Amoris Laetitia transforme l’indissolubilité du mariage en « fantôme »

Amoris Laetitia transforme l’indissolubilité du mariage en « fantôme »

Le père Giulio Meiattini, bénédictin de l’abbaye Madonna della Scara à Noci, en Italie, a publié le livre Amoris Laetitia ? I sacramenti ridotti a morale (Amoris Laetitia? Les sacrements réduits à la morale).

Meiattini a expliqué à La Fede quotidianaqu’Amoris Laetitia désoriente les familles chrétiennes au lieu de les confirmer dans la foi parce que son chapitre 8 introduit une pratique relativiste et ne considère pas correctement le fondement sacramentel de la théologie morale.

Selon Meiattini Amoris Laetitia ne préserve l’indissolubilité du mariage chrétien qu’en théorie. À la lumière de l’interprétation de Buenos Aires que le pape François a appelée la seule interprétation officielle d’Amoris Laetitia et que Meiattini considère comme « mal écrite », il est « impossible de dire que le principe d’indissolubilité est respecté ».

« On peut affirmer avec des mots que l’indissolubilité du mariage est sacro-sainte, mais si l’on permet à ceux qui vivent dans une infidélité notoire et stable d’accéder aux sacrements, l’indissolubilité devient un fantôme », ajoute Meiattini.

Pour lui, cela aurait été « non seulement opportun, mais respectueux et poli » et « un signe de respect et de volonté d’écouter » si François avait répondu au Dubia des quatre cardinaux concernant Amoris Laetitia.

https://gloria.tv/article/PQmSqRQ6JEXb68RSuQDASN9Y1

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.