Le cardinal Müller vent debout contre la crise – avec un credo de quatre pages

Le cardinal Gerhard Ludwig Müller a publié le 8 février un Manifeste de la foi de quatre pages dans lequel il reprend les principes fondamentaux de la doctrine catholique, y compris la damnation éternelle.

Müller ne conteste directement aucun prélat hérétique, ni les récentes affirmations hérétiques du pape François selon lesquelles les fausses religions sont voulues par Dieu.

Müller demande instamment de « résister » à une rechute dans les anciennes hérésies qui considèrent Jésus-Christ comme « seulement une bonne personne, un frère et un ami, un prophète et un moraliste ».

Il souligne que la distinction des personnes dans la Trinité distingue fondamentalement le christianisme des autres religions : « Les religions sont en désaccord précisément sur cette croyance en Jésus le Christ ».

Müller remarque qu’aujourd’hui les « évêques » ne proclament pas l’Evangile et « préfèrent être des politiciens ».

En outre, il réaffirme le fait que les divorcés remariés ne peuvent pas recevoir la Sainte Communion de manière fructueuse – alors que François s’oppose à cette vérité fondamentale de la doctrine catholique. (il dit que la communion ne leur apportera pas le salut, donc la damnation).

 

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.