Marie Julie Jahenny – révélations au sujet du roi Henri V


L’image contient peut-être : une personne ou plus

Marie-Julie Jahenny (1850-1941), la stigmatisée de Blain, a eu de nombreuses révélations au sujet de ce grand Roi, Henri V, qui doit gouverner la France. En voici quelques-unes parmi les plus significatives :

« Il descend de la branche de Saint Louis, mais cette Sodome coupable ne le possède pas » (p. 101).

« J’abrégerai le temps des châtiments à cause de mes victimes, à cause de mon Sacré Cœur et, enfin, pour donner plus vite le Roi choisi et élu par mon Cœur » (p. 100).

« Je peuplerai la terre de France de fleurs, c’est-à-dire de cœurs purs, repentants, qui aimeront la Sainte Eglise, le Saint-Père et la France, une génération nouvelle. Ils grandiront dans ma grâce et vivront sous le règne d’un Roi bien pieux qui, par ses vertus, sera le plus bel ornement de la France » (p.100).

« Je suis le Roi de l’univers, J’ai voulu donner à la France un roi qu’elle a refusé ; mais celui que je veux lui donner, elle l’acceptera, le demandera, le placera sur son cœur. Mais avant d’avoir ce Roi, la France aura une crise et une tempête violente… Après je vous donnerai un second Roi. J’ai déjà voulu vous le donner ; je le redonnerai une seconde fois » (p.100).

« Il y a des années, un grave châtiment est passé, pendant lequel mes prêtres et mes serviteurs ont été massacrés. Ce châtiment dura presque trois années. Cette fois, ce sera bien moins long, mais plus terrible. J’appellerai au secours de la France mon serviteur HENRI » (p.97).

« Bretagne… C’est toi qui montreras ton courage quand l’appel du Roi se fera entendre. Tu marcheras, comme une armée victorieuse, à la rencontre de celui que j’ai donné miraculeusement pour sauver celle (la France) qui périt de honte » (p. 103).

« Pour ramener le Roi choisi et destiné par Dieu, il faut que tous ceux qui sont à présent soient balayés » (p. 108).

« Mes enfants, le Roi viendra par la Croix, c’est-à-dire dans les peines, parce que le royaume ne sera pas encore entièrement calme » (p. 175).

« Le roi aura, en lui, un don qu’aucun autre roi n’a eu. Saint Louis, roi de France, a fait son devoir, mais ce dernier sera encore plus merveilleux par son règne. Vous verrez dans cet homme ce que personne n’a vu dans les autres » (p. 176).

« Si vous ne voyez pas le chemin de la venue de mon Roi, ne vous inquiétez pas. Ce chemin sera miraculeux comme le reste de sa vie. Rien n’est impossible à Dieu » (p. 176).

« Ah ! Pauvre espérance vaine d’hommes aveugles ! Ils croient que jamais le Roi ne sera le leur. Ils se trompent.

Vous serez bien étonnés, un jour, de voir mon Roi.

… Depuis son berceau, le cœur du Roi n’aura vécu que dans la Croix. Il l’aura bien portée depuis les longues années qu’il aura vécues en exil. Son cœur n’aura pas failli. Il sera récompensé » (p. 176).

« Les jours d’exil auront coûté cher à ce Roi fidèle et catholique. Il en sera d’autant plus richement récompensé. Laissez dire aux hommes et affirmer qu’il ne viendra jamais, puis demandez-leur s’ils sont prophètes » (p. 177).

« Quand viendra le règne de ce Roi, la France sera bien affaiblie, bien dépeuplée, mais Dieu la récompensera par de merveilleux prodiges. La paix règnera avec bonheur partout » (p. 177).

Toutes ces citations sont extraites de l’ouvrage: Les prophéties de la fraudais – P.Roberdel – Editions Résiac.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.