Schneider : des hommes sans foi tiennent les rènes de l’Église

Selon Mgr Athanasius Schneider, des hommes sans foi ont atteint les plus hautes fonctions de l’Église.

Schneider a parlé à Gloria.tv après avoir célébré une grande messe pontificale dans l’ancienne abbaye cistercienne de Vyšší Brod, en République tchèque, le 10 juin.

Selon lui, il y a des membres de la hiérarchie de l’Église qui promeuvent le relativisme, le protestantisme et « une autre Église ». Ils utilisent leur pouvoir pour opprimer les fidèles et interdire la vieille messe latine.

L’évêque a remarqué que ce groupe déteste le catéchisme et que parce que l’unité dans la Foi a été perdue, les évêques sont divisés et cette division est visible en public.

Pour Schneider, il est évident que les cardinaux Marx et Kasper ne partagent pas la foi des cardinaux Burke et Müller.

À la lumière de tentatives d’introduire des prêtres mariés, Schneider a soutenu que le célibat n’est pas simplement une « loi de l’Église » mais le fruit d’une tradition apostolique. Déjà au 4ème siècle, saint Augustin et un concile de Carthage déclaraient que le célibat était d’origine apostolique.

Schneider devine que le prochain synode amazonien pourrait introduire des « assistants pastoraux » qui sont déjà communs dans les pays germanophones [parce qu’il y a de l’argent pour les payer].

Ces employées d’église allemandes portent des aubes, « président » des liturgies, prêchent et distribuent la communion, concélèbrent ou administrent le « sacrement de l’onction des malades », bien qu’elles n’aient pas de pouvoir sacerdotal.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.