Valentina : Notre Seigneur Jésus souhaite que nous le recevions dans la Sainte Communion, à jeun

Résultat de recherche d'images pour "valentina papagna messages"16 octobre 1994

Notre Seigneur Jésus vint à moi dans une vision pendant que je récitais le Saint-Rosaire et dit : « Valentina, Mon enfant aujourd’hui tu es honorée et élevée au plus haut. Vien, je vais te montrer et t’expliquer des choses dont tu as peu connaissance et que tu ne comprends pas encore. » Notre Seigneur Jésus et moi fîmes le tour du monde. Nous étions très au-dessus du sol. Il me montra toutes les églises et je Lui demandai : « Comment connais-tu toutes ces églises ? Par endroit elles sont guère visibles et se trouvent dans des contrées très reculées du monde. » Notre Seigneur Jésus me sourit et dit : « Je sais tout à propos de tout. C’est visible pour Moi mais difficile à un humain de comprendre, mais pour Dieu tout est possible. » Je demandai encore au Seigneur Jésus : « Tu veux dire que si j’allais maintenant dans ce lieu étranger et que j’entrais dans l’église, je t’y trouverais ? » Il répondit : « Oui Mon enfant, tu m’y trouverais peu importe l’éloignement du lieu et la grandeur de l’église, J’y Suis.

Je ne pourrais décrire la joie d’être en la présence de notre Seigneur. Ensuite je Lui dis : « Seigneur comme je suis heureuse et joyeuse, mon cœur se réjouit en ta présence. » Le Seigneur Jésus souriait et il dit : « Moi aussi Je suis joyeux. »Quand notre Seigneur me guidait dans les hauteurs, je remarquais un beau paysage vert avec des arbres et un château à côté de chaque église. Je demandai au Seigneur Jésus pourquoi il y avait un château à côté des églises. Est-ce qu’un roi y habitait et a fait construire l’église, et qu’est-ce que tout cela signifie ? » Notre Seigneur répondit : « j’attendais que tu me demandes tout cela. Le château représente l’Église, l’Église n’est pas une maison ordinaire, la Sainte Église est mon royaume et dedans vit votre Roi. Je suis votre Dieu vivant dans le très Saint-Sacrement. J’y suis nuit et jour. Là, est la très Sainte Trinité. Il y a aussi Ma très Sainte Mère Bien-aimée Marie et il y a des anges qui constamment chantent Mes louanges. Mais vous, Mes enfants, vous prenez cela comme un acquit. Combien de fois suis-Je peiné et offensé? Mais combien Je vous aime tous et Je ne cesserai jamais de vous aimer. Je reçois si peu en retour. Aucune gratitude. » Notre Seigneur était si triste et j’étais si peinée pour Lui que je me mis à pleurer.

Image associée

Je continuais à poser des questions : « Seigneur Jésus, je peux voir, là-bas, un cimetière pas loin de l’église. Connais-tu ces gens qui sont morts ? Notre Seigneur Jésus sourit et répondit : « Valentina, ils ne sont pas morts. Ils sont endormis et ils se reposent. Un jour, je les réveillerai et ils vivront de nouveau. Ce ne sera pas maintenant mais à la fin des temps quand Je jugerai les vivants et les morts et quand la Nouvelle Jérusalem descendra des Cieux. » Maintenant notre Seigneur Jésus me regarda et me dit : « Valentina, comme je t’aime. Voudrais-tu faire quelque chose pour Moi aujourd’hui ? Je souhaite et désire que tu me reçoives sans avoir mangé ou bu quoique ce soit. Le feras-tu pour Moi ?

Je répondis : « Oui mon Seigneur Jésus j’obéirai à ta volonté. » Notre Seigneur dit : « C’est ce que je souhaite. » Ensuite il me ramena à temps pour la messe du dimanche. Ce fut pour moi un dimanche très spécial, je compris que notre Seigneur Jésus souhaite que nous le recevions dans la Sainte Communion, à jeun. Je conclus : « Merci mon Seigneur et mon Dieu pour toutes les grâces et les bénédictions que tu nous accordes. Je t’aime, comme je t’aime ! »

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.