La Très Sainte Vierge Marie à Don Stefano Gobbi

 La Très Sainte Vierge Marie à Don Stefano Gobbi

 

Du recueil « Aux prêtres, les fils de prédilection de la Vierge » :

– extrait du message n ° 74 « Vous aussi, vous enfantez mon Fils » donné le 9 juillet 1974, page 72 :

« f) C’est vraiment l’heure où l’abomination de la désolation est entrée dans le Temple Saint de Dieu.

g) [Les prêtres] ne sont plus le sel de la terre, mais un sel sans saveur, un sel corrompu et nauséabond, bon seulement à être répandu par terre pour y être piétiné. Il ne sont plus la lumière sur le boisseau, mais la ténèbre qui rend la nuit plus obscure ».

– extrait du message n ° 141 « Votre croix la plus lourde » donné le 24 décembre 1977, page 164 :

« o) Un temps viendra, hélas ![…] où dans l’Eglise, sera presque éteint le parfum de l’adoration et du Saint Sacrifice. Ainsi arrivera à son point culminant l’abomination de la désolation qui est déjà entrée dans le Temple Saint de Dieu ».

– extrait du message n ° 485 « La fin des temps » donné le 31 décembre 1992, pages 724 et 725 :

« g) Le quatrième signe [indiquant l’imminence du retour glorieux du Christ] est l’horrible sacrilège, accompli par celui qui s’oppose au Christ, c’est-à-dire l’Antéchrist. Il entrera dans le temple Saint de Dieu et s’assoira sur son trône, en se faisant adorer lui-même comme Dieu […]. Fils de prédilection, pour comprendre en quoi consiste l’horrible sacrilège, lisez ce qui a été prédit par le prophète Daniel (Cf. Dn 12,9-12 ci-dessus) […]. La Sainte Messe est le Sacrifice quotidien, l’oblation pure offerte au Seigneur sur tous les autels, du lever au coucher du soleil. Le Sacrifice de la Messe renouvelle celui que Jésus a accompli au Calvaire. En accueillant la doctrine protestante, on dira que la Messe n’est pas un sacrifice, mais seulement une cène sacrée, c’est-à-dire le souvenir de ce que fit Jésus lors de sa dernière cène. Et l’on supprimera ainsi la célébration de la Sainte Messe. C’est dans cette abolition du sacrifice quotidien que consiste l’horrible sacrilège accompli par l’Antéchrist, dont la durée sera d’environ trois ans et demi, c’est-à-dire mille deux cent quatre-vingt-dix jours ».

– extrait du message n ° 520 « Un message apocalyptique » donné le 13 mai 1994, pages 788 et 789 :

« Lorsque l’homme inique sera entré dans l’Eglise pour y achever l’abomination de la désolation qui trouvera son apogée dans l’horrible sacrilège et lorsque la grande apostasie se sera répandue partout, mon Cœur Immaculé recueillera alors le petit reste demeuré fidèle, qui dans la souffrance, dans la prière et dans l’espérance, attendra le retour de mon Fils dans la gloire ».

– extrait du message n ° 539 « Mon secret » donné le 11 mars 1995, page 824 :

« b) Mon secret concerne l’Eglise.

Dans l’Eglise la grande apostasie qui se répand dans le monde entier atteindra son terme ; le schisme trouvera son accomplissement dans l’éloignement général de l’Evangile et de la vraie foi. En elle entrera l’homme inique, qui s’oppose au Christ, et qui portera en son sein l’abomination de la désolation, accomplissant ainsi l’horrible sacrilège, dont à parlé le prophète Daniel (Mt 24,15) ».

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.