Les évêques en Suisse sur la route de la damnation

Ça a tout l’air de suivre
la loi des grands nombres
cette histoire-là…

 

« L’ouverture pastorale » des Évêques Suisses…

Dieu et moi

Les évêques se sont penchés sur des questions liées au mariage et au divorce (Photo:Pixabay.com)

Les évêques se sont penchés sur des questions liées au mariage et au divorce

Amoris Laetitia: les évêques suisses encouragent une culture de l’intégration

09.09.2017 par Raphaël Zbinden

Dans un message du 8 septembre 2017 concernant l’exhortation apostolique du pape François Amoris Laetitia, les évêques suisses invitent à une culture de l’intégration et de la miséricorde. Dans ce cadre, les prélats citent le pape qui n’exclut pas la possibilité que dans certains cas et après discernement, une personne divorcée remariée puisse accéder à la confession et à la communion.

Le message des évêques a été publié à l’issue de leur Assemblée ordinaire, du 4 au 6 septembre 2017, à Sankt-Niklausen (OW). Le document, adressé aux agents pastoraux, prêtres, diacres et laïcs, entend dégager quelques orientations générales, ouvrant un certain nombre de voies pour un renouvellement de la pastorale des couples et des familles.

“Avec son exhortation post-synodale Amoris Laetitia, le pape François a fait un cadeau à l’Eglise”, affirment les évêques. Le pontife invite à développer un nouveau style de l’agir ecclésial, imprégné d’une culture d’acceptation, d’accompagnement, de discernement et d’intégration à tous les niveaux du travail pastoral.

L’importance du discernement

Les évêques invitent ainsi à “intégrer les personnes, quelles que soient leurs situations”. Selon cette approche, les évêques suisses n’excluent ainsi pas que la communion puisse être accordée, selon les précisions données dans l’exhortation apostolique, à des personnes divorcées et remariées.

Interrogé par cath.ch, Mgr Alain de Raemy, évêque auxiliaire de Lausanne, Genève et Fribourg (LGF), qui a participé à la rédaction du document, précise qu’il ne s’agit pas d’une nouvelle norme dans la doctrine catholique. “Les évêques encouragent un profond chemin de discernement qui soit juste pour chaque situation. Et dans certains cas, il est possible que l’accès aux sacrements de la confession et de l’Eucharistie, puisse aider au cheminement d’une personne”, affirme Mgr de Raemy. “Le pape demande juste que l’on soit très attentif à chaque situation particulière et qu’on évite toute généralisation”.

Pas un résumé d’Amoris Laetitia

Le “principe de la miséricorde” est le “cœur battant” de la doctrine chrétienne, assurent ainsi les évêques dans leur message. Le pape François prie expressément d’intégrer dans le discernement pastoral un enseignement dispensé déjà par St Thomas d’Aquin: “Bien que dans les principes généraux, il y ait quelque nécessité, plus on aborde les choses particulières, plus on rencontre de défaillances”. Les choses particulières sont plus exigeantes car elles demandent du soin dans le discernement. Le message invite tous les fidèles à une lecture personnelle d’Amoris Laetitia et n’entend en aucun cas en constituer un résumé ou un équivalent.

Les traductions allemande et italienne du message seront mises en ligne fin octobre 2017.


Autres actualités de la CES

Directives pour l’accompagnement des personnes envisageant l’assistance au suicide

Au cours de son assemblée ordinaire, la CES a longuement discuté le projet de directives pour l’accompagnement des personnes envisageant l’assistance au suicide, que la Commission de bioéthique avait élaboré. La prochaine étape consistera à remanier ces directives qui seront présentées à nouveau à la prochaine assemblée ordinaire.

Rencontre européenne des jeunes de Taizé à Bâle

Bâle accueillera du 28 décembre 2017 au 1er janvier 2018 la prochaine rencontre européenne des jeunes de la communauté œcuménique de Taizé. Les membres de la CES ont reçu une délégation du mouvement pour recevoir une information sur le programme. 15’000 jeunes environ, âgés de 17 à 35 ans, sont attendus à Bâle.

Marche pour la vie 2017

La CES a discuté avec une délégation du Conseil d’Etat du canton d’Obwald de l’interdiction prononcée contre la marche pour la vie prévue au Ranft, le jour du Jeûne fédéral. Le Conseil d’Etat a justifié sa décision par le fait que le Jeûne fédéral est un des cinq jours de grande fête fixés dans la Loi sur les jours de repos. Aucune manifestation n’est en principe autorisée ces jours-là. La marche aurait été permise un autre jour. Une célébration religieuse aurait été envisageable mais, étant donné l’expérience de l’année précédente, il fallait compter avec de violentes contre-manifestations.

La CES comprend la décision du gouvernement d’Obwald qui respecte la loi et souligne la haute valeur des jours de repos. Elle constate cependant aussi que les adversaires de la marche accordent une grande importance à ce sujet précisément parce que la protection de la vie avant la naissance n’est guère prise en compte dans la société. La CES va faire parvenir un message écrit au comité d’organisation de la marche.

Ste Mère Thérèse de Calcutta

La Conférence épiscopale allemande a adressé au pape François la demande d’inscrire Ste Mère Thérèse de Calcutta au calendrier romain général. La CES va écrire pour soutenir cette demande. Le calendrier romain est universellement valable. Il contient les fêtes du temps de Noël et de Pâques mais également de nombreuses célébrations de saints qui sont importants pour toute l’Eglise ou qui sont des représentants exemplaires de certaines régions ou de certains groupes.

Synode des jeunes 2018

La CES rappelle à tous les jeunes âgés de 16 à 29 ans, quelle que soit leur appartenance religieuse, de participer à l’enquête en ligne du Vatican. Cette enquête est anonyme et ouverte jusqu’au 30 novembre 2017.

Il y a, en parallèle, une enquête en ligne pour les responsables de la pastorale catholique suisse de la jeunesse et pour les personnes qui y sont activement engagées. Ce questionnaire peut être rempli jusqu’au 15 septembre 2017. Les organisations qui travaillent dans la pastorale catholique des jeunes et qui n’ont pas encore reçu le lien peuvent le demander à :

Deutschschweizer Fachstelle für offene kirchliche Jugendarbeit info@fachstelle.info

Dialogue avec la délégation des communautés religieuses suisses

La CES a reçu, à St. Niklausen, une délégation de KOVOSS/CORISS, VOS/USM et USMRS, forte de 12 personnes. Les présidentes et présidents de ces associations ont expliqué certaines facettes de la vie des communautés religieuses en Suisse. Ils ont également présenté le projet „En route vers une Union Unique des religieuses et religieux“.

Pèlerinage au Ranft

En clôture de leur 317e assemblée ordinaire, les évêques suisses et les abbés territoriaux ont invité les délégations des communautés religieuses et du Conseil d’Etat du canton d’Obwald ainsi que la population à se rendre ensemble en pèlerinage au Ranft. Le pèlerinage empruntait le chemin des visions de St-Niklausen au Ranft. La messe a été célébrée par Mgr Felix Gmür. (cath.ch/com/rz)

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.