3.11.2018 – Asia Bibi, dernières et tristes nouvelles transmises par Daniel Hamiche

J’ai le cœur déchiré, mais je dois vous informer que la nouvelle diffusée hier à 15 h par SOS Chrétiens d’Orient, n’était pas fondée. Si Asia Bibi est bien sortie de prison et si elle et sa famille semblent être en lieu sûr, ils n’ont pas encore quitté le Pakistan où la situation est confuse et dangereuse. Selon le quotidien pakistanais The News de ce jour, le gouvernement et les émeutiers ont conclu un accord en cinq points dont voici les deux qui nous intéressent : 1. Les islamistes ont fait un pourvoi auprès de la Cour suprême – visant, bien sûr, à la révision de l’arrêt –, et le gouvernement ne s’oppose pas à sa prise en considération par la Cour suprême ; 2. à l’issue de cette procédure légale, Asia Bibi (et elle seule) sera placée sur la liste des personnes interdites de sortie du territoire (Exit Control List) en attendant une éventuelle reprise du dossier par la Cour suprême. L’accord a été signé d’une part par le ministre fédéral des Affaires religieuses (Sahibzada Dr Noorul Haq Qadri), et le ministre de la Justice du Pendjab (Raja Basharat), au nom du gouvernement et, d’autre part, par Pir Mohammad Afzal Qadri et Mohammad Waheed Noor, représentant le groupe islamiste Tehreek-e-Labbaik Pakistan (TLP) à l’origine des émeutes dans tout le pays. Pir Mohammad Afzal Qadri aurait annoncé aux médias que « Asia Bibi aurait de nouveau été placée en détention et que l’avion en provenance du Royaume-Uni qui était venu la chercher pour l’emmener vers un pays occidental non précisé, était reparti sans elle ». Cette dernière information est à prendre avec circonspection, notamment l’affirmation qu’Asia Bibi aurait été de nouveau placée en détention.

Selon un communiqué de la British Pakistani Christian Association (BPCA) d’hier au soir, dont je ne prends connaissance que ce matin avant le lever du soleil, le gouvernement aurait donc cédé aux pressions des émeutiers islamistes. Wilson Chowdhry, président de la BPCA, précisait dans ce communiqué : « Asia Bibi est actuellement en lieu sûr dans l’attente de pouvoir partir, mais les violences qui se poursuivent rendent ce départ impossible sans des mesures de sécurité. Asia Bibi et toute sa famille ont besoin d’un lieu d’asile immédiat. Ils ont assez souffert, et Asia n’a besoin que d’un pays qui voudra bien passer par dessus la tête de sa bureaucratie. Il n’est pas possible qu’après avoir échappé à la pendaison, elle perde la vie à cause de tracasseries administratives. En raison du processus souvent long pour obtenir un droit d’asile, les ambassades occidentales doivent attendre [de leurs autorités gouvernementales], que le cas d’Asia Bibi soit considéré comme prioritaire […] Il est incroyable que jusqu’à ce jour Asia Bibi n’aie pas obtenu de droit d’asile dans quelque pays que ce soit, des pays retranchés dans leurs protocoles sur l’immigration, alors que des milliers de personnes manifestent et exigent sa mort au Pakistan. Il est évident qu’elle est en danger et personne ne saurait nier qu’elle a immédiatement besoin d’une protection et que la fenêtre de temps serait peut-être en train de se refermer ».

Voilà ce que je puis vous dire ce matin sur cette situation qui, à vue humaine, semble vraiment inextricable et épouvantable. Comme toujours, à ceux qui, comme nous, n’avons aucun pouvoir sur de tels événements, il reste la prière fervente. Je compte, plus que jamais, sur la vôtre.

Daniel Hamiche

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.