Cardinal Rainer Maria Woelki : « Certaines voix pensent maintenant qu’il est temps de jeter tout le passé de l’Eglise par-dessus bord. (…) Ce n’est pourtant pas à nous d’inventer une nouvelle Eglise. »

Dans une interview accordée à « EWTN », le cardinal Rainer Maria Woelki, archevêque de Cologne (D), a formulé des critiques claires à propos de récents commentaires de ses collègues évêques qui sèment le trouble chez les fidèles en diffusant des messages confus.

images

Le cardinal Woelki a, entre autres choses, déclaré : « Certaines voix pensent maintenant qu’il est temps de jeter tout le passé de l’Eglise par-dessus bord. (…) Ce n’est pourtant pas à nous d’inventer une nouvelle Eglise. » Et d’ajouter : « L’Eglise doit demeurer fidèle à ce qu’elle a reçu et à ce qu’elle est ; par conséquent elle ne doit ni abolir le célibat des prêtres ni permettre aux femmes d’exercer la prêtrise. Cela n’apporterait pas la solution. (…) Les évêques ont comme première responsabilité particulière de préserver la foi de l’Eglise, ce qui signifie enseigner la doctrine de la foi pour nous et pour les générations à venir après nous. (…) Il ne suffit pas de dire que nous avons besoin d’une nouvelle morale sexuelle : l’Evangile était, est et reste la norme. »
Selon le cardinal Woelki, « la plus grande tâche de l’Eglise consiste aujourd’hui à conserver vivante la question de Dieu dans nos sociétés en rappelant sans cesse que Dieu est Dieu et qu’il est à l’origine de tout. »

https://www.proliturgia.org/actua.html

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.