Luz de Maria – Expérience mystique sur l’Avertissement

EXPÉRIENCE MYSTIQUE DE LUZ DE MARIA SUR L’AVERTISSEMENT !

EXPÉRIENCE MYSTIQUE DE LUZ DE MARÍA SUR L’AVERTISSEMENT :

D’une manière très particulière, le Seigneur m’a fait comprendre que viendra une comète qui s’approchera de la terre. Toute l’humanité la verra, et cela fera se précipiter beaucoup de personnes à la confession, mais pas par repentir.

Apparaitra un signe dans le ciel, « UNE CROIX » (1), pendant plusieurs jours. Les personnes de foi sentiront la nécessité de confesser leurs péchés, de se repentir. Les autres diront que c’est provoqué par l’homme et ils se soulèveront contre l’Eglise Catholique, en disant que c’est une ruse pour effrayer l’humanité.

Au milieu de cette confusion et d’un tremblement de terre, viendra l’AVERTISSEMENT, événement que Notre Seigneur m’a permis de vivre en partie pendant le carême de l’année 2008, le jour du mercredi saint, et que je décris ici :

J’ai senti en moi une angoisse, comme de quelque chose qui s’approche mais sans savoir de quoi il s’agit… comme une peur, quelque chose d’angoissant, que je ne connaissais pas. Je pensais que quelque chose devait arriver. C’était quelque chose qui faisait que mon cœur palpitait de plus en plus vite.

J’ai passé ainsi 20 minutes environ. L’angoisse était grandissante, jusqu’à commencer à me sentir comme si l’âme sortait de moi, parce que petit à petit je sentais une terrible solitude qui envahissait mon être spirituel mais aussi mon corps physique. J’ai senti une terrible solitude, l’angoisse me faisait marcher d’un côté et de l’autre parce qu’à chaque instant la solitude était plus grande, j’étais totalement consciente que j’étais en train d’érer sans Dieu en mon être, mon âme était désertée, angoissée, je marchais en cherchant consolation mais je n’en trouvais pas. La solitude, le vide, étaient à chaque instants plus grands, jusqu’à ce qu’arrive le moment où je me sentais paniquée, mon âme est restée sans Dieu ! Et, comme dans un film, ont commencé à défiler en moi tous les péchés, sûrement les plus grands de ceux que commettent les hommes : j’ai senti, ou plus précisément, j’étais en train de vivre, parce que je les sentais comme propres à moi, je les vivais. J’ai senti ce qui se passe dans l’esprit, dans le cœur, à l’intérieur des personnes qui se retirent la vie. J’ai vécu ces moments passés que souffrent ceux qui s’ôtent la vie, j’ai vécu ce que sent un enfant quand il est en train d’être avorté, j’ai vécu les abus des êtres humains qui sont violés, j’ai vécu l’addiction à la drogue, la prostitution, toute classe de péchés ont commencé à défiler uns à uns dans mon âme, c’était une terrible désespération. Je sentais en mon esprit que je ne pouvais sortir de la maison, parce que j’étais abandonnée par Dieu. J’étais en train de vivre « L’ABSCENCE TOTALE DE DIEU », c’est un vide effrayant, que rien ne peut remplir, « ici, les hommes péchent et se repentissent, mais ne sentent pas le poids, l’offense que cause le péché, parce qu’ils ont la présence de Dieu ».

Je marchais désespérée en vivant cet abandon de Dieu si terrible. Et je me suis souvenue que mon époux, lui, avait Dieu. Et je suis parti le chercher dans sa chambre et je lui ai dit : s’il te plait imposes-moi les mains sur la tête, j’ai besoin que tu me passes Dieu, parce qu’il m’a abandonné ! Mon époux apeuré ne savait pas quoi faire, et il m’a demandé : qu’est ce qui se passe ? Et je lui disais, désespérément, que « je n’ai pas Dieu, il m’a échappé, s’il te plait passes-le moi » ; mes lamentations provenaient vraiment du fond de mon être et il me disait : quelle prière ? Et je lui disais : « n’importe, mais passes moi Dieu !… » Cela fut vraiment désolant, amère.

Il a prié, mais le vide était encore là. Je crois que j’ai été tentée par le démon de sortir de ma maison, prendre la voiture et chercher un des prêtres. Mais je savais au fond de moi que si je sortais de ma maison, cela aurait pu être fatal. Alors, je me suis jetée sur le sol avec les bras écartés en croix et j’ai supplié Dieu qu’il revienne à moi. Alors, à cet instant, mon âme m’a parlée ! Je savais que c’était mon âme, et elle m’a dit quelques paroles que j’ai commencé à répéter au fur et à mesure qu’elle me les disait, et j’ai senti que l’Esprit Saint était en train de me remplir. Je me sentais envahir par une paix que jamais avant je n’avais expérimentée, une paix qui m’a saturée, qui m’a fusionnée. Je sentais le torse débordant et quelque chose de physique m’est resté, une présence qu’aujourd’hui je sens encore et qui englobe tout mon torse.

Voilà comment sera l’Avertissement. C’est pour cela que les personnes qui sont dans le péché deviendront comme folles et, le démon qui sera en train d’attendre, les induira à se retirer la vie pour les prendre comme leurs butins avant que n’arrive l’heure de la miséricorde. « L’AVERTISSEMENT sera, pour ceux qui ne sont pas avec Dieu, un moment terrible, insupportable, au bout duquel ils termineront par se livrer aux mains du démon » qui avec ses légions démoniaques encercleront les âmes, pour leur récriminer le péché dans lequel ces âmes vivent et pour leur dire qu’elles n’auront pas le pardon de Dieu.

Pour ceux qui sont tièdes, ce sera un moment de repentiment, de grâce, parce qu’au moment de comprendre l’erreur, ils demanderont pardon et se convertiront, et pour ceux qui sont en état de grâce ils resteront remplis de la présence de l’Esprit Saint.

Nous savons qu’après l’AVERTISSEMENT, ceux qui ne croient pas, donneront un sens scientifique, pour que l’humanité continue dans l’erreur. Le péché grandira et il y aura des persécussions.

Depuis ce jour, ma vie n’est plus la même. Dieu, dans l’AVERTISSEMENT, nous donnera la conscience du péché. Ce jour, je ne l’oublirai jamais. J’ai pleuré dans ces moments où je ne sentais pas Dieu, je ne pouvais ni penser pourquoi l’abscence de Dieu dépassait tout. Je sentais seulement le vide et je vivais dans ma chair les péchés qui arrivaient les uns après les autres, en augmentant l’angoisse et la solitude.

En ce moment, pendant que j’écris, et aussi quand j’en parle, je pleure. Je pleure parce que le seul souvenir me fait tellement mal, que je demande toujours à Notre Jésus qu’il ne me refasse pas vivre cela, parce que je crois que je ne pourrai plus résister.

Ceci est mon expérience personnelle sur l’AVERTISSEMENT, la transcription de ce vécu, de cette souffrance avec Jésus. Il m’a dit que « C’EST-CE QUE SENTIRONT LES ÂMES PENDANT L’AVERTISSEMENT, ET CE N’EST QU’UNE GOUTTE DE CE QUE LUI A VÉCU À GETSEMANI PAR NOS FAUTES ».

Se répète une expérience similaire où Luz de Maria reçoit un message de notre Très Sainte Mère, annonçant la proximité de l’AVERTISSEMENT et où il est relaté :

L’ expérience de l’AVERTISSEMENT que j’ai eu avec le message de Maman Marie, il y a peu de temps, a été similaire à ce dernier. Sauf que cette fois, ce fut avec une telle intensité que chaque péché est passé en face de moi, avec son degré d’offense envers Dieu, avec la douleur que cela donne à Dieu et avec le supplément que cela représente pour toute l’humanité. Ce fut un abandon TOTAL de Dieu, pas seulement sur le plan personnel mais aussi, dans ce moment, j’ai senti la douleur du cosmos en général, en voyant Dieu s’éloigner de Sa Création par volonté humaine.

A ce moment là, Jésus m’a fait sentir que c’est ainsi qu’Il se sentirait pendant l’AVERTISSEMENT. Il dit expressément que c’est « L’ABANDON DE DIEU, NON PAR LE DÉSIR DE DIEU, MAIS PARCE QU’À CE MOMENT-LÀ, DIEU AURA ÉTÉ ATTENTIF AU DESIR DE L’HOMME DE FAIRE USAGE DE SON LIBRE ARBITRE, ET ENCORE UNE FOIS DIEU ASSOUVIRA SON DÉSIR ».

Les deux expériences ont été très similaires. Sauf que je sais que celle du carême provenait de la Très Sainte Trinité et que son intensité a été beaucoup plus forte. Même si par essence je comprends que celle-ci et celle du message antérieur, qui provenait de la douleur de Notre Mère, ne sont qu’une, parce que la Très Sainte Mère est le berceau Trinitaire. C’est pour cela que s’éloigner de Dieu, c’est s’éloigner de la Mère. Les deux vécus ont été très forts, mais la première expérience a été plus forte bien que je ne souhaite qu’aucune des deux ne se répète !

Peut-être que c’est au travers de ces expériences miséricordieuses que j’essaye et que je lutte pour faire attention à ne pas tomber dans le péché ; que je me confesse dès que je peux ; et que ça me fait souffrir d’offenser Notre Jésus, parce que je n’aimerais pas me retrouver en train de l’offenser.

SELON CE QUE M’A DIT JÉSUS, AVEC L’AVERTISSEMENT QUI EST TOTALEMENT INTÉRIEUR DANS LE RESSENTI, IL Y AURA AUSSI UNE PARTIE QUI SE PASSERA AU NIVEAU COSMIQUE, PARCE QUE TOUT LE COSMOS VEUT ÊTRE PURIFIÉ. CAR IL A ÉTÉ CONTAMINÉ PAR LE PÉCHÉ DE L’HOMME. LA CRÉATION, QUI EST EN TOTALE CONCORDANCE AVEC LA TRÈS SAINTE TRINITÉ, VEUT SE LIBÉRER DE LA CONTAMINATION QUE L’HOMME A APORTÉ.

Ainsi, comme je sais que Notre Seigneur nous donne toujours trois, la troisième fois que je passerai par cela, ce sera pendant l’AVERTISSEMENT et j’implore le Ciel pour que je sois prête pour cette grâce.

Après les deux expériences sur l’AVERTISSEMENT, bien que je dise que la première est plus forte que celle que j’ai partagé avec le message de Maman Marie, j’ai vu et vécu la deuxième  comme si ça avait été la première, parce que celle de 2008 fut un ressenti au niveau cosmique, et celle de maintenant fut plus sur le plan humain.

Quand je regarde Jésus et qu’il me parle, c’est à chaque fois comme si c’était la première fois. Et je le vis avec une aussi forte intensité qu’avec Maman Marie. Je vis chaque révélation comme si elle était la première, c’est un total engouement Divin.

Jamais on ne pourra s’habituer, ou dumoins moi pas, à regarder, à aimer, à vivre l’Amour Trinitaire et Maternel. À chaque occasion, c’est en réalité la première.

Tout ceci est ce que Jésus m’a permis de vivre en rapport avec cette grâce pour l’humanité. Il y aura alors sa part visible pour tous, avec le signal dans le ciel d’abord, puis j’ai vu la Très Sainte Lumière sur l’humanité qui viendra sortir les ténèbres. Ténèbres qui couvrent de tant de péchés la terre et le cosmos. La Très Sainte Lumière touchera la conscience de l’homme et Dieu se retirera quelques instants. Cette force Divine percutera visiblement la terre, et se verra dans le ciel. Et la terre tremblera…

RÉFLEXION :

Comme mentionné avant, sur la manière avec laquelle le Ciel donne la connaissance à beaucoup d’âmes choisies, Luz de María nous a donné à connaitre son expérience mystique en relation avec l’AVERTISSEMENT, une expérience extraordinaire, douloureuse si elle se veut ainsi, mais qui nous permet de comprendre la dimension de ce prochain évènement universel qui se manifestera et qu’il est judicieux de comprendre au plus profond de nous.

Ceux qui sont conscients de la délicate situation de la planète sur tous les plans sauront, pas seulement par la simple logique mais aussi intérieurement, que viendra une forme de conscience universelle de manière conventionnelle, humaine, pour revêtir dans l’immédiat la manière de penser et d’œuvrer de l’homme, au milieu de l’immoralité, du manque de valeurs altruistes, du manque de foi et du gigantesque plan de distraction, ce serait de nos jours une utopie face aux événements dramatiques que nous sommes en train de vivre. Pour autant, il nous reste une possibilité logique qui est une INTERVENTION DIVINE, qui donnera une grande opportunité à toute l’humanité de faire un arrêt sur le chemin et revenir sous le regard du Créateur.

SOURCE : https://www.revelacionesmarianas.com/fr/AVERTISSEMENT.html

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.