Cardinal Müller : ils continuent de répéter leurs vieilles erreurs

La théologie joue à peine le rôle qu’elle mérite aux synodes des évêques, a déclaré le cardinal Gerhard Müller à Die-Tagespost.de le 5 décembre.

Il a souligné que le niveau intellectuel des arguments échangés lors des synodes est parfois « embarrassant » et que le débat reste bloqué dans des observations anecdotiques.

Müller a ajouté que le monde latin ressent un complexe d’infériorité vis-à-vis de l’Eglise allemande « avec son argent ». Par conséquent, les Allemands sont livrés à eux-mêmes « tant que l’argent coule ».

Enfin, Müller reconnaît que « l’Église est divisée » [entre catholiques et progressistes] et que les progressistes, en plus de répéter des erreurs anciennes, n’offrent aucune idée tournée vers l’avenir.

« Leur modèle, qui a amené l’Eglise dans de nombreux pays au bord de l’insignifiance, ne peut être considéré comme l’antidote à la crise de l’Eglise dont celle-ci est la responsable principale », a ajouté le cardinal.

https://gloria.tv/article/3inWj26QnDYsCzECCHPeNF79n

Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.