Une vierge consacrée parmi les 100 femmes les plus influentes de la planète

Une vierge consacrée parmi les 100 femmes les plus influentes de la planète

JESSICA HAYES

Les influenceurs ne sont pas toujours blogueurs, chefs d’entreprise ou chefs d’État. La preuve. Dans son classement des 100 femmes les plus influentes de la planète en 2018 , la BBC a placé en 40e position une catholique consacrée.

Une jeune femme bien discrète parmi les personnalités les plus en vue. Dans son classement des 100 femmes les plus influentes de la terre en 2018, l’américaine Jessica Hayes, vierge consacrée, côtoie femmes politiques, mannequins, sportives et youtubeuses les plus en vue dans le monde entier ! Placée à la 40e position, cette enseignante en théologie de 41 ans qui habite l’Indiana (États-Unis) a la particularité d’être une vierge consacrée. Contrairement aux religieuses, les vierges consacrées vivent au cœur de la société, ont leur propre appartement et travaillent comme tout à chacun. La différence ? Elles ont décidé de s’offrir pleinement au Christ en préservant leur virginité.

JESSICA HAYES

YouTube I CBSN

Jessica Hayes a pris cette décision radicale en 2013, suite à une conversation avec son directeur spirituel et une série de relations sentimentales qui ne la comblaient pas. « Je pensais être appelée à la vie conjugale, raconte Jessica à la télévision anglaise. J’ai rencontré de belles personnes mais ce n’était jamais la bonne. Je n’ai pas senti non plus d’appel à la vie religieuse. Finalement, j’ai fait le choix du célibat pour me rapprocher au plus près du Christ ».  Après deux ans de préparation, elle est finalement consacrée dans la cathédrale de Fort Wayn entourée de sa famille et des ses amis.

Les vierges consacrées, de plus en plus nombreuses dans le monde

En juillet dernier, le Vatican confirmait dans son Instruction Ecclesiae Imago sponsae l’augmentation de ce type de vocation partout dans le monde. Et précisait au paragraphe 88, que tout les femmes étaient invitées, si elles le souhaitaient, à se consacrer au Christ sans pour autant attester de leur virginité. « L’appel à rendre témoignage de l’amour virginal, sponsal et fécond de l’Église envers le Christ n’est pas réductible au signe de l’intégrité physique et que le fait d’avoir gardé son corps dans la parfaite continence ou d’avoir vécu d’une manière exemplaire la vertu de la chasteté, même en revêtant une grande importance par rapport au discernement, ne constitue pas un prérequis déterminant en l’absence duquel il ne serait pas possible d’admettre à la consécration », précise le document.

Cette instruction répondait à la demande d’éclaircissement des évêques du monde entier sur la place et le rôle des vierges consacrées dans l’Église. Aujourd’hui, on compte environ 5.000 femmes dans le monde a avoir consacré leur vie au Christ sans embrasser la vie communautaire.