Fête Sainte Marguerite-Marie – 16 octobre

Fête Sainte Marguerite-Marie – 16 octobre

01:40 A écouter sur ce lien https://gloria.tv/video/fwqv1kqZu8jH6LzZQVTg7t1tC

Sanctuaire du Sacré-Coeur – Paray-le-Monial Visitandine à Paray-le-Monial (✝ 1690)

Elle est née, le 22 juillet 1647, en Bourgogne Elle devient orpheline alors qu’elle a douze ans et ses tantes qui gèrent la famille font d’elle un véritable souffre-douleur. A 24 ans, elle peut enfin réaliser sa vocation: répondre à l’amour intense de Dieu. Les grâces mystiques qui accompagnent ses épreuves culminent en 1673 dans plusieurs visions du Christ: Voici le coeur qui a tant aimé les hommes jusqu’à s’épuiser et se consumer pour leur témoigner son amour. Guidée par le Saint jésuite Claude de La Colombière, elle parviendra à promouvoir le culte du Sacré-Coeur d’abord dans son monastère de la Visitation, puis dans toute l’Église Catholique latine. Elle meurt le 16 octobre 1690. Marguerite-Marie Alacoque

Béatifiée d’abord par l’opinion populaire à cause de tous les miracles obtenus par son intercession, les pressions jansénistes puis la Révolution retarderont sa béatification jusqu’en 1864 puis sa canonisation en 1920. Les foules continuent d’affluer à Paray le Monial. Plusieurs Papes ont souligné l’importance de son message: l’immensité de l’Amour de Dieu révélé dans un coeur d’homme, et proposé à tous.

Mémoire de sainte Marguerite-Marie Alacoque, vierge. Entrée à vingt-quatre ans au monastère de la Visitation à Paray-le-Monial en Bourgogne, elle avança de manière admirable sur le chemin de la perfection. Pourvue de dons mystiques, elle se préoccupa avant tout de la dévotion envers le Sacré-Coeur de Jésus, et fit beaucoup pour promouvoir son culte dans l’Église. Elle mourut le 17 octobre 1690.

Martyrologe romain

En vous oubliant de vous-même, vous le posséderez. En vous abandonnant à lui, il vous possédera. Allez donc, pleine de foi et d’une amoureuse confiance, vous livrer à la merci de sa Providence, pour lui être un fonds qu’il puisse cultiver à son gré et sans résistance de votre part, demeurant dans une humble et paisible adhérence à son bon plaisir.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.