Un autre groupe d’évêques choisit l’immoralité

Un autre groupe d’évêques choisit l’immoralité

La conférence des évêques régionaux du Piémont et d’Aoste, en Italie, a publié une note de 16 pages qui, en accord avec Amoris Laetita, pousse les adultères à recevoir la Sainte Communion. La note, datée du 16 janvier, demande à chaque diocèse de créer un « espace d’accueil » pour les adultères qui, selon les directives, finira par les tromper en recevant la Sainte Communion au détriment de leurs âmes.

L’astuce utilisée est grossière : le document affirme que chaque couple d’adultères est un « cas individuel » et que ces couples seront autorisés sur une base « individuelle » à recevoir la communion. En conséquence tout adultère peut recevoir la communion sans conversion. De cette façon, le divorce et le remariage sont introduits dans l’Église catholique.

Les évêques affirment que c’est leur façon d’accepter les « défis d’une nouvelle évangélisation ». Mais il s’agit d’une illusion. La communion pour les adultères a été pratiquée ouvertement pendant des décennies dans des pays comme la Suisse ou l’Allemagne avec des résultats dévastateurs pour l’Église et le sacrement du mariage.

https://gloria.tv/article/rbWgMY1Bzfas42VcrYvgVNGgz

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.