Ste Faustine satisfait pour les âmes tuées dans le sein de leurs mères


16.IX.1937

Je désirais tant aujourd’hui faire mon heure sainte auprès du Très Saint-Sacrement, pourtant tout autre était la volonté de Dieu; à huit heures, je ressentis de si violentes douleurs que je dus m’aliter immédiatement; je me suis tordue de douleurs trois heures durant, c’est à dire jusqu’à onze heures du soir.

Aucun médicament ne me fit effet, ce que je prenais, je le rejetais; par moment ces douleurs me faisaient perdre conscience.

Jésus me fit savoir que je venais de cette façon de prendre part à Son agonie au Jardin des Oliviers, et que Lui-même a permis ces souffrances pour donner satisfaction à Dieu pour les âmes tuées dans le sein de leurs mauvaises mères. Voici trois fois déjà que je passe par ces souffrances, elles commencèrent toujours à huit heures du soir et durent jusqu’à onze heures. Aucun médicament ne peut réduire ces souffrances…

Je comprends maintenant le sens de ces souffrances car le Seigneur me l’a fait connaître… Pourtant, lorsque je pense que je devrai peut-être un jour souffrir à nouveau de semblable manière, un frisson me saisit, mais j’ignore si je vais souffrir encore de cette façon – je laisse cela à Dieu; ce qu’il plait à Dieu de m’envoyer, je le recevrai avec soumission et amour.

Que je puisse seulement par ces souffrances sauver ne serait-ce qu’une âme de l’assassinat.(1276)

Petit Journal  » de Ste Faustine ©️ Missionnaires Pallottins, Ed. du Dialogue 1997 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.