Dernières nouvelles de Medjugorje

« Enfants de Medjugorje » ainsi que notre site en français:

E-mail :

 

Medjugorje, le 12 décembre 2017
Notre Dame de Guadalupe
Chers enfants de Medjugorje, loués soient Jésus et Marie !
1. Le 2 décembre 2017, Mirjana reçut son apparition mensuelle dans sa pension à cause du mauvais temps, entourée d’un nombre restreint de personnes. Après l’apparition, elle transmit ce message que Marie nous adresse :
« Chers enfants, je m’adresse à vous comme votre mère, mère des justes, mère de ceux qui aiment et qui souffrent, mère des saints. Mes enfants, vous pouvez vous aussi être saints, cela dépend de vous. Les saints sont ceux qui aiment sans mesure le Père Céleste, qui l’aiment plus que tout. C’est pourquoi, mes enfants, cherchez à devenir toujours meilleurs. Si vous cherchez à devenir bons, vous pourrez être saints, même si vous ne pensez pas ainsi de vous-mêmes. Si vous pensez être bons, vous manquez d’humilité et l’orgueil vous éloigne de la sainteté. En ce monde sans paix et plein de menaces, vos mains, apôtres de mon amour, devraient être tendues dans la prière et la miséricorde. Offrez-moi le rosaire, ces roses que j’aime tant. Mes roses sont vos prières dites avec le cœur et non seulement des lèvres. Mes roses sont vos œuvres de prière, de foi et d’amour.
Mon Fils, quand il était petit, me disait que mes enfants seraient nombreux et qu’ils m’apporteraient beaucoup de roses. Je ne le comprenais pas. Maintenant je sais que vous êtes ces enfants qui m’apportent des roses quand vous aimez mon Fils par-dessus tout, quand vous priez avec le cœur, quand vous aidez les plus pauvres. Ce sont mes roses. C’est la foi qui fait en sorte que dans la vie on fait tout par amour, on ignore l’orgueil et on est toujours prêt à pardonner, à ne jamais condamner, à toujours essayer de comprendre son frère. C’est pourquoi, apôtres de mon amour, priez pour ceux qui ne savent pas aimer, pour ceux qui ne vous aiment pas, pour ceux qui vous ont fait du mal, pour ceux qui n’ont pas connu l’amour de mon Fils. Mes enfants, voilà ce que j’attends de vous car, retenez-le bien, prier signifie aimer et pardonner. Je vous remercie. »
Visionnez l’apparition sur ce lien :
Apparition du 2 décembre 2017
Apparition du 2 décembre 2017
2. Odette dans les glaces du Podbrdo. Il y a quelques jours, la paroisse de Medj a été secouée par un drame : une pèlerine française fut portée disparue.
Odette faisait partie du groupe de Nice venu pour célébrer l’Immaculée Conception le 8 décembre. Célibataire, 84 ans, Odette travaillait dans une famille nombreuse dont la mère était décédée. Une personne simple, pleine de bon sens et riche d’une grande foi en Dieu.
Ce matin-là, le mardi 5 décembre, le froid s’est abattu sur le village et il gèle. Odette monte sur la colline du Podbrdo et s’éloigne peu à peu des sentiers battus pour explorer un peu cette montagne bénie. Mais sa mauvaise vue fait qu’elle se perd.  Elle ne s’affole pas et décide par prudence de rester sur place pour éviter le pire, pensant que d’un côté il y avait un précipice et de l’autre des rochers trop hauts pour elle. Mais le temps passe, et personne ne vient la trouver. La journée passe, personne ! Le froid se fait plus mordant.  Pour ne pas geler sur place, elle fait des mouvements, elle prie sans cesse et ne se décourage pas. Elle est convaincue que la Vierge lui enverra quelqu’un et qu’on finira par la trouver car, se dit-elle, Jésus a été retrouvé au Temple ! Quand finalement les ombres de la nuit se répandent sur la colline, la température descend encore, jusqu’à moins 5°.

Odette ne veut pas s’allonger et lutte de toutes ses petites forces contre le sommeil et le froid. Elle prie et chante, elle pense à Jésus dans sa Passion. « Lui aussi avait soif sur la croix, se dit-elle, je peux bien supporter ça ! » Puis elle vacille et tombe, se fait mal et pense : « Jésus a reçu des coups de fouet, je peux bien supporter ça ! » Puis elle ne peut plus bouger ses jambes. Toutefois, sa confiance n’est pas ébranlée ! Je passe les détails de cette interminable épreuve. Ce n’est qu’au début de la nuit suivante qu’Odette a été retrouvée.

Transportée d’urgence à l’hôpital de Citluk, ils l’ont peu à peu réchauffée et l’ont examinée sous toutes les coutures : Elle n’avait rien, même pas un rhume !! Elle put revenir à Medjugorje où elle reprit le programme du pèlerinage avec son groupe sur ses 2 pieds ….
Dès le mardi, nous avons été avertis de sa disparition et tous se sont mis en prière. Quand le village apprit la nouvelle, il se forma une merveilleuse chaîne de soutien et de supplication. Je crois que nos anges gardiens n’ont jamais été aussi sollicités que durant ces heures de suspense ! Nous leur demandions de la réchauffer, de l’abreuver et de la nourrir à leur manière et aussi de lui garder bon moral. Vu le gel qui persistait, certains pensaient qu’elle était déjà morte de froid et demandaient au Seigneur de la prendre dans son ciel. Les anges ont écouté nos prières ! Elle qui était déjà frileuse de nature et qui n’était pas couverte pour une telle épreuve, nous affirma qu’elle ne souffrit pas du froid !
Au bout de 36 heures, c’est un des 50 jeunes secouristes de Medjugorje, un certain Joseph, serveur chez Viktor (Voir photo) qui la trouva le mercredi vers 11 h du soir. Odette ne tarit pas de remerciements !
Pour ma part, en écoutant Odette, j’ai touché du doigt la puissance de sa foi, une foi d’enfant qui lui a permis de tenir sans même ressentir la peur ! « Il faut faire confiance, dit-elle avec une simplicité désarmante, la Sainte Vierge ne pouvait pas m’abandonner ! » Merci Seigneur, la France comporte encore de vrais croyants !
La protection physique et morale extraordinaire dont a bénéficié Odette me rappelle l’expérience du grand écrivain russe, Alexandre Ogorodnikov. Lui aussi eut à traverser « l’épreuve du gel » si j’ose dire. Comment a-t-il pu survivre à son emprisonnement à Moscou lorsqu’en 1986 il fut jeté nu dans une cellule dont les murs étaient couverts de glace ? La réponse est simple et lui-même en témoigne : des milliers de personnes ont prié pour lui, et beaucoup lui ont envoyé leur ange gardien. Ses tortionnaires voulaient le faire geler sur place et débarrasser ainsi le pays de ce chrétien gênant. Mais Dieu avait un autre plan pour Alexandre : Au milieu des glaces, il ressentit une chaleur mystérieuse et il savait que cela lui venait de la prière de ses « supporters ». Il fut finalement libéré et put reprendre ses activités comme témoin du Christ. (Voir PS 1)
Je ne saurais dire combien d’anges ont été envoyés à Odette. Dieu le sait, mais si nous en ignorons le nombre, nous avons touché de nos mains leur efficacité ! Parmi nous, qui n’a pas un proche en grande difficulté, physique ou morale ? Envoyez-lui votre ange gardien ! Il sera un excellent missionnaire si vous lui parlez avec foi et affection. Pourquoi ne pas faire le bien qu’il nous est donné de faire ? Pourquoi vivre au-dessous de nos moyens spirituels et ne pas utiliser ces amis si puissants ?
3. Quand la Vierge était enceinte. La Vierge est apparue à Juan Diego au 16ème siècle au Mexique, et on l’appelle la Vierge de Guadalupe. C’est une des rares représentations de la Mère de Dieu enceinte. La ceinture noire autour des reins était pour les Aztèques de l’époque le signe de la maternité, et les cheveux longs le signe de la virginité. Des microscopes montrent que dans la fleur qu’elle tient dans ses mains, on peut voir le visage d’un tout petit bébé prêt à naître. Le tissu qui porte l’image, le Tilma, garde en permanence la température d’une femme prête à accoucher. Cette image est vivante ! Elle n’est pas imprimée sur le tissu mais, comme pour le Suaire de Turin, elle flotte mystérieusement au-dessus du tissu. Voyant que cette femme inconnue jusqu’alors portait les signes de leur peuple, des milliers d’Aztèques ont demandé le Baptême. « Elle est des nôtres, » se disaient-ils.
Elle est des nôtres pour nous aussi ! Alors pourquoi ne pas lui offrir un beau geste d’affection et de gratitude pour sa fête ? Nous pouvons nous joindre à ce dialogue déjà divin qu’elle entretenait avec son Enfant encore invisible mais bien présent en elle. En cet Avent où nous vivons dans l’attente de la naissance du Fils de Dieu avec elle et avec Joseph, je vous propose cette simple prière, à dire du fond du cœur avant le Jour de la Joie, la fête de Noël (Vous trouverez aussi en PS6 une prière à l’Enfant Jésus de la crèche):
« Ô cher petit Enfant Jésus, lové dans le sein de ta Mère Immaculée, je viens te voir. J’ai besoin de te parler. Te dire d’abord combien je m’émerveille que Dieu en personne ait pris notre chair, si fragile et vulnérable. Tu as fait un saut vertigineux des splendeurs célestes où tu vivais avec le Père, pour épouser notre race bien misérable et prendre avec nous tous les risques… cela me plonge dans l’adoration ! Comment ne pas t’aimer ? Comment ne pas te chérir infiniment dans cet état de zygote, d’embryon, d’enfant non né, avant même que tu montres ton visage dans l’étable misérable de Bethléem ! Oui, je t’aime car tu as fait cela par pur amour pour moi, pour ma famille, pour toute l’humanité. Tu es venu dans notre fange boueuse pour nous sauver, nous élever vers toi et nous permettre de partager avec toi les délices d’une vie éternelle en ta présence. Toi seul, Jésus, pouvait imaginer une telle folie ! Mais tu n’as pas fini de nous surprendre, je commence à te connaître !
Jésus, tu sais, ma visite est un peu intéressée, n’en sois pas surpris ! Aujourd’hui, des petits êtres minuscules comme toi, il y en a des millions qui se cachent dans le sein de leur mère. Ce sont tes trésors, Jésus ! Leurs anges dans le ciel contemplent sans cesse la face de ton Père qui est dans les cieux. Plus innocents qu’eux, on n’en trouvera pas sur terre. Tu le sais, Jésus, tous ont reçu le don de la vie, mais tous n’ont pas reçu le don de l’amour. Certains nagent avec joie en ressentant l’amour de leur mère, mais d’autres se demandent ce qu’ils font là car ils sentent le rejet.
Jésus, toi tu es à la fois Vie et Amour. Je t’en prie, visite-les tous ! Visite les petits qui jubilent de se savoir aimés et visite aussi les autres qui souffrent du rejet car ils ont reçu la vie sans l’amour. Tu es si petit que ton approche ne leur fera pas peur, au contraire ! Viens les trouver là où ils sont, dans ces fragiles tabernacles de la vie humaine où ils croissent lentement. Tu as la même taille qu’eux, soit comme leur jumeau divin ! Grâce à ces antennes extrêmement sensibles que leur confère leur innocence, ils sont tout à l’écoute de l’âme de leur mère, et aussi de leur Créateur. Profites-en, Jésus ! Dis-leur qu’ils te sont infiniment précieux, combien tu reconnais en eux ta propre image, combien tu as hâte de les voir grandir pour devenir pleinement ce qu’ils sont dans ton plan d’amour pour eux !
Et s’ils doivent malheureusement être arrachés naturellement ou avec violence de leur humble cachette, ô tendre Jésus, écoute leur cri d’angoisse et répand en eux ton immense amour ! Guéris leur blessure ! Qu’il leur advienne selon ta parole, Jésus, « ô Père, je veux que là où je suis, ils soient eux aussi avec moi ! » Et que ce flot d’amour enveloppe aussi le cœur de celui et de celle qui ont choisi de les perdent afin qu’ils se jettent dans tes bras de miséricorde.
Ô tout petit Jésus caché en Marie, comment te remercier de m’avoir visitée dès le sein de ma mère, lorsque mon père et elle m’ont consacrée à ton Sacré Cœur et au Cœur immaculé de Marie ! Fais que tous les parents s’appliquent à faire de même, éloigne d’eux les loups qui veulent au contraire voler et dévorer les enfants des hommes !
Ô minuscule Jésus caché en Marie, écoute ma pauvre prière en faveur de tes semblables ! Et le jour de Noël, viens naître dans mon cœur, il se languit de toi, il t’attend et te guette dans la nuit comme un veilleur attend l’aurore ! Marana Ta ! (Voir PS
4. Medjugorje scannée par l’Eglise ? Attendons dans la prière et la confiance de plus amples informations.
5. Des saints vous attendent ! Durant vos réunions familiales, à Noël ou le Jour de l’An, n’oubliez pas de tirer le nom d’un saint qui sera votre compagnon de route pour 2018 ! (Voir PS2)
6. Le prochain direct sera le 3 janvier à 21h. Celui du 3 décembre est retransmis sur ce lien :
Chère Gospa, tu nous as dit durant la guerre : « Chers enfants, en ce Noël, que vos familles soient dans la joie comme nous étions dans la joie, dans l’étable, lorsque mon Fils est né ! « (Déc 1992). Nous  t’en prions, comme cadeau de Noël, chasse de nos familles tout ce qui empêche cette joie, et fais qu’y prédomine l’amour !
Sœur Emmanuel +
Attention ! 3 changements d’emails : pour l’Italie, les hispanophones et les chinois, voir PS.13
PS 1 : Lire l’histoire d’Alexandre Ogorodnikov dans « La paix aura le dernier mot » de Sr Emmanuel, Ed des Béatitudes,www.editions-beatitudes.fr

Chaque jour, d’instantes prières étaient portées par des Anges pour rejoindre l’horrible cachot d’Alexandre, le réconforter et l’aider à survivre. Après sa libération en 1986, il fit un pèlerinage à Lisieux, animé par les Béatitudes. Il nous confia que, dans ce frigidaire sordide où on l’avait jeté, il avait été visité par des Anges de chrétiens d’Occident qui priaient pour lui. Il ressentait la chaleur de ces Anges qui l’entouraient comme d’un manteau. Il dût sa survie à la fois aux Anges et à la chaleur de la prière de ses frères chrétiens.

PS2. Nous proposons une liste de saints
afin que vous puissiez en tirer un. (On découpe les noms, on les offre dans un panier puis chacun tire le saint qui sera son compagnon). Sr Faustine pratiquait aussi cette tradution en Cté! (§359, Petit Journal)
Cette liste est prête sur notre site http://www.enfantsdemedjugorje.fr/liste-des-saints/ Utilisez-la pour vos rencontres familiales !
PS3. Noël ! Faites des cadeaux qui nourrissent l’esprit et le cœur, et qui durent !
– Le nouveau livre de Jacques Philippe : Le bonheur où on ne l’attend pas
– Le syndrome du panda : plein d’humour, un petit manuel de survie destiné aux hommes d’aujourd’hui
– La paix aura le dernier mot, avec Sr Emmanuel, 16  €
– Scandaleuse miséricorde, avec Sr Emmanuel, 18,50  €
– L’enfant caché de Medjugorje », Sr Emmanuel, Livre 17,70 €
– Après les CDs, la nouvelle collection de petits livres : 9 jours pour…
9 Jours pour… Retrouver la joie de prier, avec Jacques Philippe
9 jours pour…Devenir ami de l’Esprit Saint, avec Raniero Cantalamessa
(Petites retraites spirituelles à vivre chez soi 10 minutes par jour)
– Au quotidien avec les femmes de la Bible : les femmes d’hier parlent aux femmes d’aujourd’hui
– Un cardinal rouge sang : 28 ans de torture en Albanie n’ont pas fait plier cet extraordinaire témoin de la foi
Editions des Béatitudes, 02 54 88 21 18, www.editions-beatitudes.frservicecommercial@editions-beatitudes.fr
Ne manquez pas les nouveautés à Maria Multimedia ! contact@mariamultimedia.comwww.mariamultimedia.com
PS4.  Comment nous aider ? Recherchons une personne experte en français et portugais du Portugal pour réviser la traduction en portugais du livre « La paix aura le dernier mot. » Nous recherchons aussi qqn pour traduire quelques textes en hébreu. Ecrire à gospa.fr@gmail.com
PS5. C’est durant la nuit de Noël que l’on compte le plus de suicides, mais c’est aussi le jour de Noël que la Vierge libère le plus d’âmes du Purgatoire pour naître au ciel. Pensez-y !
 PS6. Prière à l’Enfant Jésus nouveau-né dans la crèche. 
« Ô Enfant Jésus, je t’aime ! Quand je te regarde, je te vois si petit, si innocent, si vulnérable… Pourtant tu es mon Seigneur et mon Dieu ! Avec Marie, Joseph et les bergers de Bethléem, je viens moi aussi t’adorer. Fais de mon cœur ta petite crèche, viens habiter en moi ! Petit Jésus, Hérode voulait te tuer alors que tu venais pour nous sauver. Garde- moi de tout péché et de tout ce qui peut te peiner dans ma vie. Remplis mon âme d’amour et de cette paix divine à laquelle j’aspire tant. Oh, comme je voudrais te prendre dans mes bras comme Marie, ta Mère, et te couvrir de tendres baisers! Tu avais froid dans l’hiver de Bethléem, je veux te réchauffer par les chants de mon âme. Que chacun de mes actes d’amour secrets te soit comme un petit brin de paille et de chaleur. Garde nous de Satan, ne lui permets pas de semer la haine et la division dans nos familles. Viens recréer l’amour entre nous. Que le mal s’écrase contre ton innocence ! Je t’en prie, Enfant Jésus, panse les blessures de mon cœur et guéris mes maladies ! Petit Berger divin, que ta bénédiction soit toujours sur nous ! Conduis-nous tous sur le chemin du salut ! »
Ecrivez une lettre à l’enfant Jésus pour son anniversaire ! Postez-la lui à »Reine de la Paix », BP 2157, F- 06103 Nice cedex, France. Nous la donnerons à un voyant.

PS7. « Ouvrez vos cœurs ! » Un vidéo clip de 5 mn avec Sr Emmanuel sur notre site : http://www.enfantsdemedjugorje.fr/ouvrez-vos-coeurs-petite-histoire/

PS8. Nos prochaines missions : En mars, la Lettonie. En juin, la France, en juillet, La Chine et l’Indonésie, si Dieu le veut. En septembre, l’Espagne… Continuez à beaucoup prier pour ces missions !
PS9. Vivez un pèlerinage virtuel ! Vous ne pouvez pas venir à Medjugorje? Medjugorje vient à vous ! Sur www.IMedj.net recevez les grâces particulières de 11 lieux importants de Medjugorje !
PS10. Chez vous, priez le chapelet sur la Colline des Apparitions avec sr Emmanuel ! Elle vous attend sur notre site http://imedj.net/index.php/2016/02/29/chapelet-les-mysteres-douloureux-sur-la-colline/
PS11.  Regardez notre page Facebook :
 Visionnez les vidéos des « petits conseils spirituels de sr Emmanuel » de 10′ sur:
?list=PLfiDVjNunGOiR0KBoyKirAToCwttny2u3
PS12. Suivez le programme du soir de la paroisse de Medjugorje, traduit en français. Cliquez http://www.centremedjugorje.org/
PS13. Inscrivez-vous pour recevoir les ‘Nouvelles mensuelles de Medj’ par sr Emmanuel
En français, gospa.fr@gmail.com
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.