L’Ange Clarus et le paradis

Le mystère fascine, mais il reste mystère

Dans ses révélations, l’ange Clarus apporte une précision importante dans le vocabulaire concernant les divers états de vie de la personne. Il emploie le terme de «cellule», qui «est de matière subtile» et qui préexiste en Dieu de toute éternité.

8 janvier 1987
Le mystère fascine, mais il reste mystère. Le temps, le non-temps… la matière, l’esprit… Qui ne croit pas se pose des ques­tions sans réponses. «D’où est-ce que je viens?» Celui qui croit sait d’où il vient et où il ira. La cellule de la vie n’est pas matérielle. Elle est de matière subtile et formera le corps glorieux. Le péché tue la cellule, non l’âme. L’âme est immortelle, la cellule est destinée à être corps glorieux de ceux qui vivront dans la gloire. Dans l’Harmonie, vous verrez la gloire, corps parfaits, visages lumineux, beauté et harmonie partout. Poussière brillante, herbe fraîche et parfumée, fleurs qui ne se fanent jamais. La vie est intense dans l’Harmonie. Pour vous cela est inexplicable, inimaginable. Souvent il vous semble que la vie n’est que celle que vous connaissez; elle n’en est que le début. Elle est le temps de l’épreuve et le début d’une vie qui va au-delà du temps, dans l’infini.
Dieu est éternel; l’homme, dans son essence, est immortel. Le mystère fascine, mais personne ne peut l’expliquer. Avec la foi, on explique le sens de la vie d’épreuve; cela n’est pas un mystère. Que la vie d’épreuve soit limpide! Aimez-vous et soyez généreux.
Dans l’Harmonie, il y a des arbres fleuris, le vent y est tiède.

«L’ange Clarus nous raconte le paradis», p. 85-86

Même si je te révèle des réalités nouvelles, sois sans crainte, c’est la vérité
Quelle est notre attitude face aux souffrances et aux épreuves que nous traversons au cours de notre vie? Dans ce message, l’ange Clarus révèle une autre vérité: l’épreuve. Avant d’être conçu, nous avons «choisi, accepté puis oublié» «les différentes épreuves de notre vie». A chacun d’en tirer la conclusion!

13 janvier 1987
«Même si je te révèle des réalités nouvelles, sois sans crainte, c’est la vérité. Qui ne comprend pas ou ne croit pas, qu’il nous dise toujours pourquoi.»
La vie a été déposée dans la cellule comme un rayon qui la pénètre. Quand la cellule prend vie, elle illumine et relie âme et matière: voilà le début de l’homme. Avant sa conception, l’homme, qui n’était que cellule, a vu les différentes épreuves de sa vie future… Il les a choisies et acceptées, puis les a oubliées. Au cours du temps, l’âme et le corps subissent ce que l’homme a accepté, chacun de manière différente, avec des réactions dif­férentes. Telle est l’épreuve!
C’est logique et simple. Sans doute personne n’y avait jamais pensé; voilà pourquoi cela paraît étrange. Dans l’Harmonie, c’est le printemps et ici, il pleut. Toi et toi recherchez votre printemps dans l’âme. C’est le plus beau des printemps; il ressemble à celui de l’Harmonie.
Nous sommes encore au point X; j’ai choisi un nuage blanc au-dessus des nuages gris pour que nos rencontres soient poésie! Tout est poésie, si on sait la trouver. Dépassez les soucis terrestres. (Dieu y pense pour vous, si vous lui faites confiance) et regardez ce nuage blanc.
Petites cellules, grandes âmes, visages… Les hommes passent dans le temps. Grandes âmes, les hommes arrivés à la maison! La cellule sera le début de ce corps glorieux qui vous fera vivre comme un être complet.
Pourquoi beaucoup ne croient pas aux miracles? Par pessimisme plus que par manque de foi peut-être. Le «trop beau» ne peut pas être… Pourtant Dieu, qui est amour, a pensé et créé le «trop beau» pour ses enfants. Un père peut-il ne pas donner à ses enfants ce qu’il a de meilleur? Seulement celui qui est dénaturé, n’est pas père pour ses enfants. Dieu est Père plein d’amour. Il a créé le naturel et le surnaturel en parfaite harmonie pour l’homme. Pensées, vibrations, gouttes d’harmonie, nuages blancs, soleil!
Où est le soleil? Trouvez-le en votre âme et commencez (en retard) une journée sereine.

«L’ange Clarus nous raconte le paradis», p. 86-87

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.