Angela Merkel exhorte les États-Nations à renoncer à leur souveraineté en faveur de Bruxelles !

(25 novembre 2018) – Angela Merkel a exhorté les membres de l’Union européenne à céder une plus grande partie de leur souveraineté aux institutions européennes, a rapporté Die Welt.

«Aujourd’hui, les États-nations devraient, je dirais qu’ils doivent, être prêts à renoncer à leur souveraineté», a déclaré Mme Merkel lors d’une manifestation organisée par la Fondation Konrad Adenauer à Berlin, mercredi, sur le thème «Le parlementarisme entre mondialisme et souveraineté nationale».

( Note ExoPortail : Au vue de l’isolement de plus en plus fort de la ligne pro-Bruxelles au sein de l’UE et de sa population, il faut clairement plus interpréter cette sortie de Merkel comme un crie désespéré de ses maîtres plutôt qu’une prédiction ^^. Qui plus est ce genre de déclaration absurdes dans notre contexte actuel risque de produire l’effet inverse et renforcer la résistance et l’éveil ! )

«Mais bien sûr d’une manière ordonnée», a ajouté le chancelier. Les parlements nationaux doivent jouer un rôle clé en faisant de telles concessions pour le bien de tous, a-t-elle dit.

Plus tôt ce mois-ci, Mme Merkel a mis en garde contre ce qu’elle a décrit comme la propagation d’un «nationalisme aveuglé», accusant certains politiciens, tant en Allemagne qu’à l’étranger, de «croire qu’ils peuvent tout résoudre par eux-mêmes et qu’ils n’ont qu’à penser à eux-mêmes. C’est le nationalisme dans sa forme la plus pure. Ce n’est pas du patriotisme», dit-elle.

Mme Merkel, qui a récemment décidé de démissionner de la tête de l’Union chrétienne-démocrate, a également défendu sa politique en matière d’immigration, que les opposants ont décrite comme une politique de migration à porte ouverte, dans ses commentaires précédents. «Il est dans notre intérêt national de veiller à ce que les conditions de vie des réfugiés, d’une part, et des migrants à la recherche d’un emploi, d’autre part, s’améliorent», a-t-elle souligné.

Les propos de Mme Merkel sur la souveraineté font suite aux propos tenus dimanche par le président français Emmanuel Macron. Dans un discours prononcé à l’issue d’une rencontre avec la chancelière, Macron a parlé d’une «responsabilité franco-allemande dans la préparation de l’avenir et la refondation de l’Europe». Cette responsabilité «signifie construire quelque chose, construire une Europe véritablement souveraine et construire une Union européenne forte sur cette souveraineté», a dit M. Macron. Plus tôt ce mois-ci, le président français a également proposé la création d’une «Armée européenne», qu’il a déclaré vouloir défendre contre la Russie, la Chine et même les Etats-Unis.

SOURCE :

https://sputniknews.com/europe/201811221070048712-merkel-sovereignty-europe/ et https://www.welt.de/politik/deutschland/article184292124/Angela-Merkel-Nationalstaaten-sollten-heute-bereit-sein-Souveraenitaet-abzugeben.html

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.