La Très Sainte Vierge Marie : des mains non consacrées ne doivent pas prendre la Sainte Hostie


La Très Sainte Vierge Marie à Giuliana Buttini : des mains non consacrées ne doivent pas prendre l’Hostie comme si c’était une chose quelconque

Résultat de recherche d'images pour "Giuliana Buttini"
De l’ouvrage « Ma vie à Nazareth »

– message donné le 3 mars 1998, page 583 :

« Il y avait du soleil, tout brillait, c’était le mois de mai.

Jésus m’a dit : « Immi [Ma Mère], un jour lointain, Tu répandras des larmes de sang. Mon Sang ! »

Alors, Je n’avais pas compris ; maintenant Je sais que le sang de mes larmes est le Sien. J’ai pleuré non pour annoncer des cataclysmes, des guerres ou des tragédies, mais pour bien plus grave.

J’ai exprimé ma douleur (maintenant Je ne peux plus souffrir, c’est encore une des douleurs éprouvées au pied de la Croix) pour le manque de foi, de moralité et surtout parce qu’on n’accorde plus d’importance à l’Eucharistie.

Le Sang de Mon Fils doit être touché par des mains consacrées.

Des mains non consacrées ne doivent pas prendre l’Hostie comme si c’était une chose quelconque.

J’ai donc pleuré des larmes du Sang de Jésus : l’Hostie !

La divine Hostie doit être adorée.

Adorez-La avec Moi, aimez avec Moi, Mon Fils !

La foi ?

Il y a beaucoup d’indifférence et la morale n’existe plus.

Tout est permis, même ce qui dans le temps était sujet de scandale.

Aimez Jésus, aimez votre prochain, en réparation pour ces péchés.

« Immi, de belles fleurs sont sur le point de s’épanouir ».

Vos pensées, vos bonnes actions, vos prières.

Pour Jésus et pour Moi, merci ! ».

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.