Giuliana Buttini – «L’ange Clarus nous raconte le paradis»

Espérer, croire fermement, voilà ce qui compte

Giuliana Buttini – «L’ange Clarus nous raconte le paradis»

Quelle grâce que de pouvoir écrire pour faire connaître la foi par le don d’entendre les voix de la Vérité!

Moi, Thomas, j’ai écrit en étant inspiré; d’autres fois, j’ai étudié et approfondi par ma réflexion ce qui m’était envoyé d’en haut.

«Frère Thomas, pensez-vous que par la suite, vos pensées et vos études seront utiles?» Comment pouvais-je le savoir? Je sentais qu’elles allaient servir. Dieu Trine ne fait rien qui ne soit utile et comble les plus petits de sa grandeur.

La foi pure et simple est donnée aux cœurs purs et simples, c’est la grâce suffisante. Les plus doués réfléchissent et compliquent tout. Mais, ayant eux aussi reçu la grâce suffisante de Dieu Trine, qu’ils sachent en faire un bon usage et la rendre sanctifiante.
Les cœurs purs naissent parfois purs et la grâce est en eux-mêmes. Là nous voyons la vérité et une nouvelle illustration de la parabole des talents.

A votre époque, que nous pouvons connaître d’en haut, de tout l’espace non-espace, de la vraie liberté, nous voyons des hommes qui, pour croire en Dieu Trine, veulent avoir des preuves matérielles. On ne peut mélanger matière et esprit.
Matière et esprit peuvent être unis comme dans l’être humain sur terre. Mais pour prouver l’existence de l’esprit, un élément matériel ne suffit pas à l’incrédule qui cherche sans trouver, ou ne cherche pas, car il ne veut pas trouver.
La nature, qui est matérielle, est cependant l’expression de Dieu, l’une des multiples merveilles qui ne peuvent se générer elles-mêmes ou être fruit du hasard. Elles ont une cause: Dieu Trine, Un et mystérieux, cependant compréhensible pour une part minime seulement, il est vrai. L’homme est dans le fini et Dieu Infini dans l’infini.
On comprend son existence. La foi rend l’homme sensible en son âme et il peut entendre la voix de Dieu! Les yeux spirituels peuvent voir son Visage, le Christ, part de Dieu qui s’est faite chair, voix de Dieu qui, devenue humaine, a parlé divinement. Les incrédules ne peuvent croire par un seul fait matériel, si leur âme est fermée à la vie spirituelle.
Il est facile de croire et d’aimer le Créateur. Cela dépend de l’état de grâce de l’être ouvert ainsi à la voix de Dieu. Il est impossible à une âme fermée à la spiritualité de croire, en dépit de toute évidence.

Chacun a la grâce suffisante, mais certains la gaspillent, d’autres la font grandir, selon la liberté d’agir. Dieu Trine nous enseigne le bien et la vérité, ainsi l’homme possède l’avantage de ce bien. Le gaspiller, c’est faire un mauvais usage de cette grâce.

Vous pouvez me demander comment l’être humain, né dans une caverne, peut avoir le discernement et le talent pour croire. Lui aussi a reçu la grâce suffisante qui le rend conscient du bien ou du mal sous forme d’instinct.

La Rédemption est pour tous. Ceux qui portent avec le Christ le fardeau de la Croix participent activement à la rédemption.

Pourquoi certains souffrent-ils beaucoup, d’autres moins et d’autres nullement? Au ciel, vous en aurez la réponse, et vous comprendrez la justice de Dieu.
J’écrivais et je réfléchissais par amour pour la fascinante science divine. Je me plongeais dans le mystère, sans pouvoir le pénétrer.

Espérer, croire fermement, voilà ce qui compte. A travers l’étude et la réflexion, on peut cependant fournir plus de preuves au prochain.
Aussi, Dieu Trine comble-t-il les plus petits de sa grandeur.

17 septembre 1980
Tiré de: «Saint Thomas d’Aquin est de retour», p. 86-87

La justice n’existe pas sur terre, mais les épreuves. Dieu est juste

La réincarnation n’existe pas! Une seule et même personne nous est confiée et non plusieurs successivement. Chaque homme vient de la cellule, première pensée et premier acte de Dieu qui l’a créé âme et corps. Il ne vit qu’une fois sur terre. Les épreuves sont différentes, mais qui a choisi la plus difficile connaîtra plus de bonheur. Et le bonheur est précieux.

Est-il juste d’être très beau ou très laid? Grandir dans des maisons chaleureuses et confortables, ignorer les renoncements ou vivre dans la pauvreté? En tout cela le monde ne sait pas où est la justice. Elle est dans l’Harmonie. Lui tient compte de tout ce que vous avez reçu des hommes et combien, en échange, vous savez Lui donner à travers la charité.

Est-il juste de quitter, jeune, la terre et de laisser tant pleurer ceux qui restent? Ou encore de vivre de longues années dans l’aisance et la sérénité? Chacun doit donner en proportion de ce qu’il a reçu. Si vous passez seulement quelques années sur terre, Dieu sait depuis toujours que ce temps suffirait à votre salut, et qu’il accorderait des vies longues ou brèves selon ses projets personnels. Par la nostalgie et la souffrance à cause de la vie brève intense et pure d’un être cher, que d’âmes seront sauvées!

Le temps nous est donné pour purifier notre âme, en vue de notre salut. Dieu connaît chaque âme. Lui a toujours regardé le fond de votre âme.

Qui souffre sur terre a choisi plus d’épreuves et oublié le choix fait par sa cellule avant d’allumer le corps matériel du souffle de l’esprit. Plus d’épreuves signifient plus de bonheur dans l’éternité et plus d’âmes sauvées. (La douleur est prière.)

Ceux qui, en vue de leur salut, ont choisi des épreuves faciles et une vie confortable, même s’ils sont bons, en se limitant à éviter le mal, cette bonté ne suffit pas, elle doit être active. Pour être sauvés, ils doivent faire des dons à la mesure de leur richesse matérielle ou spirituelle. Donner aussi à Dieu en cherchant à le connaître pour l’aimer, ainsi que soulager et réconforter ses frères. Le bonheur et la consolation méritée seront à la mesure des dons faits durant notre vie terrestre. Les indifférents devront attendre longtemps avant de passer la porte, jusqu’au jour où ils deviendront sensibles aux besoins des autres.

La justice n’existe pas sur terre, mais les épreuves. Dieu est juste, quand il nous montre son visage, nous récompense, nous ouvre cette porte.

La réincarnation pourrait satisfaire la pensée. Nous aurions plusieurs vies, mais aussi plus d’épreuves, des vies différentes, avec alternance de la beauté et de la richesse, des maladies et de la pauvreté. C’est apparemment juste pour un esprit limité. Ce qui n’est pas reçu sur terre, l’est dans l’Harmonie.

«Les pauvres seront les plus riches et les malades les plus sains.» L’homme pourrait-il devenir parfait grâce à plusieurs vies? Dieu demande à chacun à la mesure des talents qu’il a reçus.

Une vie, même très brève, suffit pour être récompensé. Pensons au choix de la cellule, quand notre «ego» a pu en un instant non-instant choisir les épreuves et, celles-ci une fois dépassées, en voir la récompense. Dieu est juste, car le choix est fait par l’homme, par la cellule de notre «ego». Il donne, rend, améliore, rétribue avec une balance très exacte.

Pour se purifier, plusieurs vies ne suffiraient pas, si elles ne sont ni droites ni justes ou encore quand on ne connaît pas les vies précédentes, ou qu’on en a perdu la mémoire. Une vie est suffisante pour se donner à Dieu et en lui. Lui compte tout et connaît le choix de la cellule-ego, l’âme.

30 novembre 1987
Tiré de: «L’ange Clarus nous raconte le paradis», p. 136-138

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.