Le faux prophète

Image associée
Apocalypse de Saint Jean

Chapitre 13 : La seconde bête alias, le faux prophète.  Explications de Jésus dans les messages de la Vraie Vie en Dieu à Vassula* ( vous pouvez retrouver ceci dans le cahier 45)

 » Son but est de distordre les Ecritures du commencement jusqu’à la fin, et de faire de Ma Parole, de Mes Vérités, de Ma Sagesse et du langage de Ma Croix une cymbale résonnante, une théorie rationnelle, une théorie de philosophes, singeant la Sagesse, et, de ces enseignements vides, il nourrit une multitude et les conduit à leur mort. »

« Il en trompera beaucoup et les gens seront aveuglés, aveuglés à cause de ses vêtements d’imposteur. Ces pauvres âmes seront convaincues que ce qu’elles voient de leurs propres yeux et à leur époque, est le Grand Prêtre Lui-même ! Avec son déguisement glorieux, il apportera une Grande Apostasie dans toute Mon Eglise. Il amènera la désolation, mais tout sera déguisé par des miracles, par de grands prodiges et signes dans le ciel. Mon Sacrifice perpétuel, il le jettera à terre, le piétinant et l’abolissant, mais tout par déguisement, par malice. »

Ton ère, Mon enfant, est coupable de graves blasphèmes parce qu’elle n’observe pas Ma Loi. Ils sont indifférents à Mes Commandements, en lesquels ils peuvent trouver la vie s’ils les observent. Nation après nation a dévié de chacun de Mes Dix Commandements, ajoutant le blasphème à la rébellion. En accord avec l’empire du dragon, la bête noire (Ap 13.1) avec la seconde bête (Ap 13.11), alias le faux prophète (Ap 16.13), se sont installé pour elles-mêmes des stèles blasphématoires sur chaque haute colline et sous les branches déployées de chaque grand arbre, pour dominer le monde et éteindre le peu de lumière qui y reste. Sur chacune de ses sept têtes, la bête s’est fait des idoles représentant ses propres dieux. Ces idoles sont installées, par le pouvoir du dragon, aux places élevées. Puis ils ont désigné pour occuper les places élevées, des prêtres qui sont des leurs et qui officient aujourd’hui au coeur de Mon Sanctuaire. Et ils ne M’adorent pas. Ils feignent de le faire. Ils sortent déguisés en grands prêtres 1, adorant et servant la bête elle-même et sa production qui est conformée au monde. Ils révèrent des dieux étrangers et inanimés, exactement comme se conduisirent leurs pères, jadis, dans le passé. Ils se moquent de la piété et renient Mes Commandements, Mon enfant. Ils vont enseigner à toutes les nations d’adorer l’image de l’homme mortel 2, une imitation sans valeur, au lieu de Ma Gloire Eternelle…

Ah ! comme ils 3 Me sont un fardeau ! Par le pouvoir 4 qui leur est conféré par le dragon, ils culminent dans leur esprit de vengeance et leur haine implacables, en faisant la guerre aux saints et à tous ceux qui ne sont pas dans leur clan et qui refusent d’adorer la statue 5 de la bête. Aussi, Je te dis : bénis sont ceux qui croient en Moi et M’adorent. Bénis sont ceux qui Me suivent. Bénis sont ceux qui croient que Ma Promesse est sur le point d’être accomplie, car sur ceux-là, Mon Soupir d’Amour sera marqué sur leurs fronts. Je vous dis en vérité : si un homme Me sert, il doit Me suivre. O ère, n’aie pas peur de revenir à Moi. Reviens à Moi pendant qu’il est encore temps, car Mon Jour est proche et comment y feras-tu face ? Il est dit : Tu n’auras pas d’autres dieux que Moi ; ne suivez pas d’autres dieux, les dieux des peuples qui vous entourent. Mais les hommes ont transgressé le premier Commandement de Mon Père, en déclarant ouvertement leur liberté avec les moyens et les encouragements des bêtes noires, sur les têtes desquelles pèsera le sang de beaucoup.

« Ne sois pas abasourdie, Mon enfant, ne reste pas stupéfaite devant ce que Je viens de te donner à écrire, car cela a été prédit qu’en vos jours, Mon Eglise serait trahie, par l’un qui était des Miens-mêmes, exactement comme Judas, et que Son apostasie viendrait du dedans d’Elle, que Je serais trahi par ceux qui ont partagé Mes Repas, qui avaient des liens avec Moi, qui buvaient et mangeaient avec Moi.

Mais très bientôt maintenant, tout ce qui est couvert sera découvert et ce que J’avais dit en paraboles et en métaphores deviendra clair. Je dévoilerai Mes proverbes et paraboles aux pauvres. Avant que n’ait passé cette génération, par Ma Puissance et Ma Gloire, Je renverserai le Faux Prophète. Tout ce que disent les Ecritures doit s’accomplir au iota. C’est pourquoi J’ai tout écrit afin qu’après l’examen de ces messages, vous compreniez la marque de l’authenticité à chaque lettre, et que ce sont Mes Propres Paroles qui vous sont données à tous par Ma Grâce. Je suis venu raviver cette vacillante flamme d’amour, avant que le Faux Prophète l’éteigne complètement…

(Jésus S’est mis à pleurer…)

Je pleure, c’est vrai.

Il loge dans Ma Maison et au lieu de M’offrir des offrandes parfumées et des sacrifices, il remplace ceux-ci par toutes sortes de formes de maux qui lui sont offertes par le malin : impureté, promiscuité, injustice, désobéissance à Ma Loi, débauche et beuveries du sang de Mes prophètes, les Miens-mêmes… Sa bouche profère sans cesse ses vantardises et blasphèmes aux quatre coins de la terre. Fausses bénédictions et vraies malédictions sortent de cette même bouche.

Je sais tout de lui, Je le connais à fond et Je te le dis : il n’atteindra jamais le lieu de repos.

Moi le Seigneur Je te donnerai, Mon enfant, des visions de celui qui porte sur lui-même le sang de beaucoup, ainsi que de ceux 15 qui l’adorent. Reste éveillée, priant en tout temps pour avoir la force de rester avec confiance debout près de Moi.

Ecoute-Moi : les péchés de ce Rebelle ont atteint jusqu’au Ciel et ont suscité Ma Justice entière, accompagnée d’un Infini Chagrin dans Mon Ame d’avoir à le condamner lui et son troupeau entier.

Mon Père les a créés avec délices et grand Amour, et Je les ai aimés et Me suis sacrifié Moi-même pour racheter non seulement les justes mais aussi les injustes ; J’ai donné Ma Vie pour eux. Mais lui et son clan, au lieu de cela, se sont tournés contre Moi en pleine conscience d’anéantir leur foi…

(Jésus S’est remis à pleurer…)

… et de briser Mon Alliance pour toujours et à jamais… Son but est de distordre les Ecritures du commencement jusqu’à la fin, et de faire de Ma Parole, de Mes Vérités, de Ma Sagesse et du langage de Ma Croix une cymbale résonnante, une théorie rationnelle, une théorie de philosophes, singeant la Sagesse, et, de ces enseignements vides, il nourrit une multitude et les conduit à leur mort.

De sa bouche vantarde, il singe la Bonne Nouvelle, il singe Ma Résurrection et Mon entière Divinité. Ah ! le temps de ton commerce est bientôt fini. Les marchands qui commerçaient avec toi et te fournissaient la meilleure qualité de marchandise seront effondrés et les gens seront horrifiés de ton sort.

Ma fille, lis Ezéchiel 28 : … bouffi d’orgueil, tu as dit :  » je suis dieu, je suis assis sur le trône de Dieu, entouré par les mers « . Quoique tu sois un homme et non un dieu, tu te considères l’égal de Dieu. Tu es maintenant plus sage que Danel. Il n’est pas de sage aussi avisé que toi. Par ta sagesse et ton intelligence, tu as amassé de grandes richesses. Tu as des masses d’or et d’argent dans tes trésors. Ton habileté au commerce est telle que ta richesse a continué à croître et, par cela, ton coeur est devenu plus arrogant. Puisque tu te considères l’égal de Dieu, eh bien ! J’enverrai des étrangers contre toi, les plus barbares des nations. Ils tireront l’épée contre ta belle sagesse, ils profaneront ta gloire. Ils te jetteront au fond de la fosse et tu mourras de mort violente, entouré par les mers. Vas-tu continuer à parader comme le Grand Prêtre vêtu d’argent et d’or ? Diras-tu encore :  » je suis un dieu, un Prophète « , alors que tes meurtriers t’affrontent ? Non, tu es un homme, et non un dieu, entre les griffes de tes meurtriers ! et tu mourras comme l’impie entre les mains des étrangers. Tu fus jadis un modèle de perfection, plein de sagesse, parfait de beauté. Tu étais en Eden, dans le jardin de Dieu, au Coeur de Mon Sanctuaire, mais ton commerce actif t’a rempli de violence et de péché. Tu as corrompu ta sagesse à cause de ta splendeur. Par le nombre immense de tes péchés, par la malhonnêteté de ton commerce, tu as profané Mon Sanctuaire.

(Ez 28.2-18)

Puis lis Apocalypse 18.

Maintenant, la sentence est en train d’être prononcée sur ce monde. Maintenant, le prince de ce monde doit bientôt être renversé.

La seconde bête, alias le Faux Prophète, le  » grand prêtre « , la Lance, les chacals, tous ne font qu’un et le même. Il est celui qui s’est armé lui-même jusqu’aux dents pour faire la guerre à Ma Loi 16 et à Mes prophètes 17. Lui et son clan sont les chacals que Je vous ai mentionnés dans Mes précédents Messages. Je suis fatigué de lui et de tout son clan, et Je ne prends aucun plaisir à punir. Je voulais les racheter en les adoptant comme Mes fils mais ils se sont laissés acheter par de riches marchands qui tomberont avec eux. Ressens Ma douleur, ressens Mon chagrin, ressens Ma souffrance. Ils sont idolâtres de l’argent…

Mon Dieu, viens Te reposer dans les coeurs de Tes Abels, ceux qui T’aiment réellement. Peut-être qu’il y en a peu, pas beaucoup, mais ce sont Tes saints, qui endurent des épreuves. Ils sont le peuple qui T’aime. Ce sont ceux qui ont constance et foi. Ils sont Tes compagnons ; ils sont Tes prémices qui n’ont jamais permis à un mensonge de passer leurs lèvres. Je Te les offre afin que Tu puisses Te reposer en eux.

– Je reposerai Ma Tête dans les coeurs de Mes enfants dévots (les saints de votre ère). Viens, aime-Moi ; console Mon Coeur. Et répare pour ceux qui sont en train de priver de Mon Amour des nations entières en bâtissant un mur entre Moi et Mes enfants.

Je n’ai jamais privé une âme de Mon Amour.

Prie sans cesse, Ma Vassula. Beaucoup seront purifiés par les prières. Beaucoup seront purgés par les sacrifices et le jeûne. Ne traîne pas, le temps presse. Bénis-Moi plus. Efface l’iniquité du monde en Me donnant et en Me montrant plus d’amour. Ah ! Vassula, Ma fille, fais-Moi plaisir en Me disant ces mots :

Jésus, enseigne-moi à T’aimer tendrement ;
donne cette grâce à ceux qui ne T’aiment pas
et qui ne connaissent pas
le Feu consumant de Ton Sacré Coeur. Amen. »

 …..

N’ai-Je pas dit : Tu ne donneras pas de faux témoignage, ni de fausse attestation ? Pourtant au coeur de Mon Sanctuaire dans lequel est planté le fer de la lance 14, où parmi Mes Abels se trouvent également les Caïns, ce Commandement n’est pas observé non plus. Les prêtres désignés par Caïn sont envoyés maintenant aux quatre coins de la terre, non pour porter témoignage sur Moi comme le Ressuscité, ni pour témoigner de Mon Sacrifice, mais pour condamner Ma Parole en singeant les Ecritures, et en enseignant à toutes les nations un Faux Christ, sous un faux oecuménisme, donnant au monde une portion de Rationalisme et de Naturalisme, une nourriture profanée : un Mensonge. Je vous le dis, ils ne s’avéreront pas victorieux ni ne gouverneront jamais : la Justice prévaudra ! Je ne te laisserai jamais prospérer puisque Je sais tout sur toi, et comment, par le pouvoir du dragon, tu désignes tes propres prêtres, les plaçant à des postes élevés pour écraser Mes propres prêtres et en venir à bout. Je te le dis : le temps est presque accompli. Je te désarçonnerai de ton siège élevé pour te faire tomber aux pieds de Mes propres prêtres, de Mes saints et de Mes anges, et te faire admettre que tu es l’esclave de la bête…

Bientôt, très bientôt, Je viendrai à vous comme un voleur, inattendu, et Je renverserai le Mensonge, votre Faux Christ, et Je rétablirai la Vérité. Je viendrai bientôt fracasser cette fausse image que vous êtes en train de faire de Moi, contraignant chaque nation à l’honorer (Ap 13.16). Non, victorieux, vous ne le serez pas !

Génération ingrate, tu as transformé Mon témoignage sur Mon Saint Esprit en un mythe ! Tu as transformé Mes mystères en un mythe ! et ta houlette pastorale s’est maintenant transformée en un sceptre de mensonge. Aussi, à qui dois-Je te comparer dans ton absolue nudité ? à Caïn ? à Pharaon ? aux Pharisiens ? ou à Judas ? Tu es stupéfaite lorsque Je brandis Mon Epée sous tes yeux, génération impie ? Ne savais-tu pas que le port de l’épée 10 a sa signification ? N’as-tu pas entendu que Je suis également le guerrier de la Justice 11 et non seulement de la Paix ? N’avez-vous pas lu que Je suis le Fidèle et Vrai, l’Amen, le Juge avec intégrité connu sous le Nom : le Verbe de Dieu 12. Mais il a été dit que ton ère, Episcopal 13 de la Bête, lèvera l’épée contre Moi et contre les saints 14.

image: http://marcchapitre13.e-monsite.com/medias/images/loup.d.guis..jpg?fx=r_1200_800

Loup d guis

30 janvier 1989 ( cahier 31)

« O Caïn ! Caïn ? où est l’Esprit dont Je t’avais doté ? Vas-tu de nouveau te diriger vers ta propre destruction ? Je te savais violent depuis le jour de ta naissance, et parce que tu savais que cela n’était pas nouveau pour Moi, voilà que tu viens de nouveau déguisé et habillé comme un Grand Prêtre ; tu t’es revêtu de Mes habits d’or et d’argent pour cacher tes robes sombres qui t’ont été données par la Bête Noire. Tu n’as aucune lumière en toi et, pour cacher ta face hideuse, tu as placé un masque sur ton visage abominable afin que ton apparence puisse tromper complètement même Mes Elus. Ton masque ne peut pas Me tromper car Mes Yeux savent que derrière ton masque d’agneau, tu caches une immense destruction ; tu t’es armé de Mal jusqu’aux dents ! Et maintenant, tu projettes de conquérir le monde, d’anéantir le peu de lumière qui reste en eux. Tes intentions sont d’accroître l’anarchie et d’extirper tout ce qui est Saint, écartant les hommes puissants, et monopolisant Mon Sanctuaire.

Ceux-ci, Mon enfant, sont les Vipères que Je t’ai montrées dans une vision, rampant partout sur Mes Saints Sacrements et Mon Tabernacle.

Il en trompera beaucoup et les gens seront aveuglés, aveuglés à cause de ses vêtements d’imposteur. Ces pauvres âmes seront convaincues que ce qu’elles voient de leurs propres yeux et à leur époque, est le Grand Prêtre Lui-même ! Avec son déguisement glorieux, il apportera une Grande Apostasie dans toute Mon Eglise. Il amènera la désolation, mais tout sera déguisé par des miracles, par de grands prodiges et signes dans le ciel. Mon Sacrifice perpétuel 4, il le jettera à terre, le piétinant et l’abolissant, mais tout par déguisement, par malice. Ma Sainte Cité sera sous le pouvoir de Caïn, parce qu’ils ont rejeté Mes Avertissements : Je suis venu à eux à l’improviste, pieds nus, mais ils se sont moqués de Moi. Le pouvoir de Caïn ne durera que peu de temps, grâce à Mes âmes bien-aimées qui réparent, qui prient et qui se sacrifient. Tout cela, Je l’ai pris en considération et vos sacrifices n’ont pas été en vain. L’iniquité et la transgression peuvent être supprimées par vos prières.

– Seigneur, qu’arrivera-t-il à Tes âmes saintes ?

– A Mon grand chagrin, beaucoup seront trompées en raison de son apparence ; à cause de son masque d’agneau, il en attirera beaucoup en sa faveur ; mais Je t’ai permis de voir à quoi, en réalité, ressemblent ses entrailles : ce sont celles d’une vipère, mortelles…

Vassula, d’un grand coup de tonnerre et de Mon Feu, Je renverserai ce Rebelle et tous ses adeptes. Je piétinerai leur abri puisqu’il était fait de Tromperie, et Je réduirai leur refuge en un tas de poussière puisque ses fondations étaient faites de Mensonges. Alors, J’appellerai Mes Abels et, avec grand amour, Je les embrasserai ; Je les abriterai dans Mon Sacré Coeur ; ils seront comme des colombes dans la pureté, et Mon Sacré Coeur sera leur refuge. Regardez autour de vous, ne voyez-vous pas ? N’avez-vous pas remarqué combien de Mes frères sont en train de comploter contre Moi ? Je suis trahi, Mon enfant, par les Miens-mêmes.

– Seigneur, pourquoi Te font-ils cela ? Peut-être ne réalisent-ils pas vraiment !

– Mon enfant, ils sont aveuglés par la Vanité et la Désobéissance.

– Ils pensent sincèrement que ce qu’ils font est juste !

– Comment pourraient-ils croire que ce qu’ils font est juste alors qu’ils violent Ma Loi ! Ils désobéissent, et la désobéissance ne vient pas de Moi ! Ils suivent la loi de Mon adversaire ; ils posent leurs pieds tout droit dans ses traces et sont conduits à leur propre destruction et à leur chute ! Comme le vent d’Est, Je vais disperser ces rebelles. Attends seulement et tu verras. Plaide pour leur cause, aime-Moi et apaise Ma Justice, glorifie-Moi en M’amenant les âmes, pour leur salut. Mes Yeux sont posés spécialement sur la jeunesse de cette ère obscure.

Viens, prions le Père :

O Père, prends pitié de Tes enfants,
spécialement des jeunes ;
prends ces âmes
et place-les sous Tes ailes ;
délivre-les du Malin,
sauve-les de la Léthargie qui les entoure,
comble-les de Ton Saint Esprit de Vérité
et amène-les dans Ta Lumière
pour toujours et à jamais.
Amen.

Viens, repose-toi, Mon enfant. Je ne t’abandonnerai jamais ; ils 5 ne parviendront pas à t’enlever la Lumière que Je t’ai donnée. N’aie pas peur, Je suis avec toi. Viens. Nous ? te rappelleras-tu Ma Présence ?

– Oui, Seigneur. Je T’aime à en mourir.

image: http://marcchapitre13.e-monsite.com/medias/images/jesus-113.jpg?fx=r_1200_800

Jesus 113

3 septembre 1990 – De retour en Suisse

 

(Je suis allée rencontrer un prêtre. Il appartient à un ordre religieux et je sais comment sont les vêtements de cet ordre. Lorsque la porte s’ouvrit et que je le vis, je fus saisie de surprise de me trouver en face de quelqu’un qui semblait porter un déguisement de fantaisie ! Il portait sur lui un long vêtement mauve qui semblait de satin. Je pouvais voir que l’intérieur de ses longues et larges manches était olive clair, et il portait autour de la taille une ceinture de fantaisie, d’or et d’argent. Autour du cou, il portait une lourde chaîne d’or. Il ne portait aucune croix sur lui. Il ressemblait à un roi du passé. De prime abord, je pensai que peut-être à cause de son rôle spécial, on l’avait habillé ainsi. Puis, lorsqu’il m’a accueillie, je regardai son visage, oubliant ce qu’il portait. J’étais accompagnée de X., un autre prêtre du même ordre, lequel n’eut pas de réaction particulière. J’ai pensé que tout était normal et je n’y ai plus repensé jusqu’à ce que je me remémore le message du Seigneur, où, une semaine avant cet incident, Il me disait à propos du Faux Prophète et de ses adeptes :  » Moi le Seigneur, Je te donnerai, Mon enfant, des visions de ceux qui l’adorent « . Cet après-midi là, je n’avais pas vu un prêtre normal, j’avais vu quelqu’un habillé comme un roi (Ez 28.13), comme un  » Grand Prêtre « , en vêtements de fantaisie.)

– Vassula, Je t’ai dit que Je te désignerai de Mon Doigt toutes les épines de Mon Corps.

(J’ai ouvert la Bible au hasard et j’ai obtenu cette prophétie :  » Un homme qui fait une telle chose aurait dû être exclu de la communauté  » [1 Co 5.2]).

10 octobre 1990

La Paix soit avec vous.

C’est l’Amour qui parle. L’Amour offre. L’Amour guérit même des blessures qui apparaissent inguérissables. L’Amour console ceux qui ne sont pas soignés. Mon Amour pour vous est éternel et Je suis connu pour être constant dans Mon affection. Approchez… Venez près de Moi, en priant avec votre coeur. Je vous offre une place dans Mon école. Je vous offre la Sagesse pour vous enseigner Ma Connaissance. Bénis soient ceux qui acceptent humblement Mes Instructions et prennent Mes Paroles à coeur.

Ecoutez-Moi, Mes bien-aimés. L’Ecriture dit :  » le langage de Ma Croix peut paraître illogique à ceux qui ne sont pas sur le chemin du salut, mais ceux d’entre-vous qui sont sur le chemin y voient la puissance salvatrice de Dieu « (1 Co 1.18), et c’est ce Langage que Je viens vous enseigner, c’est ce Langage d’Amour que vous entendrez dans Mon école, et vous, vous qui êtes désireux d’apprendre, soyez bénis, soyez forts et heureux. Quoique des obstacles doivent venir, n’ayez crainte, ayez confiance en Moi. Mais malheur à celui qui les dresse, il aura à Me répondre au Jour du Jugement !

Mon Retour est imminent, et Je vous donne des signes constants pour vous préparer. L’Amour est sur le Chemin du retour. Je suis sur le chemin de Mon Retour. Dites-Moi, lorsqu’un roi entre dans une ville, n’y aura-t-il aucune préparation pour le recevoir ? La cité entière sera en effervescence et le roi enverra devant lui ses élus et sa cour impériale pour lui préparer la route et rendre droits ses chemins. Il enverra ses messagers annoncer sa venue. Il leur demandera de crier d’une voix forte :

 » Voici votre Roi, votre Roi arrive, Son Coeur dans Sa Main pour vous L’offrir ! La Miséricorde Se penche du ciel et de Son Trône. Elle a eu pitié de vous.  » C’est pourquoi, avant Mon Retour, Je vous envoie devant Moi l’Arche d’Alliance, Je vous envoie la Femme de l’Apocalypse, la seconde Eve, qui écrasera de Son talon la tête du serpent, Je vous envoie devant Moi : Ma Mère, pour vous ouvrir une large route dans ce désert et la niveler. Je vous envoie la Reine du Ciel, la Porte du Ciel pour vous préparer et pour éduquer tous ceux d’entre-vous qui gisent toujours dans la poussière, pour s’avancer et faire la paix avec Moi, votre Dieu, avant Mon Grand Retour. Je vous envoie la Reine de la Paix pour battre le rappel d’un coin à l’autre de la terre et vous rassembler un par un. Je vous envoie, avant Mon Grand Retour, Mes serviteurs les prophètes pour vous rappeler Ma Loi et vous faire retourner de vos mauvais chemins et vivre saints, et vous annoncer les événements avant qu’ils surviennent. Je vous envoie Mes anges pour vous rappeler Ma Sainteté, Ma Magnificence et Ma Splendeur. Je vous envoie Mes porte-parole pour crier et proclamer sur les toits de vos maisons les Noces de Mon Saint Esprit. Je ne Me lasserai pas de vous appeler à M’épouser. Je ne serai pas découragé par votre hostilité ni par votre aridité. Je serai à la poursuite de votre coeur et comme un jeune homme épousant une vierge, Celui que vous avez blessé tout le temps, vous épousera. Et dans Mon Amour, Je vous ferai remplacer les Epines qui encerclent Mon Coeur, par une Couronne fleurie. Et comme un jeune marié portant sa couronne de noces, Moi aussi, Je la porterai, parce que cette couronne sera Ma Couronne de Victoire, elle sera le Trophée de Ma Miséricorde…

Génération, Je te ferai Mienne. Je te soulèverai et te porterai comme un jeune marié porte son épouse dans ses chambres, et dans Mon Amour éternel, Je te porterai dans Mon Sacré Coeur et te ferai Mienne pour l’éternité. Bientôt, très bientôt maintenant, Je déchirerai les cieux, les ouvrant pour descendre en pleine force !

Si vous compreniez pleinement ce que J’entends, vous ne passeriez pas votre temps à être léthargiques, vous M’adresseriez une prière constante, car soudain, rapide comme l’éclair, Je descendrai en une flamme d’un feu dévorant et Je dévoilerai tout ce qui vous a été caché. Je vous désignerai de Mon Doigt tous ceux qui M’honoraient du bout des lèvres, ne Me servant jamais avec le Langage que Je leur avais enseigné : le Langage de Ma Croix, le Langage d’Amour, le Langage qui vous enseigne des choses dépassant la compréhension humaine. Je vous révélerai les Caïns dont le langage n’est pas Mon Langage mais celui-là même des riches marchands et du commerce.

Priez pour ces Caïns ; ne les jugez pas ; passez votre temps en prières pour eux. Ne permettez pas à votre langue de dévier, ne soyez pas l’un de ceux qui disent à Mes voyants :  » n’ayez pas de visions  » et à Mes prophètes :  » ne prophétisez pas « . Laissez Ma Cour Impériale préparer Ma Route pour Moi. Aucune prophétie n’est jamais venue de l’initiative de l’homme. Quand Mes voyants et prophètes parlent pour Moi, c’est par Grâce qu’ils le font et par Mon Saint Esprit qui les remplit, les anime et ouvre leur bouche pour répéter Mes Paroles. Et Je continuerai à vous rappeler la Vérité par Mes porte-parole, même si vous connaissez la Vérité. Je continuerai à révéler Mes Plans à Mes serviteurs les prophètes et à montrer Ma Magnificence dans des visions à Mes voyants. Laissez Mes élus et Mes âmes de prédilection libres de préparer la Voie pour Moi votre Roi. Laissez-les achever leur témoignage. Je vous envoie Ma Cour Céleste prophétiser, pour cette Fin des Temps, dans le désert de votre ère, pour vous convertir avant que vienne Mon Grand Jour.

Réalisez que Je ne descends pas seulement par Miséricorde mais aussi pour un Jugement. Je ne dis pas à Mes messagers d’appeler seulement les justes, Je leur dis d’appeler aussi les injustes, les pauvres, les boiteux, les rebuts de votre société, et tous ceux qu’ils rencontrent dans les rues, à venir remplir Mon école. Je veux appeler tous ceux qui ne M’ont jamais recherché ni même connu, à venir prospérer dans Ma Maison car ce sont les Temps de Miséricorde et de Grâce. Ensuite, laissez tous ceux qui vous voient, contempler et ouvrir de grands yeux sur votre transfiguration. Que soit montré sur vos visages et par le rayonnement de votre coeur, que vous avez suivi Mon école et que vous, vous êtes Mes élèves et Moi, votre Maître. Qu’ils voient dans vos yeux le reflet de tout ce dont vous avez témoigné. Qu’ils voient sur votre corps les marques de Mes Plaies. Et si quiconque vous demande comment vous les avez reçues, dites-leur que vous les avez reçues dans la Maison des amis de votre Maître, où Lui les a reçues en premier… puis soulevez votre croix et suivez-Moi.

Moi, Jésus-Christ, Fils Bien-Aimé de Dieu et Sauveur, Je pose Mon Souffle sur vous et vous bénis tous, laissant le Soupir de Mon Amour sur vos fronts. Allez en paix et soyez un en Mon Nom.

I C Q U S

image: http://www.vassula.org/Image228.gif

Read more at http://marcchapitre13.e-monsite.com/pages/la-bete-et-la-seconde-bete-dans-l-apocalypse.html#zuPh7FVoVDfiUKlS.99
Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.