Si François approuve la contraception, il sombrera à nouveau dans l’hérésie

Pour le philosophe autrichien Josef Seifert il est « totalement inadmissible » et c’est « une rupture radicale avec l’enseignement de l’Eglise » de prétendre que l’utilisation de la contraception est un « acte de responsabilité. »

Seifert fait référence à une affirmation faite par le curé radical Maurizio Chiodi, un membre de l’ancienne Académie pontificale pour la vie.

Parlant à Edward Pentin le 13 juillet, Seifert a déclaré que si le pape François approuvait de tels changements « il accepterait une erreur éthique totale et une énorme hérésie ».

Seifert a ajouté que l’hérésie de Chiodi n’est « rien d’autre qu’une vieille erreur éthique » qui implique « la destruction même de l’enseignement moral de l’Église ».

https://gloria.tv/article/DiFADaCd3G7m2dgfDkfqgTaLB

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.