Bientôt des femmes diacres ?

Bientôt des femmes diacres ?

Le rapport de la  chargée d’étudier la possibilité d’ordonner des  diacres est désormais sur le bureau du pape François. Aux Etats-Unis, certains membres de la  ont déjà communiqué sur les conclusions auxquelles ils sont parvenus. Y aura-t-il bientôt des femmes diacres?

Phyllis Zagano, senior research associate à la Hofstra University in Hempstead (New York), et le Fr. Bernard Pottier sj, tout deux membres de ladite commission, ont rendu public une partie de leurs conclusions lors d’une conférence donnée dans un auditorium de la Fordham University’s Lincoln Center.  Pour eux, « l’existence de femmes diacres est avérée depuis les origines dans l’histoire de l’église et elles seront utiles dans l’accomplissement du ministère mondiale« .

« Mais l’histoire ne suffit pas pour répondre à la problématique actuelle des femmes diacres. »  a notamment affirmé Zagano, auteure de nombreux ouvrages et articles sur le sujet. « Mais, a-t-elle ajouté, le besoin dans les ministères est là« . Ayant étudié la question de près depuis plusieurs années, la chercheuse a également avoué que, même si elle est particulièrement intéressée dans l’avenir de femmes diacres, elle n’a aucune promesse à faire en la matière.

Une grande première

La commission fondée il y a deux ans et dirigée par le cardinal Luis Ladaria, est une première pour le Vatican. Composée de 12 membres, elle respecte une parité parfaite entre hommes et femmes, leur tache étant d’étudier l’histoire du .

« Nous somme bien meilleurs, femmes et homme ensemble. » aurait d’ailleurs souligné l’un des membres permanents de la commission théologique internationale du Vatican, expliquant aussi que la commission incarnait ce qu’un clergé mixte pourrait accomplir.

Le diaconat permanent a été restauré suite à Vatican II. Aujourd’hui, on dénombre 45 000 diacres dans le monde, mariés ou non. Un  remplit différentes missions comme la charité et la prédication, peut célébrer des mariages ou des baptêmes. Seul un prêtre peut présider à l’eucharistie, conférer le sacrement des malades et celui de la réconciliation. Le diaconat peut aussi être une étape avant la prêtrise.

Combler le vide?

D’après Zagano,  les cardinaux et les évêques qu’ils soient originaires d’Asie, d’Afrique ou d’Amérique Latine, regardent d’un très bon oeil le ministère des diacres et se diraient même ouverts à l’ordination de femmes diacres.  Pour la chercheuse, la situation de manque vécue dans certains diocèses rend très intéressante l’option du diaconat féminin. En Amérique Latine, un diocèse de 5 millions de catholiques ne peut par exemple compter que sur 400 prêtres.  » Nous avons l’obligation morale d’apporter l’Esprit à tous les peuples du monde » affirme Zagano.

Une grande partie de la discussion a donc tourné autour de la longue histoire du diaconat féminin, déjà mentionné dans l’épître aux Romains de Paul, en la personne de Phoebe, une femme qui remplissait un ministère diaconal dans l’une des premières communautés chrétiennes.

Rappelons que ni le pape Benoit XVI, ni Jean-Paul II avant lui, n’ont un temps soit peu ouvert la porte à une quelconque forme ou type d’ordination pour les femmes malgré les pressions en ce sens.

Les femmes pourront-elles bientôt être ordonnées diacres?

Pour la sœur dominicaine Donna Ciangio, chancellor de l’Archidiocese de Newark, « les gens sont prêts à voir des femmes ordonnées. » Certains vont même jusqu’à affirmer que des femmes « ordonnées diacres » sont déjà actives dans certaines paroisses et beaucoup veulent entendre des femmes prêcher, comme le font les diacres hommes.

Le panel d’experts a néanmoins insisté sur le fait que la commission avait travaillé sur l’ouverture du diaconat aux femmes, mais aucunement de la prêtrise, et ont refusé de répondre à des questions dans ce sens.

Zagano a confiance dans le jugement du pape François  quant à la bonne décision à prendre sur l’ordination de femmes diacres, ayant à l’esprit les besoins de l’ en termes de ministères. « C’est un homme de prière. Un homme de vérité. » a-t-elle encore ajouté.

Fonction = solution?

Nous constatons que l’argument du vide à combler semble être le principal argument avancé pour justifier et soutenir l’ordination de femmes diacres. Cette approche nous semble biaisée et réductrice, l’Eglise ayant tout intérêt, si elle s’engage sur la voie de l’ordination des femmes, à entamer une profonde réflexion sur la place des femmes dans l’Eglise et la spécificité de leur (futur) ministère. Dans un récent ouvrage d’entretiens, le pape François estimaient d’ailleurs que la lutte pour l’égalité hommes-femmes était un but à poursuivre mais qu’il ne se résoudrait probablement pas seulement par l’aspect fonctionnel.

S.D. avec NationalCatholicReporter

Traduit de l’anglais par S.D.

https://www.cathobel.be/2019/01/23/bientot-des-femmes-diacres/?fbclid=IwAR23lc1FpejrLuSvgoIHaEfyM_XKB71S5QN8xiyXBpr1PanfTSYRlysuUZ4

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.