En 2014 l’Antéchrist se révèle

Résultats de recherche d'images pour « l'antéchrist »

En 2014 l’Antéchrist se révèle, il passe de la vie cachée à la vie publique, comme on va le voir un peu plus loin.

Ceci concorde aussi avec la prophétie des papes : Benoît XVI est le 111ème et dernier pape ; après il n’y en a plus qu’un, Pierre le Romain, qui dirige l’Eglise durant les ultimes tribulations et voit la destruction de Rome et le jugement dernier.
Nous y sommes.

La fin des fins, c’est la pourriture du cœur : quand le cœur est atteint, le fruit meurt.

J’ai démontré à plusieurs reprises que le pape François est le faux prophète de l’Apocalypse, la bête de la terre : il est dit qu’elle « a deux cornes semblables à celles de l’Agneau, mais elle parlait comme le dragon. »

Or le pape François qui semble bien gentil, défend les mêmes thèmes que les francs-maçons et se comporte comme un destructeur de la doctrine qu’il est censé transmettre :

Le synode a permis de sortir une exhortation apostolique (Amoris Laetitia) qui est une incitation au péché et surtout à laisser les hommes en situation de péché ; principalement le péché de la chair, celui qui mène le plus d’hommes en enfer ;

Son encyclique sur le climat reprend tous les poncifs et les mensonges onusiens et francs-maçons, ne défend pas la loi naturelle et n’appelle pas au règne social du Christ dans le monde, seule solution viable pour résoudre ces problèmes ;

Son jubilé de la miséricorde est une sorte d’absolution de tous les péchés sans la contrepartie indispensable de la contrition, de la pénitence et de l’engagement à les combattre ; une fausse miséricorde qui se confond avec la justice ;

Ses vidéos d’intentions de prières qui sont diffusées tous les mois depuis début 2016 sont particulièrement scandaleuses car non seulement il y défend la vision socialiste et maçonnique du monde, mais il n’y a aucune trace ni évocation de Jésus-Christ comme remède à tous ces maux !
Etc…

Quand il va à l’ONU, il devrait rappeler que les pays doivent œuvrer à une restauration chrétienne de la société : ce point fondamental de la pensée chrétienne, défendu par tous les papes jusqu’à Vatican II, est résumé dans cette formule énoncée par le pape Pie XI « Le règlement complet des problèmes sociaux est subordonné à la rechristianisation de la société » ; c’est ce que l’on attend au minimum du chef de l’Eglise catholique.

Ben non. Je le cite : pour lui, l’ONU est « la réponse juridique et politique appropriée« , « une réponse indispensable« , et il « réaffirme l’importance que l’Eglise catholique accorde à cette institution et l’espérance qu’elle met dans ses activités. »

Vous avez bien lu : le pape place son espérance, et celle de l’Eglise, non plus dans le Christ mais dans l’ONU. Vous pouvez relire son discours à l’ONU, nulle trace du règne social de Jésus-Christ, nulle trace d’ailleurs de Jésus-Christ lui-même !

 

L’apostasie des catholiques est aujourd’hui est évidente, même si pour beaucoup d’entre eux elle est inconsciente, elle se reconnaît facilement : Les catholiques sont les seuls aujourd’hui à affirmer que leur Dieu est le même que celui des autres, que nous adorons tous le même Dieu. C’était en substance le thème de la première vidéo du pape en janvier 2016. C’est faux et aucune autre religion ne partage ce sentiment. Les musulmans, qui ne reconnaissent pas la divinité de Jésus-Christ, ne disent pas qu’il est Dieu ; les juifs pareils ; les bouddhistes pareil. Eux au moins sont cohérents. Même les Orthodoxes ne le disent pas. Nous sommes les seuls à proférer une telle énormité car enfin, si Jésus-Christ est Dieu comme nous l’affirmons, comment pouvons-nous laisser penser et même affirmer que les autres religions, qui ne le reconnaissent pas comme Dieu, adorent le même Dieu ?
C’est très grave car l’Eglise a charge d’âmes. Son rôle est de convertir, pas de laisser les autres dans l’erreur. Et sûrement pas de nier son Dieu devant tout le monde.

D’où l’énorme problème avec les protestants, que je considère comme les Judas de la chrétienté. Ceux-ci ne méritent pas l’appellation de « chrétiens » car ils ont remis en cause un point fondamental de la doctrine : la sainte messe. Luther et à sa suite Calvin, réfuteront la doctrine des indulgences, l’autorité du pape, le célibat des prêtres, les vœux monastiques, le culte des saints et en particulier celui de la Vierge Marie, le purgatoire, et surtout la messe.

En transformant la messe en simple repas, en commémoration du jeudi saint, en assemblée de prière, ils suppriment un des deux points essentiels (avec la Rédemption) de la venue de Jésus sur terre : le miracle de la transsubstantiation.

Nous sommes la seule religion où notre Dieu est présent réellement sur terre sous les apparences du pain et du vin.
Nous sommes la seule religion à offrir un sacrifice là où toutes les autres ne font qu’organiser des assemblées de prières.
La Sainte Eucharistie n’est pas une commémoration : c’est l’offrande du sacrifice du Fils au Père dont le résultat est la Présence divine réelle dans nos églises et dans nos cœurs. C’est le moyen le plus efficace et le plus puissant pour recevoir la grâce sanctifiante, celle qui fait les saints.
Vous ne pouvez pas adorer Jésus-Christ et ignorer cet aspect essentiel de sa venue sur terre ; sa promesse « Et moi je suis avec vous jusqu’à la fin du monde » s’accomplit via l’Eucharistie.

Pas de foi en l’Eucharistie, pas de foi réelle en Jésus.
C’est pour eux que Jésus citait Isaïe : « Ce peuple m’honore des lèvres mais son cœur est loin de moi. »

Les protestants finalement sont très proches des infidèles ou des mécréants : leur attitude les pousse à honorer Jésus-Christ comme un honorable prophète, un grand personnage historique, mais pas comme Dieu le Fils.

Il n’est donc pas possible de renouer avec les protestants et encore moins de s’excuser auprès d’eux. On ne peut pas se rapprocher de ceux qui dénaturent le christianisme jusqu’à lui retirer son essence, ni s’excuser des salutaires mesures qu’il a fallu prendre face à leur agressivité et à leurs hérésies (je parle ici des mesures religieuses et non politiques).

https://legrandreveil.wordpress.com/2016/07/08/le-defi-du-16-juillet-2016/

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.