L’actualité du jour

Lundi, 9 octobre 2017. Le cardinal Reinhard Marx (note : un serpent au service de la FM ecclésiastique) , archevêque de Munich (D) et bras droit du pape François, a déclaré que grâce au Motu proprio “Magnum principium” du pape, le document “Liturgia authenticam” de 2001 peut être mis de côté.

“Liturgia authenticam” demandait de veiller à ce que les textes liturgiques en différentes langues courantes soient des traductions fidèles des textes latins originaux. Désormais, dit le cardinal Marx, grâce à “Magnum principium” chaque conférence d’évêques pourra proposer des textes liturgiques qui ne seront plus des traductions du latin mais des adaptations plus ou moins libres.

Cardinal-Marx1000_810_500_55_s_c1

Dès à présent les différentes conférences d’évêques germanophones (Allemagne, Suisse, Autriche) vont discuter des innovations induites par “Magnum principium”.

On nous permettra de faire respectueusement remarquer à Mgr Marx que les fidèles pratiquants, dans leur immense majorité, ne font plus du tout attention à ce que disent les célébrants. Et ce, quelle que soit la langue qu’ils emploient.

Quant aux fidèles qui veulent être certains que la liturgie est en lien avec la doctrine, il leur reste la solution de fréquenter des messes célébrées en latin et respectueuses des rites : une bonne façon de fuir les élucubrations d’un certain clergé.

http://www.proliturgia.org/

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.