L’antichrist de la Bible

L’antichrist de la Bible

Dans la Bible, l’Antichrist pourrait être un futur empereur mondial qui doit être « adoré » par toute la terre. Ou alors un système qui s’oppose à Christ.

Selon la Bible, l’Antichrist doit paraître (1 Jean 2 : 18). C’est lui qui conduira l’assaut final de Satan contre Christ et ses disciples, juste avant le retour physique de Jésus-Christ sur la terre, pour y établir Son Royaume.

Paul appelle l’Antichrist « l’homme du péché » et « le fils de la perdition » (2 Thes. 2 : 3). D’autres termes sont employés dans la Bible : « La bête qui monte de la mer  » (Apoc. 13.1), « la bête écarlate » (Apoc. 17.3), la « bête » (Apoc. 17 : 8, 16 ; 19 : 19-20 ; 20 : 10), « la petite corne » (la licorne).

L’antichrist sera issu d’une conspiration

Daniel 8:23 quand les méchants auront mis le comble à leur révolte contre Dieu, s’élèvera un roi dur et expert en intrigues.

Daniel 8:25 A cause de sa prospérité et du succès de ses ruses, il aura de l’arrogance dans le coeur, il fera périr beaucoup d’hommes qui vivaient paisiblement, et il s’élèvera contre le chef des chefs; mais il sera brisé, sans l’effort d’aucune main.

Daniel 11:21 il paraîtra au milieu de la paix, et s’emparera du royaume par l’intrigue.

L’émergence de l’Antichrist

Voici un texte de la Bible qui parle de l’Antichrist et de sa manifestation.

« Pour ce qui concerne l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ et notre réunion avec lui, nous vous prions, frères, de ne pas vous laisser facilement ébranler dans votre bon sens, et de ne pas vous laisser troubler, soit par quelque inspiration, soit par quelque parole, ou par quelque lettre qu’on dirait venir de nous, comme si le jour du Seigneur était déjà là. Que personne ne vous séduise d’aucune manière ; car il faut que l’apostasie soit arrivée auparavant, et qu’on ait vu paraître l’homme de l’iniquité*, le fils de la perdition, l’adversaire qui s’élève au-dessus de tout ce qu’on appelle Dieu ou de ce qu’on adore, jusqu’à s’asseoir dans le temple de Dieu, se proclamant lui-même Dieu.
Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous ? Et maintenant vous savez ce qui le retient, afin qu’il ne paraisse qu’en son temps. Car le mystère de l’iniquité* agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité* pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. » (La Bible, 2 Thessaloniciens 2).* le mot « iniquité » ou « anomie » qui décrit la nature de l’Antichrist, signifie sans foi ni loi, qui rejette tout attachement à Dieu et toute norme. C’est une forme de libertinage extrême ou d’anarchie.

Les signes de la venue de l’Antichrist.

L’apparition de l’Antichrist ne se fera pas sans que nous en soyons avertis. Plusieurs signes annonceront sa venue et son apparition. Au moins trois événements doivent se produire avant sa manifestation sur la terre :

  • « Le mystère de l’iniquité, » qui agit déjà dans le monde. Il doit s’intensifier (2 Thessaloniciens 2 : 7).
  • L’apostasie (2 Thessaloniciens 2 : 3).
  • La « disparition » de celui, et de ce qui le retient encore (2 Thessaloniciens 2 : 7).

Le mystère de l’iniquité.

C’est l’activité secrète des puissances des ténèbres dans le monde entier. Cette activité s’intensifiera, jusqu’à atteindre son maximum. Tout ce que la Bible considère comme sacré sera ridiculisé et rejeté. L’esprit de rébellion prévaudra et l’iniquité grandira, au point que l’amour du plus grand nombre diminuera (Matthieu 24 : 10-12). Toutefois, un reste fidèle demeurera loyal à la foi apostolique qui nous a été révélée par le Nouveau Testament (Matthieu 24 : 13 ; 25 : 10 ; Luc 18 : 7). Grâce à ces fidèles, l’Eglise restera une Eglise combattante, qui continuera à manier l’épée de l’Esprit.

L’apostasie.

Le mot grec « apostasia » signifie « le fait de s’écarter de, de chuter » (2 Thessaloniciens 2 : 3), ou encore « d’abandonner, de se rebeller. » Cette apostasie doit se produire à la fin des temps. Des multitudes de « Chrétiens, » au sein de l’Eglise professante, abandonneront la vérité biblique.

  • L’apôtre Paul ainsi que Jésus-Christ, ont dépeint la triste condition de la plus grande partie de l’Eglise visible à l’approche de la fin des temps, sur les plans moral, spirituel et doctrinal (Matthieu 24 : 5, 10, 24 ; 1 Timothée 4 : 1 ; 2 Timothée 4 : 3-4). Paul, en particulier, insiste sur le fait que, dans les derniers jours, les églises seront envahies par des éléments impies.
  • Cette apostasie dans l’Eglise aura deux dimensions : une dimension personnelle, et une dimension collective. Les apostats pourront proclamer la vraie doctrine et les vrais enseignements du Nouveau Testament, mais ils abandonneront les exigences morales de Dieu (Esaïe 29 : 13 ; Matthieu 23 : 25-28). Beaucoup d’églises tolèreront presque n’importe quoi, en échange de la croissance numérique, de l’argent, de la réussite et de la reconnaissance sociale. L’Evangile de la Croix, ainsi que son appel à souffrir le rejet de la part du monde (Philippiens 1 : 29), à dénoncer radicalement au péché, à se sacrifier pour le Royaume de Dieu, et à se renier soi-même, cet Evangile se fera de plus en plus rare (Matthieu 24 : 12 ; 2 Timothée 3 : 1-5 ; 4 : 3).
  • L’Histoire de l’Eglise, ainsi que l’apostasie annoncée pour la fin des temps, constituent des avertissements pour tous les Chrétiens, pour qu’ils ne considèrent pas comme acquise la progression continuelle du Royaume de Dieu sur la terre, jusqu’aux derniers temps. A un moment donné de l’Histoire de l’Eglise, la rébellion contre Dieu et Sa Parole prendront des proportions inégalées et stupéfiantes. Le Jour du Seigneur sera celui de la colère de Dieu sur tous ceux qui rejetteront Sa Vérité (1 Thessaloniciens 5 : 2-9).
  • Toutefois, le Royaume de Dieu et Sa justice remporteront un triomphe final. Mais ce triomphe ne résultera pas du succès grandissant de l’Eglise professante, mais de l’intervention finale de Dieu, qui déversera brusquement sur le monde un juste jugement (Apocalypse 19 à 22).

La « disparition » de ce qui retient l’Antichrist.

Il doit se produire un événement capital et décisif, avant la révélation de « l’homme du péché » et le début du « Jour du Seigneur » et de la Tribulation (2 Thessaloniciens 2 : 2-3). Cet événement, c’est la « disparition » de « quelqu’un, » et de « quelque chose, » qui retiennent encore le mystère de l’iniquité et l’homme du péché. « Retenir » signifie aussi « faire obstruction, empêcher, freiner. » Lorsque ce qui retient l’homme du péché aura disparu, ce sera le commencement du Jour du Seigneur (2 : 6-7).

Paul utilise ici un language énigmatique après avoir fait appel à la mémoire de ses correspondants.

Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j’étais encore chez vous ? Et maintenant vous savez ce qui le retient…

On peut penser que ce qui retient le mal c’est l’action des croyants qui sont décrits comme le « sel de la terre ». Quand l’apostasie se produit, le « sel perd sa saveur » et ne sert plus à rien… C’est une première explication. On peut aussi penser que Paul ne voulait pas que ce texte tombe entre les mains de personnes qui en auraient fait mauvais usage. Il faut se rappeler que Paul écrit du temps de l’empereur Néron qui persécutait alors férocement les chrétiens.

Ce qui retient l’anomie (l’anarchie) n’est-ce pas le pouvoir de César? Paul ferait-il allusion à la fin du pouvoir temporel des Etats, pouvoir contre lequel l’Antichrist conspire?

Les activités de l’Antichrist.

Au commencement du Jour du Seigneur, l’homme du péché sera révélé. Ce sera un dirigeant mondial qui fera une alliance avec Israël, avant la fin des temps. L’antichrist se prétendra donc soit juif, soit au moins sioniste

  • La véritable identité de l’Antichrist sera confirmée trois ans et demi après le début de la Tribulation, lorsqu’il violera l’alliance conclue avec Israël, se déclarera dirigeant du monde, se proclamera lui-même Dieu, profanera le Temple de Jérusalem, interdira le culte rendu au Seigneur, massacrera les juifs et dévastera la terre d’Israël.
  • Après s’être déclaré Dieu, il persécutera cruellement ceux qui seront restés fidèles à Dieu et à Christ (Apoc. 11 : 6-7 ; 13 : 7, 15-18). Il exigera qu’on l’adore, en particulier dans un grand templequ’il utilisera comme le centre de ses proclamations. D’autres êtres humains ont convoité cette position depuis le début de la création.
  • L’homme du péché manifestera la puissance de Satan par de grands signes, prodiges et miracles, afin de propager l’erreur et le mensonge (2 Thes. 2 : 9). Ces « miracles mensongers » seront toutefois de véritables miracles surnaturels, mais qui séduiront les gens et les pousseront à accepter des mensonges. Il est possible que ces démonstrations de puissance soient retransmises à la télévision dans le monde entier. Des millions d’hommes seront impressionnés, séduits, et convaincus par la puissance de séduction de cet homme persuasif et populaire, parce qu’ils ne possèderont pas un amour profond pour la vérité de la Parole de Dieu (2 : 9-12). Les paroles de Paul (2 Thes. 2 : 9) et de Jésus (Matthieu 24 : 24) sont des avertissements pour les Chrétiens, qui ne doivent pas considérer tout ce qui est miraculeux comme venant de Dieu. Ceux qui semblent produire des manifestations de l’Esprit (1 Cor. 12 : 7-19), ou proposer des expériences spirituelles divines, doivent néanmoins les confirmer dans leur vie personnelle, par un témoignage fidèle à Dieu et à l’Ecriture.

La défaite finale de l’Antichrist.

A la fin de la Tribulation, Satan rassemblera de nombreuses nations à Harmaguédon, sous la direction de l’Antichrist, pour faire la guerre à Dieu et à Son peuple, dans une bataille qui impliquera le monde entier. Quand cette bataille se produira, Christ reviendra sur la terre, et interviendra surnaturellement pour détruire l’Antichrist, ses armées, et tous ceux qui n’obéissent pas à l’Evangile. Satan sera alors lié pendant mille ans et Christ instaurera son règne millénaire sur la terre.

L’Antichrist comme un système

La bête de l’apocalypse est plus un système qu’un individu. Les protestants identifient traditionnellement la Papauté à l’antichrist. Voici ce qu’écrivait par exemple Charles Spurgeon:

« C’est le devoir de chaque chrétien de prier contre l’antichrist, et quant à savoir qui est l’antichrist, aucun homme raisonnable ne devrait se poser la question. Si ce n’est pas le papisme de l’église de Rome il n’y a rien dans le monde qui puisse s’appeler par ce nom… parce qu’elle répond exactement à la description.« Le papisme est contraire à l’evangile du Christ, et est l’antichrist, et nous devons prier contre lui. Ce devrait être la prière quotidienne de chaque croyant que l’antichrist puisse être lancé comme une meule dans les flots et pour le Christ, parce qu’elle blesse le Christ, parce qu’elle vole à Christ sa gloire, parce qu’elle substitue l’efficacité sacramentelle à son expiation, et divinise un morceau de pain au lieu du sauveur, substitue quelques gouttes d’eau à l’esprit saint, et établit un homme faillible comme nous-mêmes en tant que vicaire du Christ sur terre ; si nous prions contre ce système, parce qu’il est contre Christ, nous aimerons les personnes bien que nous détestions leurs erreurs : nous aimerons leurs âmes bien que détestant leurs dogmes, et ainsi le souffle de nos prières sera adouci, parce que nous tournons nos visages vers le Christ quand nous prions.

http://www.info-bible.org/articles/antichrist.htm

 

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.