Une révolte ouverte au Vatican ?

 

Une révolte ouverte au Vatican ?

Le vaticaniste Marco Tosatti écrit qu’un « cardinal de grande renommée, un ancien diplomate, avec un important programme à la tête des Congrégations et des fonctions importantes au Secrétariat d’Etat », a reproché à François d’avoir miné inconsidérément la doctrine catholique.

Lors d’une rencontre avec François, le cardinal a dit en substance : « Nous vous avons élu pour faire des réformes, pas pour tout casser. » Selon Tosatti, la discussion a été entendue parce que les deux ont commencé à élever la voix.

Le prélat appartient aux cardinaux qui ont voté pour Bergoglio en 2013. Un survol de la liste des participants au conclave de 2013 montre que le cardinal le plus vraisemblablement impliqué dans cet incident est Leonardo Sandri, 74 ans, préfet de la Congrégation pour les Églises orientales.

https://gloria.tv/article/TcVpeDtxugUQ137TAF8o2KFKo

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.