Madone de Zaro : 4 messages importants

Vous êtes des enfants au cœur dur… mais je vous aime

Zaro – Ile d’Ischia – Italie

Message de la Madone de Zaro du 26 septembre 2017 à Simona

J’ai vu Maman, Reine de tous les Peuples, elle avait un vêtement de couleur rose, un manteau vert, qui lui descendait des épaules jusqu’aux pieds – C’était un large manteau ample, – sur la tête, elle avait un fin voile blanc et une couronne de douze étoiles, elle portait l’Enfant-Jésus sur le bras droit et dans la main gauche elle serrait un rouleau.

«Loué soit Jésus-Christ!
Mes chers enfants, je suis heureuse de vous voir ici dans mon bois béni, lieu de grâces et de paix.
Mes enfants que j’aime tant, souvent, vous n’écoutez pas ce que je vous dis et presque jamais vous mettez en pratique mes conseils, vous êtes des enfants au cœur dur, aux oreilles fermées, à la nuque raide, mais je vous aime d’un amour immense. Je vous ai promis et je continuerai de vous protéger mais, hélas, mes enfants, la terre tremblera encore et la douleur et les larmes couvriront le monde. Mes enfants priez, priez, afin que s’accomplisse la volonté du Seigneur et non celle de l’homme.
Mes enfants, je viens vous apporter le Seigneur. Je suis le moyen, non la fin, la porte qui conduit au seul et unique Seigneur, qui a donné toute sa personne pour votre salut.
Mes enfants, qu’il est grand l’amour du Seigneur pour chacun de vous, au point de vous avoir donné son Fils unique qui s’est tout donné pour vous, me donnant à vous comme Mère, pour pouvoir vous guider vers lui en sécurité, pour pouvoir vous porter par la main, pour vous porter dans les bras dans les moments les plus durs de votre vie, pour vous offrir à lui, comme un don apprécié.

Mes enfants, je vous aime et je vous protège, laissez-vous aimer, laissez moi soigner vos blessures par le baume de mon amour,     que je le fasse avec les bandages de ma prière et ainsi assainis, vous puissiez aller à la rencontre du Seigneur dans son règne.

Mes enfants, je vous aime, ne vous éloignez pas de moi, apprenez à prier et à demander que s’accomplisse la volonté du Père.
Maintenant, je vous donne ma sainte bénédiction. Merci d’être accourus à moi.»

Image associée

Message de la Madone de Zaro du 8 octobre 2017 à Angela
Ce soir, Maman s’est présentée comme Maman de Zaro. Elle avait les bras ouvert en signe d’accueil et un grand rosaire blanc de lumière dans la main droite. Maman avait sous ses pieds le monde sur lequel on entrevoyait des scènes de guerre.

Le monde était mi-couvert d’un grand manteau de la Maman. Elle était très triste mais elle cachait sa souffrance d’un beau sourire.

«Loué soit Jésus-Christ!
Mes chers enfants, merci, merci, merci d’être accourus nombreux dans mon bois béni en ce jour qui m’est si cher.
Très chers enfants bien- aimés, ce soir aussi je suis là pour vous inviter à prier.

Priez, mes enfants, priez. Que votre journée soit prière, que chacune de vos actions soit prière. Chaque fois que vous devez prendre une décision importante, recourez à la prière. Petits enfants, Dieu est prière, c’est à travers la prière que vous pouvez rencontrer Dieu.

Beaucoup se réfugient dans la prière seulement dans les moments de souffrance et de besoin; ce n’est pas ainsi; Dieu, il faut toujours l’aimer et toujours le prier.

Mes enfants, je suis très triste pour tout ce qui devra arriver et je m’attriste encore davantage, parce que je vois que beaucoup s’éloignent de la vérité en suivant de fausses doctrines.
Mes enfants, Dieu est amour et il veut votre salut. Mon Cœur est toujours plus déchiré par les cris de douleurs qui, de la terre, montent à mes oreilles.

Très chers enfants tant aimés, priez pour l’Eglise et pour tout ce qui se passe d’ignominieux en elle.

Mes enfants, je suis triste, parce que les temps sont brefs, mais vous n’êtes pas tous prêts. Priez dans vos maisons et parfumez-les de prières. Soyez exemplaires pour ceux qui sont loin de mon Fils. Que chaque Ave Maria soit une caresse que vous me faites; priez avec le cœur, non avec les lèvres.»

Et puis, à un certain point, j’ai vu beaucoup d’images qui défilaient devant comme un film…

En premier, j’ai vu la terre trembler, d’abord au sud et puis toute l’Italie centrale… un grand tsunami qui emportait des nations entières… puis j’ai vu descendre du ciel comme une énorme masse de feu et finalement, des pays entiers qui faisaient la guerre.

La Maman a commencé à pleurer et elle m’a dit: «Prions ensemble» Après avoir prié avec Maman, elle est passée au milieu des pèlerins, a touché beaucoup de malades et a béni tout le monde.
Au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Image associée

Qu’on ne vous trouve pas sans préparation

Message de la Madone de Zaro du 8 octobre 2017 à Simona
J’ai vu Maman de Zaro; elle avait un voile blanc sur la tête, un manteau bleu sur les épaules qui lui descendait jusqu’aux pieds nus, sur lesquels il y avait une rose blanche. Son vêtement était blanc, avec un cœur de roses blanches sur la poitrine, à la taille, une ceinture d’or avec une rose blanche dessus. Ses bras étaient ouverts en signe d’accueil; dans la main droite elle avait le rosaire, formé de gouttes comme de glace.

«Loué soit Jésus-Christ!

Mes enfants, pour moi, le plus grand don, c’est de vous voir ici, dans mon bois béni, en ce jour qui m’est si cher. Mes enfants, faites-moi entrer dans votre cœur, faites-moi partager votre vie. Mes enfants, je vous aime et je veux tous vous porter saufs au Père.
Mes enfants, encore une fois je veux vous redire que des temps difficiles vous attendent, mais je ne vous dis pas cela pour vous effrayer, mais  pour vous préparer, afin que quand cela arrivera vous soyez prêts à combattre pour une bonne cause et qu’on ne vous trouve pas sans préparation.

Mes enfants, mon cœur est plein d’amour pour chacun de vous, mais il est continuellement déchiré par les cris de douleurs, d’aide, par les demandes de justice, la justice qui manque en ce monde: la vraie justice c’est uniquement la justice divine! Priez, mes enfants, priez.

Trop souvent l’homme se met à la place de Dieu en voulant être juge.

Le jugement appartient à Dieu seul. Vous mes enfants, aimez, priez et demandez que la volonté de Dieu s’accomplisse toujours en chaque homme; Dieu est un Père bon et juste et il ne veut que ce qui est bien pour vous.

Mes enfants, je vous aime, je vous aime, je vous aime. Laissez-vous aimer, faites place au Seigneur dans votre vie et il vous comblera de tout bien et bénédictions.

Mes enfants, il y aura une grande scission dans l’Eglise, on entend des rumeurs de guerre de l’occident à l’orient, du sud au nord. Les temps qui arrivent sont durs.

Mes enfants, les pétales qui tombent de mon Cœur sont les grâces que le Seigneur répand sur chacun de vous.»

Tandis que Maman disait cela, j’ai vu des pétales tomber de son Cœur de roses qu’elle avait sur la poitrine et, bien que beaucoup de pétales tombaient, le cœur ne diminuait pas de grandeur ni les roses ne perdaient de beauté.

«Mes enfants, convertissez-vous et priez, faites des fioretti et des sacrifices, serrez en main le saint rosaire, l’arme la plus forte contre le mal. Mes enfants, faites des adorations, apprenez à rester à genoux devant le Saint-Sacrement de l’autel.

Je vous aime, mes enfants. Maintenant je vous donne ma sainte bénédiction.

Merci d’être accourus à moi.»

Image associée

Priez beaucoup pour l’Eglise, elle sera persécutée et beaucoup tenteront de faire prévaloir de fausses doctrines

Message de la Madone de Zaro le 26 octobre 2017 à Angela

Cet après-midi Maman s’est présentée comme Reine et Mère de tous les Peuples. Maman avait un vêtement rose; un grand manteau vert-azur l’enveloppait depuis sa tête sur laquelle il y avait une couronne royale. Maman avait les bras sur la poitrine et en mains, un rouleau à demi ouvert et un long chapelet de lumière. Il lui arrivait presque jusqu’en bas des pieds qui reposaient sur le monde. A sa droite il y avait saint Michel, comme un grand condottière à l’armure dorée, avec en main une grande lance qu’il tenait pointée sur la terre. De la terre sortait de la fumée tandis qu’avec sa lance, il continuait à la pointer sur la terre.

«Loué soit Jésus-Christ!
Mes chers enfants, merci parce qu’aujourd’hui encore vous avez répondu à mon appel en accourant nombreux dans mon bois béni. Je vous aime immensément et mon plus grand désir est de vous sauver tous.

Les enfants, aujourd’hui aussi je frappe comme pèlerine à la porte de votre cœur, mais beaucoup d’entre vous ont un cœur fermé. Je vous en prie, ouvrez-moi vos cœurs et faites-moi entrer. Je suis votre maman et je vous aime immensément.

Les enfants, nombreux sont vos cœurs fermés à cause de déceptions et de blessures passées. Mais moi aujourd’hui, je suis ici pour vous guérir. Petits enfants, je vous en prie, écoutez-moi!

Petits enfants, aujourd’hui aussi, je vous demande la prière, la prière pour ma chère Eglise. Priez, priez pour mes fils de prédilection. Priez, afin que par leur amour et leur exemple, ils remplissent les églises et les fassent resplendir de lumière. Les enfants, priez beaucoup pour l’Eglise, elle sera persécutée et beaucoup tenteront de faire prévaloir de fausses doctrines.

Mes très chers enfants, aujourd’hui encore, je vous invite à la prière, une prière faite avec le cœur. Apprenez à tenir serré entre vos mains le chapelet et priez.

Les enfants, sans Dieu, qu’en sera t-il de votre vie? Dieu est amour, Dieu est paix, Dieu est joie… Dieu est tout et sans lui vous ne pouvez rien faire. Sans lui, c’est comme construire une maison sur le sable, vous avez besoin de fondations solides.»

Puis la Maman m’a fait voir un grand tremblement de terre qui secouait la terre et elle m’a dit: «Ne craignez pas, petits enfants, mais priez.»

Finalement la Maman est passée au milieu des pèlerins et elle a touché certains malades.

Puis elle a béni tous les pèlerins. Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Editions du Parvis

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.