Visions de Jeanne le Royer : Avant que l’Antéchrist arrive…



Tout cela doit arriver avant que vienne l’Homme de Perdition

Résultat de recherche d'images pour "jeanne le royer"
Visions et messages de Jeanne Le Royer (1731-1798) sur la fin des temps : (2) avant que l’Antéchrist n’arrive

Un jour que je me trouvais en esprit dans une vaste campagne, toute seule et avec Dieu seul, Jésus-Christ m’apparut et du sommet d’une éminence me montra un beau soleil fixé en un point de l’horizon. Il me dit d’un air triste :

« La figure du monde passe et le temps de mon dernier avènement approche. Quand le soleil est à son couchant, on dit que le jour s’en va et que la nuit vient. Tous les siècles sont un jour devant moi. Juge donc de la durée que doit avoir le monde par l’espace qu’il reste encore au soleil à parcourir ».

Je considérai attentivement et je jugeai qu’il ne restait au plus qu’environ deux heures au soleil.

À une question de la sœur, Jésus répondit : « N’oublie pas qu’il ne faut pas parler de mille ans pour le monde ; il n’a plus que quelques siècles en petit nombre de durée ».

Mais je vis, ajoute la sœur, qu’il se réservait à lui-même la connaissance précise de ce nombre, et je ne fus pas tentée de lui en demander davantage sur cet objet, contente de savoir que la paix de l’Église et le rétablissement de sa discipline devaient durer un temps assez considérable. 

« Avant que l’Antéchrist n’arrive, le monde sera affligé de guerres sanglantes. Les peuples s’élèveront contre les peuples ; les nations, tantôt unies, tantôt divisées, combattront pour ou contre le même parti.

Les armées se choqueront épouvantablement et rempliront la terre de meurtres et de carnages. Ces guerres, intestines et étrangères, occasionneront des sacrilèges énormes, des profanations, des scandales, des maux infinis. On usurpera les droits de la Sainte Eglise ; elle recevra de grandes afflictions ».

 

Je vois la terre ébranlée en différents lieux par des secousses épouvantables. Je vois des montagnes se fendre avec fracas et jeter la terreur dans le voisinage. Des tourbillons de flammes, de fumée, de souffre et de bitume réduiront en cendres des villes entières. Tout cela doit arriver avant que vienne l’Homme de Perdition.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.