Luz Amparo Cuevas – Ne gardons jamais rien pour notre propre récolte, mais que tout ce que chacun apportera soit pour la récolte de Dieu, pour le bien des âmes et pour la gloire de Dieu.

 

Résultat de recherche d'images pour "luz amparo cuevas"2 Septembre 2001
C’est dans le cadre de l’Assemblée générale de l’Association que Luz Amparo s’est adressée aux pèlerins français, et c’est avec humour qu’elle a donné son avis sur le renouvellement des membres du Conseil d’administration:

Le rôle des responsables

« Je ne comprends pas grand chose à toutes ces histoires, et je ne me suis jamais trouvée dans une situation aussi importante que celle-ci! Vous me demandez mon avis: eh bien, si, pendant toute cette période, l’Association a bien fonctionné, je ne crois pas qu’il y ait lieu de changer les membres du Conseil. Quand quelque chose fonctionne bien, il faut en être content. Donc, continuons, allons de l’avant, en mettant de plus en plus d’enthousiasme et de joie dans tout ce que la Très Sainte Vierge a placé entre nos mains. Je crois que tout fonctionne bien parce que chacun, à chaque instant, pense, non pas à lui-même, mais, aux autres et surtout à la gloire de Dieu. Si nous travaillons pour la gloire de Dieu et non pour un quelconque bénéfice personnel, je crois que tout est en bonne voie et que la Très Sainte Vierge est contente. Que le Seigneur continue à nous donner ses grâces à tous et qu’il nous bénisse, et nous, sachons correspondre à tout ce que le Seigneur nous donne. Si l’on y met de la bonne volonté, de l’enthousiasme et de la joie, je crois qu’on arrive aux buts qu’on s’est fixés, avec la grâce de Dieu.
Ne gardons jamais rien pour notre propre récolte, mais que tout ce que chacun apportera soit pour la récolte de Dieu, pour le bien des âmes et pour la gloire de Dieu. Et quand nous commençons une chose, disons: « Seigneur, ceci je le commence pour les autres et non pas pour moi. Je le commence et je le termine pour Toi! ». Je crois alors que le Seigneur mettra la main à notre activité, et que tout marchera pour le mieux.
Je vous dirai aussi la même chose que toujours: soyons fidèles à la foi que la Très Sainte Vierge nous rappelle par son enseignement, et que croisse de plus en plus dans nos cœurs l’amour des pauvres et des nécessiteux. Véritablement, le monde s’est déshumanisé, et ce dont il a besoin c’est précisément de s’humaniser pour ensuite se diviniser. En effet, si l’homme perd son caractère humain, il ne pourra jamais se diviniser.

Le message du 1er Septembre

le message de ce mois-ci nous parle beaucoup du sacrement du mariage qui, pour la majorité des hommes de nos jours, en reste à la passion et au plaisir. Ce n’est pas ainsi que l’on fait la volonté de Dieu. Je peux vous révéler ce que le Seigneur m’a dit un jour: « Regarde, ma fille, si les hommes me posaient la question suivante: est-il facile à l’homme de se sauver? Je répondrais d’abord: « Pour les hommes c’est impossible, mais pour Dieu tout est possible » (1). Et j’ajouterais: savez-vous comment pourrait se sauver la plus grande partie de l’humanité actuelle? En faisant disparaître le globe terrestre par de grandes calamités : oui, il faudrait dans les conditions actuelles qu’il v ait une grande catastrophe pour que l’homme se purifie (2), parce que l’homme a abandonné Dieu et que le monde est atteint d’un cancer mortel que l’homme est devenu incapable de guérir par lui-même ».
Dieu a donné à l’homme la liberté, et celui-ci l’a transformée en libertinage. L’homme méconnaît les lois de Dieu et se forge lui-même ses propres lois, à sa guise… »
(à suivre)

(1)- Cf. Mt 19, 26.
(2)- Chacun pourra apprécier l’importance de cette révélation.
Ajoutons que cette action miséricordieuse de Dieu est conforme à toute la Révélation. La « théologie » moderniste, qui affirme que tous les hommes sont automatiquement sauvés (cf. ci-dessus, page 4), ne peut pas comprendre la signification des châtiments de Dieu dont toute la Bible est remplie. Il faut toujours garder à l’esprit que le salut de l’âme est plus important que la préservation des corps, et qu’aux yeux de Dieu les châtiments ont une valeur médicinale. Comme un bon père n’hésite pas à utiliser les châtiments corporels pour ramener son enfant indocile à la raison, de même notre bon Père des Cieux a recours au même remède, à plus grande échelle, lorsqu’il voit que ses enfants courent en foule le risque de se damner. Le Seigneur de miséricorde semble donc dire à sa confidente que de grandes catastrophes sont devenues inévitables pour sauver la plus grande partie de l’humanité actuelle.
Remercions Dieu de sa tendresse paternelle et préparons-nous à subir la correction devenue inévitable.

Source : https://maranathajesus.files.wordpress.com/2013/04/luz-amparo-les-causeries.pdf

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.