Maria Valtorta – L’Antichrist

« L’Évangile tel qu’il m’a été révélé »
de Maria Valtorta

Image associée

Dans « l’Évangile tel qu’il m’a été révélé »

Et n’était-il pas tellement sacré au Seigneur le lieu corrompu où vivait esclave le prophète Daniel, sacré par la sainteté de son serviteur qui sanctifiait le lieu au point de mériter les prophéties élevées du Christ et de l’Antéchrist, clefs des temps actuels et des temps derniers ? (Daniel 12,1-13) 3.36

Ne soyez pas comme les anciens rabbins qui enseignaient la Révélation et puis n’y croyaient pas, au point de ne pas reconnaître les signes des temps et les envoyés de Dieu. Reconnaissez les précurseurs du Christ dans son second avènement puisque les forces de l’Antéchrist sont en marche. 5.37.

Dans les autres ouvrages de Maria Valtorta

Cahiers de 1943                                                       Voir le sommaire des « Cahiers » =>

Catéchèse du 23 avril : Mes anges n’auront pas besoin de porter des armes pour gagner le combat contre les antéchrists. Mon regard suffira. (p. 11)

Catéchèse du 23 juillet : Il est logique que, dans un monde où tant de lumières ‘spirituelles seront mortes, s’instaure manifestement le règne, bref mais terrible, de l’Antéchrist, engendré par Satan comme le Christ fut engendré par le Père (p.180)

Catéchèse du 20 août : Ce sera une personne très haut placée, comme un astre. Non un astre humain qui brille dans un ciel humain, mais un astre d’une sphère surnaturelle, lequel, cédant à la flatterie de l’Ennemi, connaîtra l’orgueil après l’humilité, l’athéisme après la foi, la luxure après la chasteté, la faim de l’or après la pauvreté évangélique, la soif d’honneurs après une vie cachée. …vous n’êtes pas destinés à goûter l’horreur et par conséquent. Il ne vous reste qu’à prier pour ceux qui auront à la subir (p. 240)

Cahiers de 1944                                                         Voir le sommaire des « Cahiers » =>

Catéchèse du 25 janvier : Cet Antéchrist, perfection de l’Horreur comme je fus la perfection de la Perfection, tourmentera au-delà de toute mesure ceux qui formeront mon petit troupeau fidèle et resteront mes disciples. Il le fera en se servant de ses armées innombrables, symbolisées par les dix cornes, de ses mâchoires aux dents de fer, de ses pieds féroces et enfin de sa petite corne, symbole de la hargne extraordinaire dont Satan dotera son fils pour corrompre l’humanité, tandis qu’il la séduira par sa bouche menteuse pour se faire adorer comme dieu. Peu à peu, la petite corne grandira pour nuire; l’intelligence satanique grandira pour faire dire à la bouche les mensonges les plus perturbateurs, elle grandira en puissance comme, moi, j’ai grandi en sagesse et en grâce, armée d’yeux pour lire la pensée des hommes saints et les tuer par cette pensée… Après les précurseurs de l’Antéchrist viendra l’Antéchrist en personne. (p. 92)

Catéchèse du 9 avril : Même si tout semble perdu, aie confiance. Même si l’abîme du Mal vomit ses démons pour tourmenter la terre et la féconder pour qu’elle engendre l’Antéchrist, même si l’abîme des cieux paraît se fermer par ordre du Père de qui nous procédons, nous, le Verbe et l’Esprit, nous sommes encore à l’œuvre et vous aimons pour vous sauver et vous défendre (p. 264)

Cahiers de 1945 à 1950                                                                                           Voir le sommaire des « Cahiers » =>

Catéchèse du 15 avril 1945 : Je vous l’ai dit au début de cet ouvrage et au milieu de cette guerre tragique, et je vous le répète: « Cette guerre est l’une de celles qui préparent les temps de l’Antéchrist.″ Ensuite viendra l’ère de l’esprit vivant. Bienheureux ceux qui se préparent à l’accueillir. Ne dites pas: « Nous ne serons pas là.″ Pas vous, pas chacun de vous. Mais il est stupide et contraire à la charité de ne penser qu’à soi. De pères athées naissent des fils athées. De pères sans vie naissent des fils sans vie. Or eux, vos fils et les fils de vos fils auront un tel besoin de force spirituelle pour cette heure ! (p. 54)

Notes de septembre à novembre 1950 : En vérité, ces nouveaux évangélisateurs existent déjà, même si le monde en partie les ignore et en partie les combat. Mais ils deviendront toujours plus nombreux et quand la terreur saisira les sots qui aujourd’hui se gaussent des nouveaux évangélisateurs, le monde, après les avoir ignorés, raillés ou combattus, se tournera vers eux pour qu’ils leur servent de force, d’espérance et de lumière dans les ténèbres, dans l’horreur, dans la tempête de la persécution des antéchrists. Car s’il est vrai que les faux prophètes au service de l’Antéchrist seront de plus en plus nombreux avant la fin des temps, il est tout aussi vrai que le Christ Seigneur leur opposera ses serviteurs en toujours plus grand nombre, en suscitant de nouveaux apôtres là où l’on croit le moins (p. 563)

Notes de septembre à novembre 1950 : Les temps qui viennent seront des temps de guerre, pas seulement matériellement, mais surtout entre le matérialisme et l’esprit. L’Antéchrist cherchera à attirer les êtres rationnels vers le bourbier d’une vie bestiale. Le Christ cherchera à empêcher ce reniement, non seulement de la religion mais même de la raison, en ouvrant des horizons nouveaux et des voies éclairées par des lumières spirituelles, et en suscitant, chez ceux qui ne le repoussent pas ouvertement, un puissant réveil de la vie spirituelle, avec l’aide de ces nouveaux évangélisateurs non seulement du Christ mais aussi de la Mère de Dieu. (p. 564)

Notes de septembre à novembre 1950 : Il (Jean dans l’Apocalypse) a tout vu à travers sa première vision. La conséquence finale est le résultat de la première conséquence. Cela se répète par cycles au cours des âges, de façon toujours plus accentuée au fur et à mesure de la croissance de l’Eglise. Il est logique, bien que douloureux, qu’il en soit ainsi. Car le Christ est d’autant plus haï et combattu par l’Antéchrist que son affirmation et son triomphe dans les saints se renforcent. Le Corps mystique remporte-t-il des victoires? L’Antéchrist augmente son pouvoir et déclenche des combats plus atroces. Effectivement, si le Christ veut triompher, comme il se doit, l’Antéchrist le veut pareillement, et sa violence augmente à mesure que le Christ triomphe davantage, pour le vaincre et l’abattre. Oh, il n’y arrivera pas! Le Christ est le Vainqueur. Mais il l’espère et il essaie. Et comme il lui est impossible de remporter une victoire collective sur le Peuple de Dieu tout entier, il cherche des victoires individuelles ou nationales, en détournant des intelligences, en possédant des âmes, en arrachant des peuples à l’Eglise. (p.575)

 

http://www.maria-valtorta.org/Thematiques/Antechrist.htm

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.