Les évêques « ne sont pas obligés » de signaler les abus à la police

« En tant qu’évêque, je n’ai aucune obligation de dénoncer un prêtre pédophile, c’est la tâche de ceux qui assument la responsabilité parentale », a expliqué l’évêque retraité de Palestrina, Domenico Sigalini, à LaFedeQuotidiana.it (15 mars).

Pour Segalini, il est clair qu’un évêque informera les parents et les aidera à contacter la police. « Mais s’il n’agit pas, ce n’est pas à moi de le faire. »

La tâche d’un évêque est autre, souligne Segalini : « En tant qu’évêque, j’ai pour tâche d’aider le prêtre à corriger son comportement. » Et, « en tant que pasteur, je dois l’aider à changer » et à faire en sorte « qu’il puisse ne plus nuire à personne. »

Selon la loi italienne, seuls les gardiens légaux d’un mineur sont légitimes pour signaler des abus.

https://gloria.tv/article/Uh7hMdYxtiSJ1KS673oSmTwon