Je Préfèrerais Être Purifié (par le purgatoire)

Je Préfèrerais Être Purifié (par le purgatoire)

Mes rêves les plus effrayants impliquent toujours Satan. Le plus mémorable parmi eux fut le

rêve le plus bref que j’aie vécu. Dans mon rêve, je métendais sur le lit, éveillé. Une présence m’est apparue. Elle n’avait aucune forme; elle était un mal totalement noir et pûr.

Je me suis réveillé dans l’endroit exact et de la même position que dans mon rêve. Ceci a rendu mon rêve encore plus réaliste. Inutile de dire, j’ai allumé ma lampe de lit pour le reste de la soirée.

Mon cauchemar d’il y a quelques semaines fut aussi effrayant. Quelqu’un que j’aimais était mort. Je n’ai aucune idée de qui il s’agissait, mais je savais ce qui se passait avec son âme. Je sentais la puanteur de l’enfer et j’entendais son crépitement. C’était terrifiant.

Marie est alors apparue. Elle a retiré son bien-aimé de l’enfer, mais il était au niveau le plus bas du purgatoire. Malgré que nous devrions nous réjouir qu’il passerait l’éternité avec Dieu, c’était quand un rêve triste. Marie était très triste, sachant qu’il ne fallait pas que ce soit ainsi. Cette personne aurait pû vivre une vie plus riche avec Dieu alors qu’elle était sur la terre et ne s’être pas trouvée si près de l’enfer lors de sa mort.

Lorsque je me suir réveillé, l’enfer semblait près. C’était effrayant. Je me trouvais à prier intensément pour moi-même et pour tous ceux dans ma vie. Bien que je ne vis pas avec la peur de l’enfer, ce rêve était désenivrant. C’était un rappel que Dieu nous donne une volonté libre, et qu’aussi longtemps que je vive sur cette terre, moi et ceux que j’aime pouvons choisir d’agir contre Lui.

Le purgatoire me semble aussi épouvantable, même s’il nous indique la miséricorde de Dieu. L’Église nous dit : « Tous ceux qui meurent dans la grâce de Dieu et son amitié mais non purifiés parfaitement, sont certainement assurés de leur salut éternel; mais après la mort, ils éprouvent une purificaiton, afin d’obtenir la sainteté nécessaire pour entrer dans la joie du ciel , » (CEC 1030)

En fait, l’Écriture nous dit que nous ne pouvons accéder au ciel tels que nous sommes. La sainteté mentionnée dans le Catéchisme nous vient de Hébreux 12:14 (BJ) : « Recherchez la paix avec tous, et la sanctification sans laquelle personnne ne verra le Seigneur. » Combien d’entre nous meurent en état de sainteté?

L’Apocalypse 21:27 (BJ) nous dit que rien d’impur peut entrer au ciel, « Rien de souillé n’y pourra pénétrer, ni ceux qui commetent l’abomination et le mal. » D’autres passages de l’Écriture donnent des exemples de comportements variés qui peuvent nous garder écartés du ciel. En d’autres mots, nous ne pouvons pas approcher le Trône dans n’importe quel état spirituel que nous pourrions nous trouver. 

Ceci fait du bon sens. Imaginez -vous si nous allions tous au ciel avec nos péchés particuliers qui nous seraient rattachés. Le psaume 51, 3-5 (BJ) dit ceci :

Pitié pour moi,ô Dieu, en ta bonté

en ta grande tendresse efface mon péché,

lave-moi de toute malice,

de ma faute purifie-moi.

Car mon péché, moi, je le connais,

ma faute est devant moi sans relâche.

Si Dieu ne nous purifie pas, nous passerions l’éternité avec notre péché sans cesse devant nous. Ceci ne semble pas être l’endroit joyeux que Dieu a préparé pour nous.

C.S. Lewis, dans le 20ième chapitre des Lettres à Malcolm, l’indique de cette façon :

Nos âmes demandent le Purgatoire, n’est-ce pas? N’aurions-nous pas le cœur brisé si Dieu nous disait : « C’est vrai, mon fils, ton haleine pue et tes haillons dégouttent de boue et de vase, mais nous sommes charitables ici et personne ne te reprochera à cause de ces choses, ni se retirerait de toi. Entre dans la joie »? Ne répliquerions-nous pas, « Avec soumissions, Monsieur, et s’il n’y a pas d’objection, je préfèrerais me nettoyer d’abord. » « Cela pourrait faire mal, vous savez » – « Tout de même, Monsieur ».

J’ai récemment lu un livre intitulé Hungry Souls : Supernatural Visits, Messages and Warning from Purgatory,écrit par Gerard J.M.Van Den Aardweg. L’auteur partage des histoires de personnes qui réclament avoir reçu la visite d’âmes du purgatoire. Certaines de ces âmes ont laissé de la preuve, preuve qui se trouve maintenant dans le Musée des Saintes Âmes du Purgatoire, situé à Rome.

La lecture de ce livre donne beaucoup à penser. Si cela est vrai, la purification est un processus douloureux et quelquefois prolongé. La souffrance de ces âmes peut être allégées par nos prières et spécialement par l’offrande de la Messe. Selon ces histoires, alors que la purificaiton peut être difficile, il y a aussi de la joie. Chaque âme au purgatoire est destinée au ciel.

Certains spéculent que beaucoup de la souffrance provient d’un désir ardent d’être avec Dieu. Ceci me fait du bon sens. J’ai pensé aux saints qui ont eu des visions de Jésus et me suis demandé comment ils se sont conduits lorsque les visites ont cessé.

Malgré les aspects miséricordieux et joyeux du purgatoire, j’ai passé beaucoup de temps après mon rêve à y penser avec inquiétude. Je m’attends à être en défaut de sainteté lorsque je mourrai. Je souffre tristement sur la terre; ferais-je mieux au purgatoire?

À la messe récemment, c’est comme si le prêtre savait ce à quoi je pensais. La première lecture ce jour-là était Phil 2:5-11 (BJ) et comprenait ceci :

Frères et sœurs

Ayez entre vous les mêmes sentiments qui furent dans le Christ Jésus,

Lui, de condition divine,

ne retint pas jalousement

le rang qui l’égalait à Dieu.

Mais il s’anéantit lui-même,

prenant condition d’esclave,

et devenant semblable aux hommes.

S’étant comporté comme un homme,

il s’humilia plus encore,

obéissant jusqu’à la mort,

et à la mort sur une croix!

Le prêtre nous rappela de recevoir tout, tel un don de Dieu; de lever les bras et de tout accepter tel le Christ sur la croix. J’ai entendu ses paroles et ai réalisé que tout est un don, y inclus le purgatoire. Tous les dons de Dieu proviennent de Son amour abondant, donc le purification par le feu est digne de remerciement et de louange.

Le purgatoire m’aide à donner du sens à ce que certains souffrent dans le monde. Il y a de la souffrance causée par notre culpabilité ou du libre arbitre des autres, mais beaucoup de souffrance est causée par la maladie ou d’autres situations hors de notre contrôle. J’ai auparavant écrit au sujet de la maladie que ma mère a endurée, et ma réaction à sa douleur. Je ne souffre pas facilement, ni puis-je réagir à la souffrance de mes bien-aimés.

Nous devrions, bien sûr, faire tous nos efforts pour atteindre la sainteté et tenter d’éviter le purgatoire. D’être reçus au ciel immédiatement après la mort est ce que Dieu veut pour nous tous. Parce que c’est le désir de Dieu, il s’ensuit que désirer Dieu est désirer la sainteté.

Une façon de servir Dieu est de prier pour les saintes âmes et offrir des Messes pour elles. Selon certains qui prétendent les avoir rencontrées, plusieurs âmes ne reçoivent aucune prière. On ne parle pas beaucoup du purgatoire ni y croyons-nous – même les Catholiques.

L’Écriture révèle que Dieu désire que nous prenions part à Son plan de salut. Il nous demande de travailler ensemble à nous conduire les uns les autres au ciel. Une partie importante de ceci est de prier pour les saintes âmes. Alors que nous pouvons leur venir en aide, ces prières nous viennent en aide pour grandir en sainteté.

J’ai récemment appris un peu au sujet de l’historique de ma famille. Un parent a retracé une branche de la famille à plusieurs générations. J’ai appris que certains de mes ancêtres sont venus de France. J’ai immédiatement pensé à Ste Jeanne d’Arc. Bien que mon nom, Jeannette, est dérivé de « Jeanne », je n’avais pas réalisé cela lorsque j’ai été confirmée en huitième année, car j’ai pris Jeanne comme nom de confirmation. Plus je vieillis, plus elle devient importante pour moi.

J’ai commencé à me demander, comment mes parents auraient-ils pû la connaître? L’un d’eux aurait pû être un(e) ami(e) de Ste Jeanne?

De là, j’ai commencé à penser au sujet des parents qui l’ont précédée. Peut-être que quelqu’un de la lignée de ma famille aurait connu S. Pierre ou un autre des apôtres. C’est possible qu’un parent aurait pû rencontrer Jésus.

La connaissance de l’histoire de ma famille m’a fait réaliser à un profond niveau comment nous sommes liés. Ce parentage ne se limite pas à ceux sur la terre; cela inclue la multitude de ceux qui sont décédés.

Lorsque je prie pour les âmes du purgatoire, je prie pour les membres de ma propre famille. Certaines de ces âmes pourraient même être apparentées génétiquement.

J’espère un jour rencontrer ces personnes et partager les joies du ciel. Alors que mes prières peuvent les élever à Dieu, un jour elles pourraient faire de même pour moi.

Si vous êtes une de ces nombreuses personnes qui ne croient pas au purgatoire, je vous encourage à considérer de nouveau. Il y a plusieurs passages de l’Écriture qui appuient ceci. Il y a aussi l’histoire des enseignements de l’Église. Avant l’Écriture, avant que les gens différaient de l’interpétation biblique, nous avions les enseignements qui nous ont été transmis à partir des apôtres. Nous avons même l’évidence historique des anciens enseignements Chrétiens sous forme de demandes de prières pour les morts dans les catacombes.

Si vous ne croyez pas au purgatoire, vous n’aiderez pas des âmes par vos prières, et de grandir en sainteté. Ce sont de sérieuses pertes.

Pour ceux qui croient, souvenez-vous des âmes qui y sont. Vous pouvez les aider par vos prières et l’offrande de Messes et de sacrifices. Ceci est une autre façon de montrer votre amour de Dieu.

J’ai eu des instances où je redoutais à l’idée du purgatoire. Au degré que cette crainte me motive à pécher moins souvent, c’est une bonne chose. Pour les instances où cela n’est pas le cas, il me faut me rappeler ce que mon prêtre a dit : tout est un don de Dieu. Le purgatoire est comment Dieu vous permet de L’approcher avec pûreté, afin de trouver la joie complète au ciel sans que l’on confronte nos péchés. Comme C.S. Lewis l’a dit, je préfèrerais être purifié. Même si cela fait mal.

http://www.catholicstand.com/i-would-rather-be-cleaned/

 

 

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.