Le PAPE DICTATEUR par Marc-Antoine Colonna -40-


Le PAPE DICTATEUR par Marc-Antoine Colonna -40-

Une erreur fatale :
l’amour de la tradition liturgique

Dans les dernières années du pontificat de Benoît XVI, les Frères de l’Immaculée avaient commencé à utiliser l’ordo pré-Vatican II de la Messe. Même après la publication du Motu Proprio de Benoît XVI, Summorum Pontificum, en 2007, l’utilisation de l’ancienne forme liturgique a été largement contestée par les évêques, surtout en Italie. Néanmoins, l’intérêt pour son usage a connu une croissance constante, et c’est peut-être cet intérêt grandissant pour les formes traditionnelles de la liturgie parmi les vocations plus jeunes des FFI qui a suscité la colère du Vatican. Lorsque l’Ordre vota pour utiliser l’Ancien Rite de préférence, ils devinrent immédiatement le deuxième groupe le plus important de l’Église pour le faire, avec plus de 200 prêtres, 360 frères et 400 moniales. Le signal adressé à l’Église dans son ensemble par cette communauté populaire qui abandonne la Forme Ordinaire ne pouvait pas être supporté par des hommes voués au nouveau paradigme catholique.

Les FFI ont commencé à utiliser régulièrement l’ancien rite après la publication deSummorum Pontificum. Au chapitre général de 2008, ils ont pris la décision d’adopter la forme extraordinaire de la messe dans tout l’ordre, tout en continuant à célébrer la Forme Ordinaire dans les communautés et les paroisses qui leur ont été confiées ; cette tentative de « bi-ritualisme » devait être catastrophique. Sensible aux répercussions politiques d’être étiqueté « traditionalistes », le Père Manelli s’est fait un devoir de continuer à célébrer la Forme Ordinaire lorsqu’il a rendu visite aux paroisses de l’Ordre. Il s’efforçait d’expliquer que ses frères ne rejetaient pas Vatican II dans leur décision liturgique. En mai 2012, le chapitre général des Sœurs Franciscaines de l’Immaculée, ainsi que la branche contemplative, ont également exprimé une préférence pour l’utilisation du Vieux Rite dans leurs chapelles.

Jusqu’à la fin de 2011, cette décision a reçu peu d’avis de Rome. Dans une lettre du Père Manelli et de ses conseillers datée du 21 novembre 2011, le Secrétaire Général des Frères a envoyé à toutes les maisons quelques normes indicatives pour l’utilisation de la Forme Extraordinaire, certaines communautés donnant la priorité à l’ancien rite et d’autres gardant la Forme Ordinaire. Celles-ci ont été approuvées par la Commission Pontificale Ecclesia Dei dans une lettre du 14 avril 2012.

(traduit de l’anglais : The Dictator Pope (Marcantonio Colonna) )

https://gloria.tv/article/4aKuKcWwQ8mC6GGQPSWoVGrfJ

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.