Luz Amparo Cuevas – La Vierge recueille toutes nos prières

Résultat de recherche d'images pour "luz amparo cuevas"5 Mai 2002

« Bonjour à tous!

Nous sommes réunis encore une fois. Le Seigneur permet que nous nous rassemblions, nous tous qui avons le même idéal qui est le Christ; et nous sommes unis, et si ce n’est pas physiquement, nous le sommes spirituellement.

Une fois encore, je suis là parce que j’ai fait un effort (Amparo ne se sentait pas bien ce jour-là) comme vous tous, vous avez fait un effort pour venir de si loin jusqu’ici. On me disait, n’y vas pas car tu n’es pas bien. Et j’ai pensé: ces pèlerins qui viennent ici de si loin et toi tu n’es pas capable d’aller à leur rencontre. Nous devons tous nous efforcer de glorifier Dieu.

Je vais vous parler du Message d’hier. Le Seigneur nous répète à nouveau de méditer les messages du premier jusqu’au dernier car tout s’accomplira; beaucoup de choses se sont déjà accomplies. Il nous laisse les méditer parce que, peut-être que les hommes ne méditent pas les paroles que leur adressent Notre Seigneur et la Sainte Vierge. Ils nous disent que les Messages prennent fin, mais pas Leur Présence. La Ste Vierge demeurera présente en ce lieu; Elle bénira et scellera les fronts. C’est comme s’ils nous faisaient comprendre qu’ils ne nous quittent pas mais qu’ils restent pour nous donner encore plus de grâces. La Ste Vierge va continuer à être présente et comme auparavant Elle nous bénira. Auparavant Elle disait: beaucoup seront marqués. Et maintenant Elle dit que tous ceux qui viennent en ce lieu seront marqués du sceau. Le sceau est une protection très importante pour les hommes en ces temps si graves parce que moi j’ai vu beaucoup de fronts marqués du 666. Pensez que le monde se meut aussi avec l’esprit de Satan. Il faut être prévenus et fortifiés pour tout ce qui arrive. Et dans ce message, on nous demande l’amour envers le Saint Père, l’amour envers l’Eglise et la Ste Vierge nous avertit chacun: occupez-vous de vos devoirs; aux prêtres: qu’ils s’occupent de rassembler le troupeau qui est égaré, qu’ils se consacrent à leur ministère car il y a une grande nécessité de prêtres saints pour attirer les âmes et les rassembler à nouveau.

La Sainte Vierge a souvent dit aux parents que s’ils ne peuvent faire autre chose que de prier, qu’ils prient pour leurs enfants. Les larmes et le sacrifice d’une mère vaudront pour le salut de son enfant. Ensuite pensez que tout n’est pas perdu tant qu’une mère a des larmes dans les yeux; ces larmes, la Ste Vierge les recueille et elles servent pour le salut de leurs enfants. Notez la valeur qu’ont les larmes d’une mère!

La Ste Vierge commence en nous disant qu’Elle vient avec un manteau d’or. Je peux vous dire que c’est vrai, car c’était un manteau immense, si grand qu’il pouvait recouvrir le monde entier. Et ce manteau était rempli d’Ave Maria, de prières et de sacrifices sous forme de roses. C’était un manteau immense! La Vierge est venue avec une beauté extraordinaire. Elle recueille toutes les prières et les grave sur son manteau d’or. Elle nous rappelle encore: Prière. Sacrifice et Pénitence; car la situation du monde s’est aggravée et les âmes sont totalement dans les mains de Satan. Quant aux sept péchés capitaux, j’ai vu à nouveau comment Satan les portait en triomphe. Et Elle nous demande surtout: l’humilité, la chasteté, la charité, et le renoncement à tant de mauvaises choses qu’il y a dans le monde. Moi j’ai compris que nous devions renoncer au monde et au démon et que nous devions lui présenter des petits bouquets de vertus. Quand on abandonne les vices et les péchés, alors la Grâce vient, elle entre en nous, et petit à petit on acquiert les vertus. La Ste Vierge nous enseigne beaucoup et Elle nous parle encore de l’Amour. Pourquoi la Ste Vierge nous parle-t-Elle tant de fois de l’Amour? Parce que dans le monde, il n’y a pas d’Amour. Et celui qui aime vraiment, n’est pas capable de faire du mal à qui que ce soit. C’est pourquoi Elle nous dit et redit d’aimer car l’Amour nous amènera à réaliser des œuvres. Celui qui aime fait le bien et se présentera devant Dieu les mains remplies de bonnes œuvres. Celui qui est mauvais, détruit; il est totalement vide, vide de tout ce qui est bon et de tout ce qui est bien. Il ne fréquente que les méchants. Nous ne pouvons pas laisser Satan régner dans l’humanité. Alors si dans nos maisons, certains ont la foi et d’autres ne l’ont pas, ceux qui croient ne doivent pas se relâcher même s’il y a beaucoup d’embûches et d’obstacles, et même beaucoup d’épreuves. Il faut être forts mais en même temps humbles. N’utilisez pas la colère, mais la patience; chaque vertu a son antidote. Pensez qu’à chaque vice correspond une vertu: à la colère, correspond la patience, à la gourmandise, la tempérance, à la paresse correspond la diligence et à l’envie correspond la charité.

Pensez aussi qu’il y a beaucoup de vertus. Il en est de même des péchés capitaux: le premier l’Orgueil, le second l’Avarice, le troisième la Luxure, l’Envie, la Paresse, la Gourmandise et autant de vices… On ne doit jamais cesser d’apprendre le Catéchisme parce que c’est là que tout est expliqué et il convient de le mettre en pratique pour les temps qui viennent. Faites beaucoup de Visites au Saint Sacrement. Voyez: quand quelqu’un entre à l’église, il entre sans rien savoir; quand il en sort, il est rempli de Sagesse: parce que le Maître de la Sagesse est là au Tabernacle pour tout nous enseigner. Il nous enseigne les règles de civilité et les règles de charité. Il nous enseigne tout. C’est pourquoi nous devons beaucoup nous approcher de Lui. Et si vous avez un problème dans votre maison, et si vous n’êtes pas loin d’une église, approchez-vous et même si vous n’avez pas grand chose à dire, dites simplement ces mots: « Jésus, je Vous aime ». Alors vous ressentirez une grande joie dans votre âme et une paix intérieure; et toute la colère que vous aviez en entrant, se changera en humilité, patience et résignation. Il suffit d’ouvrir la porte de l’Eglise et de dire: « Jésus je Vous aime ». Notre Seigneur se contente de peu!

Et nous devons être tous unis parce que nous avons tous le même idéal; et je ne parle pas d’idéal politique car le Seigneur ne va pas nous demander la carte du parti dans lequel nous étions affiliés, mais il faut que nous parvenions au Ciel et qu’en arrivant là-haut nous puissions dire: « Je suis à Jésus et Je suis à Marie ». Ils ne vont pas nous reconnaître par une quelconque carte d’identité terrestre.

Nous devons toujours œuvrer pour le bien, avec les uns et avec les autres, car nous sommes tous enfants de Dieu. Et nous devons prier pour ceux qui sont mauvais afin qu’ils changent. Nous ne devons entretenir aucune haine, aucune rancœur à l’intérieur de nous-mêmes. Seul Dieu est juge, c’est Lui qui jugera et donnera à chacun ce qu’il aura mérité. Nous serons jugés sur le bien et le mal que nous aurons commis ici-bas sur terre. Et prions pour tout ce qu’il y a de mal dans le monde.

Nous avons tous été créés par Dieu. Les uns se comportent d’une façon et les autres d’une autre. Pensez que Satan est en train de régner. Comme je vous l’ai déjà dit, Caïn et Abel ont été élevés dans la même famille et leurs parents leur ont donné la même éducation. Et voyez ce que fait Caïn: Caïn est là pour détruire, et Abel pour construire. C’est pourquoi nous devons beaucoup prier, pour qu’il n’y ait pas de mal dans le monde et pour que le démon disparaisse de routes ces âmes. Seul le démon peut commettre toutes ces atrocités que l’on voit aujourd’hui de par le monde.

Quant à nous, ne nous relâchons-nous pas dans la prière, la pénitence et le sacrifice? Comme vous le constatez, maintenant on dit qu’il n’y a plus besoin de prier, de faire des sacrifices et de faire pénitence. Comme on est déjà tous sauvés, nous dit-on aujourd’hui, et que l’Enfer et le Purgatoire n’existent pas, alors nous vivons tous en nous gouvernant par nous- mêmes comme l’a dit la Sainte Vierge au début des Apparitions: « Chaque individu se gouvernera par lui-même; les pouvoirs civils et ecclésiastiques seront abolis ». Et voilà ce qui est en train d’arriver aujourd’hui dans le monde. (Cela était déjà prophétisé dans le Message de La Salette! )

Je vois des fronts scellés. Je dis que si la Sainte Vierge a promis que tous les fronts seraient scellés, ils le seront tous. Il incombe à chacun de faire en sorte que ce sceau dure contre les tentations et contre tant de maux qu’il y a dans le monde. Ce sceau, c’est comme quelque chose qui arrête Satan et lui barre la route. Ne cessez pas de réciter le Saint Rosaire en famille. Si sur 8 membres d’une même famille, il y en a trois qui ont la foi, que ces trois se mettent à réciter le Rosaire. Ne cessez pas de recevoir les Sacrements, et surtout confessez vos fautes. Les prêtres sont là pour entendre nos péchés; n’allons pas au confessionnal pour raconter nos vertus. Nous allons au confessionnal pour dire nos fautes et pour changer nos vies et le prêtre est le représentant du Christ et il est là pour nous aider. Nous aurons beau avoir commis des fautes graves, il n’en sera pas effrayé pour autant. Les prêtres apprennent souvent des âmes et nous, nous apprenons d’eux. Dans le confessionnal, il y a l’âme d’une part et le Christ d’autre part. N’allons pas recevoir le Christ en état de péché, parce que si nous sommes en état de péché, nous en commettrons d’autres ensuite. Si nous allons recevoir Dieu tous les jours, et si nous vivons proches de Lui, nous sommes heureux et contents et disposés à aider les nécessiteux, à tendre la main à ceux qui sont dans le besoin.

Les prêtres eux aussi ont besoin de nos prières. Pensez qu’ils sont souvent très seuls et qu’ils souffrent de la solitude. Nous n’avons pas à les juger. Dieu est seul juge. Prions pour eux. Et si le Seigneur leur donne le pouvoir, grâce à leurs mains, de Lui ramener des âmes, même s’ils sont en état de péché mortel, ils peuvent nous donner l’absolution; et si nous sommes en danger de mort, ils peuvent absoudre nos péchés et nous nous sauverons. Peut-être que s’ils meurent à ce moment-là, ils se condamneront. Qui sait où ils peuvent aller! Mais nous, nous serons sauvés. Qui sommes-nous, nous autres, pour les juger? Le prêtre a un pouvoir que personne d’autre a, pas même un ange. Qu’il soit d’une façon ou qu’il soit d’une autre, allons nous agenouiller devant le St Sacrement et sacrifions-nous pour qu’ils soient saints.

Si nous sommes en danger, ne disons jamais: moi, je ne veux pas de celui-là ou de tel autre… non, ce prêtre nous donnera l’absolution et nous serons sauvés. C’est Dieu qui jugera chacun. Aidons-les parce qu’ils ont besoin de nos prières, ils se trouvent seuls et dans cette solitude le démon les entraîne.

Voilà, nous demeurons tous en union de prières, vous là-bas et nous ici. Nous continuerons à œuvrer pour le salut des âmes. Et ayez toujours la main prête pour aider les nécessiteux. Faites du bon travail mais cachez-vous pour que l’on ne vous voie pas. Je dis souvent: « Soyez des balais ». Considérez le service que rend le balai: il lave, rend propre, et une fois qu’il a servi, on le range dans un endroit obscur où il n’est visible de personne. Alors, soyons tous des balais. Que ta main droite ne sache pas ce que fait ta main gauche. Seul Dieu compte et votre âme: l’âme et Dieu. Ce n’est pas ici-bas que nous devons gagner les honneurs. Les honneurs nous seront remis lorsque nous arriverons en présence de Dieu, lorsque nous verrons Jésus les bras ouverts (pour nous recevoir). Il nous dira, venez ici et nous embrassera pour l’éternité et nous ne ferons qu’un dans l’Amour pour toute l’éternité. Que l’amour rencontre l’Amour. Que l’Amour de Dieu ne rencontre pas le manque d’amour de l’homme! Quelle peine ce serait si, Dieu se présentant devant nous, nous étions sans amour! Alors nous nous en irions bien triste, plus triste encore que le jeune homme riche. Il est parti tête basse, et n’a pas retenu les paroles que Notre Seigneur lui a dites: « Seigneur, tout ce que Tu demandes, je l’ai fait » dit-il à Jésus. « Il te manque une chose: vends tout ce que tu possèdes, donne-le aux pauvres et suis-Moi » lui répond Jésus. Les paroles les plus dures, furent « suis-Moi ».

Suivre le Seigneur, c’est renoncer à tout, à tout ce qui est terrestre, pour se revêtir de tout ce qui est divin. C’est parfois dur, mais c’est ce qu’il y a de plus grand. Quand on fait le bien pour les autres, on a une satisfaction. On est ici sur terre simplement pour s’aimer et pour s’entraider. Et nous serons tous ensemble en esprit.

Un baiser très fort à tous! »

Source : https://maranathajesus.files.wordpress.com/2013/04/luz-amparo-les-causeries.pdf

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.