Méditation sur l’éternité des peines de l’Enfer



Méditation sur l’éternité des peines de l’Enfer !
1er point. Nous devons la croire, quand même elle nous paraîtrait incompréhensible. Tout est incompréhensible ; tout est mystère dans la Religion, comme dans la nature. La plus petite portion de matière, considérée dans la multitude innombrable de ses parties, renferme un abîme de difficultés et de contradictions contre lesquelles tous les efforts de la philosophie humaine ont échoué jusqu’ici ; et si nous ne pouvons comprendre les moindres ouvrages de Dieu, comment pourrions-nous le comprendre lui-même, et mesurer exactement toute l’étendue de sa puissance et de sa justice ? Il l’a dit ; il l’a répété cent fois dans ses Écritures, que les supplices des réprouvés seront éternels : il le faut donc croire. C’est une des vérités capitales de la Religion ; et si capitale, que les Sectes séparées de l’Église Romaine n’ont osé la combattre. Les Auteurs de ces Sectes ont nié d’autres mystères ; mais celui-ci leur a paru si clairement établi dans l’Écriture qu’ils n’ont pu s’empêcher de l’admettre.

2e point. C’est uniquement l’intérêt personnel du pécheur qui le fait douter de cette vérité. II conçoit l’éternité de la récompense, pour une action passagère ; et il ne veut pas reconnaître l’éternité des peines pour un péché d’un moment. II convient que la grandeur de Dieu est infinie ; que le sang de Jésus-Christ dont le pécheur abuse est d’un prix infini ; et il ne veut pas croire que le péché sera puni par des peines infinies dans leur durée. Qu’est ce donc qui le rend rebelle à cette vérité ? C’est qu’il voudrait être toujours pécheur et toujours heureux, ou du moins n’être malheureux que pour un temps. Mais que peut faire son intérêt contre une vérité qui vient de Dieu ? Et quand il a parlé, ne faut-il pas que l’intérêt et le raisonnement humain se taise et se soumette ?

Extrait de « Méditations sur les principaux devoirs du Christianisme » par Henri Griffet.

Le sacristain

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.