Theodore Edgar McCarrick a été renvoyé de l’état clérical. Le pape François a reconnu le caractère définitif de cette décision.

Samedi, 16 février 2019. Comme cela avait été annoncé sur notre site « Pro Liturgia », la Congrégation pour la Doctrine de la Foi a rédigé le décret conclusif du procès pénal contre Theodore Edgar McCarrick, Archevêque émérite de Washington (Etats-Unis), par lequel l’accusé a été déclaré coupable des crimes qui lui étaient imputés.
En conséquence Theodore Edgar McCarrick a été renvoyé de l’état clérical. Le pape François a reconnu le caractère définitif de cette décision.
Cependant, le pape a nommé le cardinal Farrel camerlingue de la Sainte Eglise romaine. Il s’agit d’un poste important en cas de conclave pour l’élection d’un nouveau pape.
Or, le pape François n’ignore pas que le cardinal Farrell a partagé pendant 6 ans un appartement avec l’ex-cardinal McCarrick pendant que celui-ci « recevait » habituellement des séminaristes. De plus, le cardinal Farrell, a signé la préface du livre du P. James Martin faisant l’apologie des orientations lesbiennes, gays, bisexuelles et transgenres (LGBT) et avait invité le même P. James Martin à faire une conférence lors de la « Rencontre mondiale des familles en Irlande » ainsi qu’à concélébrer la messe de clôture de la dite Rencontre en compagnie de son diacre Ray Dever, lui-même militant LGBT et père d’un garçon qui se dit femme.
On en vient alors à se demander si le renvoi de l’état clérical de Theodore MacCarrick – aujourd’hui âgé de 88 ans, tout de même ! – n’est pas qu’une manoeuvre servant à faire diversion.
Quoi qu’il en soit, les fidèles sont de plus en plus désorientés par les décisions contradictoires et les propos flous du pape François. Comme le reconnaissent de plus en plus de prêtres fidèles à leur vocation, ce n’est sûrement pas servir la cause de l’Eglise que d’avoir une ligne de conduite aussi sinueuse.

https://www.proliturgia.org/actua.html

 

Theodore McCarrick renvoyé de l’état clérical

Download PDF

La notification a été communiquée ce jour par la salle de presse du Saint-Siège. Voici notre traduction, non officielle, faite à partir de l’original italien et de sa version anglaise. La décision avait été prise dès le 11 janvier dernier, mais en raison d’un recours de l’intéressé qui a été rejetée, elle n’est signalée qu’aujourd’hui.

Le 11 janvier 2019, le Congresso (1) de la Congrégation pour la doctrine de la foi, à l’issue d’un procès pénal [cann. 1717-1731], a publié un décret reconnaissant Theodore Edgar McCarrick, archevêque émérite de Washington D.C., coupable des délits suivant alors qu’il était clerc : sollicitation en confession et péchés contre le sixième commandement avec des mineurs et  des adultes, avec le facteur aggravant d’abus de pouvoir. Le Congresso lui a imposé la peine de renvoi de l’état clérical. Le 13 février 2019, la session ordinaire (Feria IV) de la Congrégation pour la doctrine de la foi a étudié le recours qu’il avait présenté contre cette décision. Après avoir examiné les arguments du recours, la session ordinaire a confirmé le décret du Congresso. La décision a été notifiée à Theodore McCarrick le 15 février 2019. Le Saint Père a reconnu la nature définitive de cette décision faite conformément à la loi, la rendant res iudicata (c’est-à-dire non susceptible de recours ultérieur).

1. Le Congresso est la plus haute instance de la Congrégation. À ses réunions prennent part « Préfet, le Secrétaire, le Sous-Secrétaire, le Promoteur de justice, pour les questions qui sont de sa compétence, et le Chef de bureau concerné, ainsi que les officiaux qui suivent les questions à traiter et un autre official qui rédige les conclusions ».

https://www.riposte-catholique.fr/archives/149970

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.