Restauration de la chapelle de Céleste Verdure et renouveau des âmes

Restauration de la chapelle de Céleste Verdure et renouveau des âmes

Manduria – Italie

Actuellement, Céleste Verdure ouvre les 22-23 de chaque mois. Les pèlerins qui arrivent les autres jours et sans préavis, peuvent accéder à Céleste Verdure par un petit passage à côté de la porte principale. On peut aller y prier, mais suite au décret de la Curie locale, il n’y a pas de prière communautaire.
L’équipe de volontaires locaux tient à préciser: «La restructuration de Céleste Verdure ne change rien aux décisions de l’église d’Oria. Debora reste dans l’obéissance et la soumission à ce que l’évêque a décidé pour elle: elle ne doit pas se rendre au Jardin.
Les travaux sont rendus nécessaires à cause de la détérioration du lieu, c’est une question de sécurité. La restauration du lieu est le fruit d’une décision des volontaires locaux. Cette précision est nécessaire pour ne pas engendrer de confusion et mettre Debora en difficulté: elle n’est pour rien dans la restauration du lieu.»
C’est la situation actuelle. Nous espérons toutefois que les choses vont changer. La Vierge de l’Eucharistie a fait des promesses pour ce lieu. Nous savons par les messages que la Sainte Vierge a promis à Debora, la voyante, qu’elle lui serait toujours proche même quand les «apparitions publiques» seraient terminées.
Nous pouvons offrir nos prières, sacrifices et réparations pour que le message de Manduria triomphe bientôt.
Il importe que Céleste Verdure et sa chapelle à Manduria soient en bon état pour accueillir les pèlerins et garder le témoignage des visites du Ciel, d’où sa réfection en cours.

«Je désire que soit édifiée une chapelle en honneur de mes visites sur la terre.» (17.05.1993)
C’est ainsi qu’en 1993, la Vierge de l’Eucharistie s’est adressé à son instrument, Debora. Avec une filiale obéissance, elle s’est prodiguée prestement à poser les fondations de la future construction.
Après les péripéties bureaucratiques, les souffrances morales, le désire de la Vierge a été exaucé. C’est ainsi qu’a été érigée une petite chapelle qui, au fil du temps est devenue un lieu de pèlerinage pour de nombreuses âmes provenant de nombreux pays du monde et où la Vierge, fidèle à ses promesses, a redonné vie aux malades de corps et d’esprit.
«Aucune des âmes qui viennent dans Mon Foyer ne retournera chez elle comme elle est venue, pleine de désespoir et d’aridité profonde.» (23.11.1998)
«En ce lieu, Dieu a déposé sa Miséricorde. Des foules s’y rendront et ceux qui viendront avec foi trouveront leur source de grâce… Si vous croyez en moi, en ce lieu fleuriront les conversions les plus difficiles.» (13.05.1993)
Mais au cours des années, plusieurs fois on a menacé d’abattre la chapelle à cause d’une ergoterie bureaucratique. Grâce aux prières et au sacrifice aussi économique de milliers de fidèles, «la maison de la Vierge de l’Eucharistie» a été «libérée» de ce grave danger. Après de nombreuses années de batailles légales, l’attestation sanitaire a enfin été délivrée. Ce qui a permis de commencer les travaux de restructuration de Céleste Verdure, qui entre temps a montré les signes du temps.
On a ainsi monté un projet de restauration du lieu qui est toujours en cours.
Pourquoi ce projet de restauration maintenant? Et pourquoi a-t-on dû d’abord passer par d’innombrables souffrances avant que tout soit réalisé? Pour y répondre, il faut considérer la raison de la venue de la Verge de l’Eucharistie en ce lieu. En effet, la réparation eucharistique est le cœur du message, il suffit d’observer l’iconographie par laquelle la Vierge s’est présentée.
La Vierge de l’Eucharistie a appelé les âmes à retrouver Jésus, spécialement dans le sacrifice eucharistique où il est largement abandonné. Elle nous a averti des temps que nous aurons à vivre à cause de l’obstination de l’homme à vivre loin de Dieu et elle a plusieurs fois exprimé la volonté du Ciel de ramener l’harmonie sur la terre, comme au début de la création.
Chaque jour, nous nous apercevons que nous vivons des temps particuliers jamais vu dans l’Histoire: tremblements de terre fréquents et désastres, inondations dévastatrices, sensualité effrénée,  bouleversement de l’ordre naturel de la famille, crise dans l’Eglise… En somme, un vrai chaos sur le plan spirituel, moral et naturel.
L’analyse attentive des apparitions mariales dans le monde et l’examen des appels lancés à l’humanité par la sainte Mère du ciel nous fait vraiment dire que nous vivons «le temps des secrets».
Avec la Rue du Bac s’ouvre la porte par laquelle Dieu lance un ultime appel à l’humanité à travers sa sainte Mère qui ira, pèlerine dans le monde, pour rassembler le troupeau dispersé, jusqu’à arriver à Manduria, une petite ville renommée pour le vin et l’huile, qui devient le siège du plus grand message du Ciel: celui de la réparation eucharistique et de la sauvegarde de Jésus Eucharistie. Il semble qu’une force contraire soit en cours pour le détrôner.
Ceux qui ont été appelés à vivre ces derniers temps sentent la nécessité de maintenir vivant le message de la Vierge de l’Eucharistie, pour suivre ses enseignements et plus encore parce que la réparation représente l’ultime plage pour sauver l’humanité entière et l’Eglise de la grande catastrophe spirituelle.
«Les églises trop aban­données sont pour vous une raison pour consoler Jésus Eucharistie présent en ce lieu!» (23.08.2001)
Il nous semble ainsi que la «restauration» matérielle de Céleste Verdure coïncide avec la «restauration» surnaturelle de l’Eglise et du Soleil qui l’illumine: Jésus Eucharistie.
Cela fait déjà de nombreuses années que l’on tente de détruire l’Eglise catholique à travers la destruction des familles, la perte des vocations sacerdotales, la déviation de nombreux pasteurs d’âmes… Sur tous ces fronts, l’Epouse du Christ semble être transpercée par des lances acérées.
Et c’est justement là que s’insère le message de la Vierge de l’Eucharistie: créer une armée de servants adorateurs et réparateurs de la très sainte Eucharistie ainsi qu’un lieu où pouvoir élever au ciel louanges, prières, sacrifices et pénitences, afin qu’on remporte la victoire, le triomphe de Jésus Eucharistie.
Il ne reste probablement plus beaucoup de temps avant que tout soit accomplit; on semble presque entendre en bruit de fond un piaffement, un frémissement qui portera inévitablement au «changement» spirituel de l’homme. Mais avant tout cela doivent s’écouler bien des purifications par lesquelles chaque créature fera les comptes de sa situation avec le Seigneur, qui montrera encore une fois sa miséricorde, si l’être humain l’accepte!
C’est pourquoi Céleste Verdure doit être un témoignage pour les générations futures.
Dans un de ses derniers messages, la Vierge de l’Eucharistie dit:
«Chers enfants, je prie et j’intercède pour que vous réussissiez à discerner la lumière de mon Fils dans la nuit des temps. Son amour pour chacun de vous est tellement infini qu’il m’a envoyé pour vous donner l’espérance que vous avez perdue…
Je viens, chers enfants, pour appeler au salut un plus grand nombre d’âmes et j’ai bien peur pour celles qui, couvrant de dérisions mes paroles, ne veulent pas changer de vie:» (12.12.2010)
Ces travaux permettront la poursuite dans le temps pour faire connaître le message et les merveilles de Dieu pour l’homme au témoignage qu’Il est le Vivant.

 

Pour contribuer à la restauration de Céleste Verdure et de sa chapelle, envoyez vos dons au Parvis qui transmettra, mention «Manduria».
France:
Chèque bancaire, postal ou par virement:
BNP Parisbas
IBAN: FR76 3000 4007 9900 0100 2056 560
BIC: BNPAFRPPXXX
La Banque postale
IBAN: FR90 2004 1010 1702 5315 7D02 862
BIC: PSSTFRPPGRE

Suisse:
PostFinance – No 17-2264-3
IBAN: CH31 0900 0000 1700 2264 3
BIC: POFICHBEXXX

Belgique:
bpost banque
IBAN: BE44 0000 0435 0145
BIC: BPOTBEB1XXX

https://www.parvis.ch/fr/stella-maris/stella-maris-561/restauration-de-la-chapelle-de-celeste-verdure-et-renouveau-des-ames

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.