dieu, c’est quand l’homme et la femme sont unis par le Sacrement du mariage. Mais quand Dieu regarde l’humanité, beaucoup ne sont pas mariés mais vivent en concubinage, en union libre… Toutes les 3 minutes, il y a un avortement. Voilà quelle est la blessure du Cœur du Père.

 » Si vous m’aimez, vous garderez mes commandements « . (Jn 14, 15)

marie-chapelet-ange

Le père James nous rappelle la création des Anges, purs esprits (cf Col 1, 16), la chute de Lucifer, les mensonges de Satan à Éve qui se perpétuent chez nous, chrétiens.

« Il nous attire dans tout ce qui est interdit, contraire aux Commandements de Dieu : l’adultère, le divorce, l’alcoolisme, l’avortement, nous détourne des vraies valeurs humaines, chrétiennes, familiales… C’est ainsi qu’Éve a été fascinée.

Des cieux, Dieu voit l’humanité sous la domination de Satan. Dieu pleure parce que ses enfants, en particulier les catholiques, ne lui obéissent pas ; c’est la Passion de Jésus à Gethsémani !

Regardons Jésus sur la Croix, nous y voyons le plus grand amour de Dieu pour nous. 

Le Péché, la Repentance, la Confession

Un pécheur qui s’éloigne du péché, se repent et fait des bonnes œuvres, Dieu oubliera son passé, et se souviendra de ses bonnes œuvres. Dans le cas de bonnes œuvres sans repentance des péchés ni changement de vie, Dieu ne peut accueillir les prières du pécheur et les exaucer.

Quand nous faisons une bonne confession, le Sang de Jésus nous lave le cœur  » qui devient blanc comme neige  » (Is 1, 18).

Jésus te dit : Si tu te repens, je ne penserai plus à ton passé comme j’ai reçu le fils prodigue, je l’ai embrassé ; voici quel est mon amour pour toi, mon fils. Regarde mon Cœur, viens en mon Cœur, trouve le repos, la joie dans mon cœur.

Des  » visions  » me permettent de voir beaucoup de catholiques dans le feu de l’enfer et du purgatoire. Mes enfants, vous devez prendre une décision pour être des catholiques authentiques.

Tenez-vous devant la Passion de Jésus et donnez-Lui tout ce qui est mal en vous et reposez-vous sur son Cœur comme saint Jean ».

Dans les confessionnaux, le prêtre vous attend. C’est Jésus qui pardonne vos péchés par le prêtre. Jésus est à l’œuvre par les prêtres.

Que l’Esprit Saint puisse vous parler et vous révéler l’état de votre conscience.  » Celui qui cache son péché ne prospère pas « . (Pr 28, 13)

Pardon, Seigneur, pour toutes les fois où j’ai renié les prêtres et où je ne savais pas que Tu es en eux.

Seigneur, j’ai dit beaucoup de chose à mes enfants. Ouvre leur cœur pour qu’ils puissent bien comprendre et commencer une nouvelle vie. Aide-les à s’unir au Christ pour aller à Dieu le Père. Enlève tout ce qui empêche la guérison de leur âme, de leur esprit et de leur corps afin qu’ils puissent avec Jésus appeler Père, Papa. Je prie pour que, par le Sang que tu as versé, tu les guérisses de leurs blessures.

La Guérison

Nous avons déjà été guéris il y a 2000 ans sur la Croix par la Passion de Jésus.

Plaçons notre confiance dans ses plaies. Vous devez croire avec une grande foi en Jésus, une foi qui déplace les montagnes. Jésus nous l’a dit :  » Si vous aviez la foi comme un grain de moutarde…, vous déplaceriez des montagnes  » (cf Mc 11, 23 et Lc 17,6)

Le Seigneur nous dit :  » Venez à moi, vous tous qui peinez…  » (Mt 11, 28)  » Il a pris sur lui toutes nos infirmités, il s’est chargé de toutes nos maladies…  » (Is 53,4). Allons donc à Jésus, accrochons-nous à Lui avec foi. Protégeons-nous des 3 ennemis : le monde, Satan et la chair qui nous empêchent de nous approcher de Jésus.

Oui, Jésus te dit : J’ai un plan pour toi, je t’ai créé pour que tu puisses être dans les Cieux à la droite du Père. Même s’il y a des milliards de créatures sur la terre, tu es inscrit dans la paume de ma main, tu es unique. Personne d’autre n’est créée comme toi et personne d’autre ne sera comme toi, ton âme est unique et ne peut pas être échangée…

J’ai donné ma vie pour te sauver, tu es mon enfant, tu es créé à mon image. Je t’aime d’un amour éternel, je veux que tu sois assis à la droite du Père, je prends toutes tes malédictions…. C’est cela que le Seigneur dit à chacun d’entre nous. »

La Sainte Messe

« La Sainte Messe est le moment le plus merveilleux de la retraite !

Ce n’est pas la messe du prêtre, mais celle de Notre Seigneur. Il n’y a qu’une seule messe, celle de Jésus Christ.

Lors de mon expérience du ciel, j’ai vu la liturgie céleste : les Papes, les évêques et les prêtres décédés célébrer la Sainte Messe au Ciel. Ils louaient, chantaient, dansaient, ils célébraient le Seigneur. Ils sont charismatiques !

Je les ai vus tous qui tenaient une seule et grande hostie. Mon ange m’a conduit au bord du paradis ; des cieux ouverts, une grande lumière tombait sur la terre, sur tous les prêtres qui célébraient la Sainte Messe.

Dans le monde, il y a environ 500 000 prêtres.

Je remercie le Seigneur d’avoir fait de moi son prêtre. Chaque jour, je peux tenir dans mes mains le Corps et le Sang du Christ, je suis très ému, je tremble… »

Le père James nous rappelle les nombreux miracles eucharistiques dans le monde et nous livre le rapport des scientifiques qui ont examiné les derniers miracles :  

 » L’hostie transformée en chair est le cœur d’un homme en train de mourir en agonie. »

Le seul homme qui a ouvert son cœur en agonisant pour nous, c’est Jésus. Le cœur est le symbole de l’amour.

C’est une histoire vieille de 2000 ans, mais elle se produit à chaque Sainte Messe.

Voilà quel est l’amour de Jésus pour nous ! Mes enfants, remercions Dieu de nous avoir fait catholiques. Nous sommes les seuls à avoir ce grand privilège. Les bénédictions de chaque messe sont au-delà de toute mesure. Elles sont infinies pour nous, pour les âmes du purgatoire. Il s’agit là des trois dimensions de l’Église : glorieuse du Ciel, souffrante du purgatoire et militante que nous sommes.

ENSEIGNEMENTS-2

Au début de chaque messe, je vois les saints qui se réjouissent, Marie qui intercède et demande des bénédictions pour nous et pour les âmes du purgatoire qui attendent les bénédictions de cette messe. Je vois souvent des centaines d’âmes très recueillies participer à la Sainte Messe pour obtenir une simple goutte du Sang du Christ. Elles reçoivent tant de douceur pour leur souffrance. Pendant le rite du pardon, elles pleurent et regrettent leurs péchés. Elles reçoivent des bénédictions et elles sont lavées par le Sang du Christ et elles s’élèvent vers les cieux.

Mes enfants, chaque jour après la consécration, je vois des milliers d’anges autour de l’autel parce que les cieux se réjouissent pendant la Sainte Messe. Quand ils voient Jésus vivant, ils viennent l’adorer. 

Pendant mes extases, j’en vois des milliers. Les âmes du purgatoire, je les vois depuis quelques années alors que Dieu me révélait davantage les Mystères de son Royaume. Au début, je voyais ma famille, mais petit à petit, je commençais à voir des amis et maintenant, ce sont les proches des retraitants qui viennent me demander la prière avant la retraite. J’ai prêché à vos défunts et à vos ancêtres, j’ai demandé pardon à Dieu pour eux. J’ai jeûné et prié pour eux, ils m’ont demandé de prier pour vous. Faites en sorte que vos parents et grands-parents soient des saints. (cf le livre du père James :  » le paradis restauré « ) Prenez leurs péchés sur vous, demandez pardon à Dieu et offrez des messes pour eux. Personne ne meurt ; on passe simplement de ce monde à un autre, notre âme est immortelle.

Si votre enfant ou un des membres de votre famille est dans le péché dites : Seigneur, prends pitié de moi ! Priez et jeûnez avec des pénitences, offrez pour lui une messe. Ainsi vous le sanctifierez et vous verrez des miracles se produire, j’en ai de nombreuses expériences. 

Mes enfants, je vous offre ces révélations afin de vous encourager à vivre pleinement cet événement rempli de bénédictions. Ce n’est pas seulement un rituel où on chante, où on prie… Il s’agit de la Passion, de la Mort et de la Résurrection du Christ. De nombreuses guérisons se produisent pendant la Sainte Messe, mais pour cela nous devons nous repentir sincèrement. Demandons sa grâce à Dieu, le Père des Cieux.

Continuons la vie du Christ dans notre foi – L’Église, c’est nous tous et non seulement le Pape (le serviteur des serviteurs). L’Évêque, les prêtres… Si vous les critiquer vous critiquez vos serviteur. Quand vous critiquez L’Église, vous vous critiquez vous-même.

S’ils ne sont pas corrects, priez pour eux mais ne quittez pas votre maison. Il est triste que beaucoup quittent leur maison parce qu’ils accusent leurs serviteurs.

C’est par l’Église que nous sommes sauvés.

La Sainteté

Un commandement très difficile du Seigneur :

«  Soyez saints, car moi, votre Dieu, je suis Saint « . (Lv 19, 2)

Les Israélites ont été appelés à être le peuple de Dieu, en d’autres termes, peuple de l’Alliance. Ils ont fait un pacte avec Dieu pour observer ses Commandements et être saints. Par cette alliance, Dieu promet beaucoup de bénédictions. Dans l’Évangile, Jésus dit :  » Vous serez parfaits comme votre Père céleste est parfait  » (Mt 5, 48). Est-ce que je peux être saint et parfait comme le Père céleste ?

Beaucoup ont arrêté de pratiquer les vertus, en se disant : Je ne peux pas être saint, parfait… La réponse est dans la Bible : lorsque l’ange Gabriel annonce à Marie qu’elle va concevoir un enfant, Elle n’a pas dit : cela n’est pas possible, mais Elle a dit :  » Comment cela sera-t-il… ?  » L’Ange la rassure :  » L’Esprit Saint viendra sur toi et la Puissance du Très Haut te prendra sous son ombre… L’être saint qui naîtra sera appelé Fils de Dieu,  » (Lc 1, 34-35) On n’a jamais entendu qu’une vierge pouvait enfanter mais rien n’est impossible à Dieu. ALLÉLUIA !

Mes enfants, quand l’Esprit Saint vient sur nous, rien n’est impossible : On peut être parfait comme le Père des Cieux. C’est pourquoi Dieu nous a donné l’Esprit Saint au Baptême, et à nouveau à la Confirmation. Il vient nous sanctifier, nous rendre parfait.

Dieu dit : « Vous êtes le peuple de l’alliance, peuple saint, vous serez bénis et grands parmi les nations ».

Rappelons-nous le passé de la France qui était très catholique, remplie de saints, de martyrs, de mystiques, de beaucoup de missionnaires, de beaucoup de prêtres, de religieuses. Le monde regardait la France comme une grande nation avec respect et amour, un grand et beau pays.

Aujourd’hui, on n’entend plus cela. Pourquoi ? Parce que nous n’avons pas respecté notre alliance avec le Seigneur, nous n’avons pas gardé les Commandements, le premier :  » Aimer son Dieu de tout son cœur « . Nous n’aimons plus Dieu puisque nous ne gardons plus les Commandements. Nous avons donc perdu toute renommée. Beaucoup nous regardent de manière condescendante.

De même que le dimanche très peu de gens vont à la messe, on ne prie plus dans les familles ; beaucoup de catholiques sont mêmes devenus athées, agnostiques… Ils ont quitté l’Église pour l’hindouisme, le bouddhisme…

Ce sont là, les lamentations de Dieu sur la France.

Très clairement, ce que Dieu nous demande, nous le demandons dans le Notre Père. Nous prions donc pour être saints comme ceux du Ciel. Seuls les saints peuvent entrer au Ciel, rien de non-saint ne peut entrer au ciel.

Au Ciel, il n’y a pas que les saints canonisés, il y a des milliards et des milliards de saints. L’Église donne des exemples par la canonisation.

L’Esprit Saint nous sanctifie. Si un chrétien dit qu’il ne veut pas être sanctifié, il rejette l’Esprit Saint. En acceptant mes souffrances, je me sanctifie moi-même. Notre citoyenneté est dans les cieux. Notre maison ce sont les cieux et nous devons être forts dans notre cœur pour entrer dans le ciel. (cf Ph 3, 20) À notre Baptême, nous avons été marqués du sceau de l’Esprit Saint qui constitue les arrhes de notre héritage en vue de la Rédemption. (cf Ep 1, 13-14) À chaque confession, jeûne, pénitence… nous continuons à payer et quand nous ouvrons les yeux de notre foi, nous posséderons Jésus et la vie éternelle. ALLÉLUIA !

Revenons à Dieu, relevons le nom de notre pays. Pour cela, décidez de vivre, de suivre les Commandements de Dieu et à L’aimer avant tout ; nous serons à nouveau une grande nation parmi les nations.

Priez, jeûnez beaucoup pour vivre selon la volonté de Dieu.

Je suis prêt à travailler avec vous pour ramener la France à Jésus jusqu’à mon dernier souffle. » ALLÉLUIA ? ALLÉLUIA ! 

A l’issue d’une messe, le père James nous propose une prière de consécration qu’il a composée pour la France. → → → prière pour la consécration de la Fance au COEUR DE JESUS par MARIE Il nous invite à la dire tous les jours.

La Consécration

Nous savons que nous vivons des jours difficiles, nous devons construire notre Arche pour nous protéger.

À Paray-le-Monial, Jésus a révélé son Cœur. Je voudrais que tous fassent cette consécration au Sacré Cœur de Jésus. Ne vous arrêtez pas au Cœur Immaculé de Marie, mais allez à Jésus par Marie, et votre consécration sera complète. Marie a reçu sa sainteté de son Fils Jésus, Elle est la première consacrée à son Cœur. Toute sanctification nous vient du Cœur de Jésus.

Deux personnes ont prononcé leur consécration au Sacré Cœur de Jésus par le Cœur Immaculé de Marie, Marianne Vertommen et Jacques Camand.

ENSEIGNEMENTS-3
ENSEIGNEMENTS-4

Ils rejoignent ainsi la Communauté  » Alliance Charis Marian « , fondée par le père James au sein de son diocèse en Inde.

Ce mouvement a pour vocation de réunir des personnes du monde entier qui souhaitent consacrer leur vie au Seigneur.

En France, nous comptons à présent 22 consacrés.

Plus de précisions sur les conditions sur son Site Internet du père James :http://www.jmanjackal.net/fra/fraconsa.htm (1)

L’Esprit Saint – le Renouveau Charismatique

Pour nous préparer à recevoir l’effusion de l’Esprit Saint, le père James nous invite à ouvrir notre cœur afin de l’accueillir pleinement.

Si l’Esprit Saint est l’un de ses thèmes favoris abordé lors de chaque retraite, nous apprenons toujours des choses nouvelles. Il nous invite à lire son livre « Eureka » qu’il a écrit précisément pour compléter ses enseignements. Il est très heureux de nous annoncer que cet ouvrage est utilisé par des Universités !

« Nous sommes ici pour être renouvelés dans l’Esprit Saint.

Les papes successifs ont demandé ce renouveau, car il y a beaucoup d’ignorance de la Bible et, en conséquence, beaucoup ont quitté la foi, l’Église.

Les Papes ont encouragé la pratique de la Parole de Dieu.

Notre vie démarre avec l’Esprit Saint par le Baptême au Nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit. Je vais donc prier pour raviver l’Esprit Saint en vous, qu’Il soit brûlant et ardent (cf 2 Ti 1, 6). Le Seigneur nous invite à enflammer ce don que peut-être certains ont perdu par le péché. Dans ce cas, nous perdons la puissance de l’Esprit Saint.

Quand l’Esprit Saint nous embrase, nous faisons davantage l’expérience de la Sainte Trinité ;  » Quand l’Esprit Saint viendra en vous, vous saurez que je suis dans le Père  » (Jn 14, 20) donc l’Esprit Saint nous aide à aimer davantage Jésus et Dieu notre Père. Cette force, ce pouvoir s’appelle la grâce. Il nous faut cette grâce pour aimer Jésus et pour nous aimer les uns les autres ; c’est la force de l’Esprit Saint.

Le Seigneur ressuscité a fait cette promesse :  » Quand l’Esprit Saint viendra sur vous, vous serez mes témoins.  » Chaque chrétien est appelé à témoigner. (cf Ac 1, 1-11)

Vous devez être témoins de l’Esprit Saint, vous devez être chrétiens partout, où que vous soyez. L’énergie nous vient de l’Esprit Saint. Jésus dit :  » Quand vous recevrez l’Esprit Saint, vous serez remplis de force  » (Ac 1, 8), nous devons être capables de dire : Je suis rempli de l’Esprit Saint.

Pour être rempli, il faut commencer par se vider par la repentance, la guérison intérieure, (le père James fait toujours une longue prière dès le 1er jour)

Nous pouvons alors à nouveau ouvrir notre cœur pour être remplis de l’Esprit Saint. Quand nous étions dans le péché, nos prières n’étaient pas toujours exaucées, mais quand l’Esprit Saint viendra, vous pourrez recevoir ce que vous n’avez pas eu dans le passé.

A la Pentecôte, le feu brûle et consume tout ce qui est mauvais en nous. Il nous donne la force, l’énergie.  » Nous devons être des foyers de lumière  » (Ph 2, 15) :  » Vous êtes la lumière du monde.  » (Mt 5, 14) Dans ce monde de ténèbres, c’est l’Esprit Saint qui nous donne la lumière, pour que les autres puissent la voir en nous.

Je vais donc prier sur vous pour que vous soyez remplis de l’Esprit Saint et qu’Il vous donne les vertus, les fruits, les dons, les charismes. (cf Ac 2, 1-11) Les vertus nous aident à être comme Jésus dans l’amour, dans la paix, dans la joie, doux et patients avec cette belle prière de Paray-le-Monial bien connue des Français :

«  Jésus, doux humble de cœur, rends mon cœur semblable au Tien « .

C’est l’Esprit Saint qui nous donnera le courage d’être saint, le pouvoir de faire les œuvres de Jésus.

Le père James donne un exemple personnel : alors même qu’il était prêtre missionnaire, il n’éprouvait pas le besoin de prêcher et n’avait aucun charisme pour cela, ce n’est que lorsqu’il a reçu l’Esprit Saint que Jésus lui a dit : « GO ! »

Va prêcher, va imposer les mains aux malades et ils seront guéris, et, dit-il, « Je ne savais pas que l’Esprit Saint était si puissant. »

Le Dr Richy a commenté le bilan médical du père James qui révèle un état de faiblesse plus qu’inquiétant, quasiment à tous les niveaux de son corps et de ses organes, ses nuits de souffrances et d’insomnies…  mais précise le père James :

« Quand l’Esprit Saint vient en moi, je suis fort et je peux prier sur vous avec toutes mes blessures et mes plaies ; c’est Jésus qui donnera les guérisons, les grâces…, je ne suis que l’instrument. Mes enfants, décidez-vous à vivre selon l’Esprit Saint. 

Préparons-nous à recevoir l’effusion de l’Esprit Saint, ravivez en vous les dons de l’Esprit Saint reçus au Baptême.

Nous savons que, par le péché, nous perdons cette puissance. Le père James nous invite à demander au Seigneur de nous renouveler dans son Esprit Saint, à louer le Seigneur mais à Le louer très fort. N’ayons pas peur de louer le Seigneur à haute voix ! Ouvrons notre cœur ! ALLÉLUIA !  (En effet, impressionnante est sa voix puissante qui résonne sans doute au-delà des murs)

Le père James donne quelques conseils et précisions pour recevoir l’effusion de l’Esprit Saint :

ENSEIGNEMENTS-5

« J’impose les mains, non pour des guérisons physiques, mais pour que vous soyez remplis de l’Esprit Saint pour vous personnellement.

Présentez-vous dans la bonne attitude en ouvrant vos cœurs et vos mains ;  signe de votre cœur ouvert à l’accueil et Priez ainsi :

 » Viens, Esprit Saint, remplis-moi de ta grâce. Tout ce que je veux, c’est être saint, appartenir à Jésus. »

Tenez-vous dans cette attitude. C’est possible que vous vous sentiez affaiblis et que vous tombiez, ne résistez pas comme un  » cheval autrichien « , mais accueillez pleinement l’Esprit Saint comme un  » petit agneau français « . ALLÉLUIA !

Et un petit rappel pour compléter  » l’attitude correct  » afin de s’assurer que les têtes soient bien libres pour l’imposition des mains… :

– les lunettes sont faites pour les yeux et non pour la tête.

– les vêtements pour couvrir la nudité et non pour révéler la nudité. ALLÉLUIA !

Soyons des personnes normales ; abandonnons ces modes.

Avant d’être installé avec son fauteuil roulant sur un  » Jame’s mobile  » fabriqué pour l’occasion, le père James fait une très longue prière à l’Esprit Saint, Lui demandant notre sanctification, les dons et charismes pour nous et nous invite à prier de même dans notre cœur.

ENSEIGNEMENTS-6

Regardez Jésus sur l’autel, Il va imposer ses mains blessées sur vos têtes.

ENSEIGNEMENTS-7.

Après avoir prié sur les quelques 800 personnes, le père James revient à sa place avec une force étonnante et une voix puissante, nous entraînant à louer et à remercier le Seigneur, à lui rendre gloire pour les merveilles que nous avons reçues. « Nous faisons ainsi l’expérience de l’Esprit Saint en nous. »

 » Priez sans cesse, n’éteignez pas l’Esprit Saint, ne rendez jamais le mal, gardez en vous l’Esprit Saint jusqu’ à la venue de Jésus Christ…  » (cf 1 Th 5, 12-26)

« Ces Paroles de Saint Paul nous aideront à demeurer dans l’Esprit Saint. Je vous vois totalement différents, jeunes, resplendissants de la grâce de Dieu, avec les yeux de l’Esprit Saint. Le premier jour, je voyais des visages tristes qui ne souriaient pas… à cause des péchés, puis la joie de l’Esprit Saint est venue vous habiter par la grâce de la confession. C’est l’expérience de Dieu !

Jésus est Roi ; nous avons pour cela la fête du Christ Roi. (cf Mt 25, 31-46)

Quel est son pouvoir ? C’est l’Esprit Saint !

Nous devons savoir qu’il y a un autre pouvoir, celui de Satan qui gouverne le monde. Jésus dit clairement que Satan est le roi de ce monde. Son pouvoir est caché, parce qu’il est défini comme le père du mensonge. Tout ce qui est caché, mensonges, vol… vient de Satan. Par tous ces péchés, il nous attire dans son royaume.

Avec Jésus et par la Parole de Dieu, nous y trouvons la vérité qui nous rend libres parce que Jésus est le  » Chemin, la Vérité et la Vie « . (cf Jn 8,34) ALLÉLUIA ! ALLÉLUIA !

Mars 2019

Gisèle Bomal


 → → † ♥ Prière pour le Père James Manjackal ♥

Jésus-Christ, Fils du Dieu Vivant, Venez bénir, sanctifier et renforcer le Père James Manjackal dans ses souffrances actuelles afin qu’il puisse continuer le ministère d’évangélisation qui lui a été confié selon Votre Commandement qui est d’aller prêcher l’Évangile à toute la création. (Mc : 16,15) 
Marie, notre Sainte Mère, sa « mama », priez pour lui. Amen.

Notre Père…, Je vous salue Marie…, Gloire au Père … 
Merci Jésus, merci Jésus, merci Jésus…. Merci Marie, merci Marie, merci Marie… Alléluia, alléluia, alléluia…

PDF PRIÈRE : prière pour Père James

feuille1palme

https://myriamir.wordpress.com/author/myriamir/