Luz Amparo Cuevas – Le prêtre a le pouvoir d’absoudre nos péchés

 

Résultat de recherche d'images pour "luz amparo cuevas"

6 Octobre 2002

« Bonjour à tous !

J’aimerais tant passer un moment avec vous chaque fois que vous venez à l’Escorial. Mais j’espère qu’en faisant chaque fois un petit effort on y parviendra.

Je voulais vous dire ce que je vous répète toujours: surtout ne vous découragez jamais. Ayez la Foi et surtout ne la perdez jamais quoi qu’il arrive et pour n’importe quel motif Ayez toujours à l’esprit que là où vous êtes. Dieu est avec vous. Et comme Il le dit Lui-même dans l’Evangile: « Si Dieu est avec vous, qui pouvez-vous craindre? ».

Nous devons défendre la Religion. Dans ces temps si graves, comme vous le savez, les hommes sont désaxés et Dieu est absent de la plupart des foyers. Comment le monde peut-il fonctionner sans Dieu? Sans Dieu, il n’y a plus que guerres, discordes, désunions. Là où est Dieu, là est l’amour, la paix, la charité et la charité est le fruit le plus important que l’être humain peut avoir. Sans amour, un être est vide et sa vie n’a plus de sens. Quand on aime, on est capable d’aider, de pardonner à celui qui vous écrase et surtout d’aimer de tout notre cœur, ceux qui (je ne dis pas qu’ils sont nos ennemis) mais ne sont pas non plus nos amis. Comme ils haïssent Dieu, ils haïssent également tous ceux qui sont avec Dieu.

Et c’est justement dans les temps actuels qu’il faut avoir le plus de courage pour défendre les choses de Dieu, pour aimer l’Eglise de tout notre cœur. Pensez que nous sommes les fils de l’Eglise et nous devons aimer l’Eglise et les prêtres de tout notre cœur. Il faut que nous les aidions; il ne faut pas les critiquer, il faut éviter de dire des choses que nous ne devrions pas dire à leur sujet. Il faut les aider parce qu’eux aussi sont des êtres humains comme nous. Ils ont besoin de notre aide. Si vous constatez qu’il y a des prêtres qui ont pris des chemins sur lesquels ils n’auraient pas dû s’engager, vous, au lieu de les critiquer, mettez-vous devant le Saint Sacrement et demandez au Seigneur que ces prêtres reviennent sur le chemin de l’Eglise et de leur ministère. C’est la seule façon de les aider! Pensez aussi qu’ils ont beaucoup d’ennemis et qu’ils sont très seuls. Et nous, nous sommes les fidèles qui devons aider nos prêtres. Ce sont les prêtres de Jésus-Christ. Ce sont les conducteurs de son Corps. Et justement parce qu’ils sont les conducteurs du Christ, je crois que nous devons les respecter et les aimer. Ne disons jamais du mal d’eux, même si nous avons pu constater des choses qui nous dérangent en eux. Pensez que nous aussi, nous faisons bien des choses que nous ne devrions pas faire. Et nous ne pouvons les aider que par nos prières et nos sacrifices.

Je vous souhaite de devenir fous d’amour de l’Eglise. Aimez beaucoup Jésus. Et en tombant amoureux de Jésus, je crois qu’on devient amoureux de tous les êtres humains, mais d’un amour pur, un amour qui provient du Côté du Christ. C’est celui-là le véritable amour. Et si nous sommes tous Catholiques, apostoliques, pratiquants, parce que souvent nous disons «je suis catholique » mais quand il s’agit de mettre en pratique notre Foi, on ne le fait pas. Alors quelle sorte de catholique sommes-nous?

La Sainte Vierge est venue ici à l’Escorial pour nous enseigner, et nous rappeler d’aimer l’ Eglise et de cheminer toujours sur le chemin de l’Evangile. Même si nous avons des tentations – parce que le démon existe – Dieu est à nos côtés. Avec Lui, nous pouvons tout surmonter. Mais surtout, ne nous relâchons jamais dans la prière et les sacrements. Chaque fois que vous allez recevoir Notre Seigneur, ne faites pas comme beaucoup de personnes qui disent qu’elles n’ont pas besoin de se confesser, parce qu’elles se confessent directement à Dieu. Les prêtres ont été placés par le Christ pour aider nos consciences et le prêtre apprend de nous beaucoup de choses dans le confessionnal, comme nous, nous apprenons du prêtre. Il est le prêtre de l’âme. Il peut être en état de péché mortel, mais, si nous nous confessons à lui, il a le pouvoir d’absoudre nos péchés. Remarquez la grandeur du prêtre, le pouvoir qu’a le prêtre!

Moi je ne peux vous dire autre chose que ces paroles si importantes: pour pouvoir survivre sur la terre, nous devons nous attacher, nous accrocher à ce qu’il y a dans le Ciel, parce que sinon, nous ne pouvons pas cheminer comme il faut dans ce monde de destruction, de manque d’amour, d’immoralité; parce que tout est horrible. Vous ne voyez pas la situation du monde telle qu’elle est! Le Seigneur m’a dit: « Ma fille, ces temps sont les temps de Sodome et Gomorrhe ». Vous ne vous rendez pas compte à quel point les hommes ne respectent pas leurs corps qui sont les temples de l’Esprit Saint. Les hommes ne respectent pas leur corps qui a été créé à l’image et à la ressemblance de Dieu. Si quelqu’un a une tendance masculine ou féminine, moi je dis qu’il doit se respecter, il doit vivre toute la vie en état de grâce et le Seigneur le recevra, les bras ouverts, comme les autres. Mais imaginez l’immoralité qu’il y a aujourd’hui dans le monde et comme le Cœur de la Sainte Vierge est triste parce que les péchés de la chair, la luxure, voilà ce qui offense le plus Notre Seigneur. C’est pourquoi nous devons beaucoup prier, prier sans relâche, faire beaucoup de sacrifices et si vous le pouvez, jeûnez le vendredi. Que tous ceux qui peuvent, le fassent, toujours en accord avec votre prêtre (directeur spirituel).

On me dit qu’il est tard. J’aurais bien voulu vous consacrer plus de temps mais aujourd’hui cela n’a pas été possible. Moi je prierai beaucoup pour vous et vous, vous prierez pour nous, pour que nous soyons tous unis et que nous tombions follement amoureux du Christ et de son Eglise. Et surtout prions pour le Saint Père qui est vraiment un grand saint. Il a fait tant de bien dans toute l’humanité que lorsqu’il mourra, je crois qu’il va beaucoup nous manquer. Mais nous demeurons toujours dans la main de Dieu. Et Lui nous en donnera un autre (Pape) qui nous fera cheminer sur le chemin de l’Evangile et de la sainteté.

Nous demeurons unis: même si vous êtes loin, nous sommes près les uns des autres, à cause de l’amour de Dieu. Faisons toujours la Volonté de Dieu.
Merci beaucoup à tous ».

« C’est nous, les pèlerins, qui vous remercions d’avoir bien voulu venir nous rencontrer malgré vos souffrances ».

Source :

https://maranathajesus.files.wordpress.com/2013/04/luz-amparo-les-causeries.pdf

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.