Enoc : je souffre en sachant que les jours de ma Justice arrivent et que je vais perdre des millions d’âmes.

Enoch 24 Décembre 2017

ENFANTS INGRATS,  VOUS AVEZ TOUJOURS LE TEMPS  POUR VENIR ME CONSOLER, NE PASSEZ PAS AU LOIN DE MES MAISONS ; ENTREZ CAR L’AMOUR DES AMOURS VOUS ATTEND POUR VOUS CONSOLER, VOUS AIMER ET VOUS PARDONNER !

24 DECEMBRE 2017 – 2 : 10 P.M

APPEL URGENT DE JESUS SAINT SACREMENT A L’HUMANITE

Ma paix soit avec vous, mes enfants.

Je naîtrai encore dans les cœurs des hommes de bonne volonté, ils se réjouiront et ils chanteront avec mes Anges cette nuit : Gloire à Dieu au ciel et sur la terre paix aux hommes qui aiment le Seigneur.

Mon enfant, mon Nabi, tu ne sais pas combien  m’attriste de voir l’obscurité spirituelle dans laquelle se trouvent des millions d’êtres humains ; la foi et les saines coutumes arrivent au déclin, la grande partie de cette humanité m’a tourné le dos et m’a définitivement dit Non. Je veux les sauver parce que mes créatures me font souffrir, je meurs d’amour pour elles ; je donnerais à nouveau ma vie pour les pécheurs, si mon Père le disposait ainsi. Je suis tendresse, amour et miséricorde, mais rien de cela ne paraît  importer à la plus grande majorité de cette humanité ingrate.

Vous ne savez pas mon enfant, combien je souffre en sachant que les jours de ma Justice arrivent et que je vais perdre des millions d’âmes. Mon Sang jaillit à flots dans tous les Tabernacles  du monde, en attendant le pécheur pour le purifier, le libérer et le racheter. Combien de coups de fouet je reçois chaque jour par tous les outrages qui se commettent contre ma Divinité ! Comme cela me fait mal de voir mes petits si perdus par la technologie de ce monde, qui vole  l’âme d’un si grand nombre ! On vole l’innocence à mes enfants ; ce monde technicisé dans le mal, dénature l’essence de l’amour de Dieu J’ai été remplacé par le dieu du téléphone portable, de l’ordinateur et d’autres dieux de la technologie humaine.

On n’enseigne plus la saine morale dans les foyers, on ne parle plus à mes enfants du Dieu incarné qui s’est fait homme  dans les entrailles Pures et Saintes d’une Vierge appelée Marie, ma Mère et votre Mère. La ferveur religieuse et les saines coutumes d’autrefois se perdent et les jours arriveront où le Nom de Dieu sera un souvenir pour beaucoup. La portée de la science amènent l’homme à s’idolâtrer et se prendre pour dieu.

Mon enfant, regarde mes Maisons si vides, la Solitude de mes Tabernacles sont des épines qui transpercent mon Cœur Aimant. Je pleure en silence en voyant l’ingratitude que cette humanité a pour Moi. Moi qui suis Amour, qui donne tout par amour, qui pardonne tout par amour ; qui comme Bon  Pasteur veille sur mon Troupeau et ne me fatigue pas jusqu’à  retrouver la brebis perdue ; aujourd’hui en échange de tant d’amour, ce que je reçois c’est de l’ingratitude, du mépris et de l’oubli.

Enfants ingrats, vous avez toujours le temps pour venir me consoler, ne passez pas au loin de mes Maison ; entrez car l’Amour des Amours, vous attend pour vous consoler, vous aimer  et vous pardonner. Venez bavarder avec Moi et je vous assure qu’en échange vous recevrez ma Paix, mon Pardon, ma Bénédiction et la Vie en Abondance. Je vous attends, ne tardez pas, Je vous aime.

Votre Bien-aimé, Jésus Saint Sacrement.

Faites connaître mes messages à toute l’humanité, mes enfants.

http://www.mensajesdelbuenpastorenoc.org/mensajesrecientes.html

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.