Cardinal Zen : le Vatican connaît le « côté hideux » de la Chine

Le cardinal hongkongais Joseph Zen a révélé à UcaNews.com (9 novembre) que des prêtres chinois étaient venus le voir « en pleurs » parce que des représentants de l’État leur avaient dit de se joindre à l’église communiste, suite à la signature d’un accord avec le régime par le pape François.

Selon Zen, certains prêtres se sont cachés après l’accord « parce qu’ils ne savent pas quoi faire ». L’accord étant secret, « ils ne savent pas si ce que les responsables [communistes] disent est vrai ou non ».

C’est pourquoi, il y a deux semaines, Zen s’est rendu à Rome et a remis au pape François une lettre de sept pages contenant des informations sur l’Église catholique chinoise obligée de vivre dans la clandestinité.

Le secrétaire d’Etat au Vatican, Pietro Parolin, responsable de l’accord controversé, a été qualifié de « très expérimenté » par Zen. Il croit que Parolin voit le « côté hideux de la Chine » et « ne fait pas confiance aux parties prenantes chinoises ».

« Il ne les utilise que dans le but d’établir des relations diplomatiques. »

[Cependant, jusqu’à présent, les communistes chinois ont utilisé le Vatican, et non l’inverse.]

https://gloria.tv/article/YCxFS1dGD8JF4MZUpGnKHcfBL

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.