Amoris Laetitia a besoin d’une clarification, même selon un évêque de gauche

 

Amoris Laetitia a besoin d’une clarification, même selon un évêque de gauche

Même Monseigneur Tadeusz Pieronek, 83 ans, ancien secrétaire général des évêques polonais et représentant de la gauche, estime que le chapitre 8 d’Amoris Laetitia a besoin d’une clarification et souligne que ce texte doit être lu en continuité avec le magistère de Jean-Paul II.

Dans La Fede Quotidiana du 3 décembre, Pieronek déclare que les divorcés remariés ne sont pas autorisés à recevoir la sainte communion : « La sainte communion est un signe d’unité et ceux qui n’acceptent pas ou refusent le décalogue sont en dehors de cette unité.  »

Pieronek met en garde contre un laxisme sacramentel : « Qui est dans un péché grave, ne peut jamais recevoir la sainte communion ».

https://gloria.tv/article/4Uf3FrGL38n3BUBVphHYkxKRh

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.