Sulema : L’illumination des consciences est le dernier acte de la Miséricorde de Dieu le Père

Résultats de recherche d'images pour « sulema volume 3 »

 La paix soit avec vous, Mes enfants. C’est Moi, votre Sacré-Cœur de Jésus, qui viens vous dire : n’ayez pas peur, levez-vous et marchez à Ma suite, car Je suis  le Chemin, la Vérité et la Vie. Merci de votre présence, car c’est Moi qui vous ai invités pour vous préparer, vous avertir et vous instruire.

Je viens avec Mon Sacré-Cœur dans la main, Il est entouré d’épines, car Je souffre, Je pleure. Mon Cœur saigne de voir cette indifférence, le refus obstiné de Mes enfants qui ne veulent pas ouvrir leur cœur, accueillir la grâce.

Oh Mes enfants, ouvrez votre cœur pour accueillir ma Grâce ! Ma Mère est ici en ce moment ! Elle veut vous préparer, vous apprendre à devenir comme de petits enfants, car vous êtes à son école, vous êtes les apôtres des derniers temps, vous êtes les témoins de la Lumière, de la Vérité ! Oui, Mes enfants, par vous, l’Esprit Saint va éclairer tous ceux que le Père vous a confiés. N’ayez pas peur de parler de votre Jésus, n’ayez pas honte d’afficher votre foi, soyez fiers d’être les enfants de Dieu. Ne soyez pas gênés de porter une croix, une médaille, ne la cachez pas, mes enfants, car il est écrit que celui qui se prononcera  pour Moi devant le monde. Moi aussi Je me prononcerai pour lui devant mon Père. N’ayez pas honte d’être chrétiens (Mt 10, 30-33).

Image associée

Je vous le demande : préparez-vous à cette rencontre, profitez de ce temps de grâce, de Miséricorde qui tire à sa fin. Allez au sacrement du pardon, préparez-vous, allez-y en toute humilité et simplicité : allez à la rencontre de Mes fils de prédilection, c’est Moi que vous allez rencontrer, car Je suis en chacun d’eux. Venez à Moi, Mes enfants, comme vous êtes. Je vous aime, J’ai besoin de vous.

 Ma Mère vient pacifier vos cœurs, vos cœurs angoissés qui sont dans la peur. La peur ne vient pas de Moi. Je vous ai laissé un esprit de paix, la crainte, le doute ne viennent pas de Moi, ne doutez pas du pardon, de la miséricorde.  Lorsque le prêtre vous donne l’absolution, c’est Moi qui vous pardonne pour vous conduire dans les bras de mon Père : Il est là pour vous accueillir les bras ouverts.

Convertissez-vous avant qu’il ne soit trop tard ! Je le répète car on ne veut pas Me comprendre, ne dites pas que vous êtes déjà convertis, non, Mes enfants, la conversion se fait chaque jour, car chaque jour il faut faire des choix ; Il faut choisir le bien ou le mal,  et chaque choix à des conséquences. Réfléchissez-bien, prenez le temps et prenez Mes Paroles au sérieux, Je viens vous avertir, vous donner la Lumière pour que vous soyez prêts, en état de grâce, au moment où tout va s’arrêter, où vous allez tous entrer dans ce mouvement d’Amour, l’Illumination des consciences.

 Image associée

C’est par l’Esprit Saint que vous allez vous intérioriser, et c’est dans votre cœur que vous allez voir votre Jésus dans Sa Sainteté, dans sa Gloire, oui, dans la splendeur de ma Gloire. Vous allez tous me voir, où que vous soyez, et ne croyez pas que ce soit pour une autre génération, non, Mes enfants, c’est vous que le Père a choisi pour vivre cet événement unique dans l’histoire de l’humanité, c’est vous Ses bien-aimés qui allez vivre cette rencontre. Ce sera la fête, les retrouvailles dans la joie pour ceux qui seront en état de grâce, Mon petit reste, mais ce sera l’avertissement pour ceux qui ont fermé leur cœur, pour ceux qui ne veulent pas me reconnaître comme le Fils de Dieu. Oh Oui ce sera l’horreur ! Vous allez vous voir, avec Mon regard, voir où vous conduisent vos péchés car l’enfer et le purgatoire existent, ce n’est pas un mythe, une légende, ils existent comme le Ciel existe, croyez-le.

Je vous demande de remercier ma très sainte Mère, car c’est Elle qui vous a obtenu cette grâce insigne de l’illumination des consciences et c’est le dernier acte de la Miséricorde de Dieu le Père. Oui, mes enfants,  Je suis Amour, Je suis la Miséricorde, mais Je suis aussi Justice. C’est à vous de vous préparer. Je ne viens pas pour vous faire peur. Je viens parce que Je vous aime, Je veux vous préparer, Je veux que vous soyez là où je suis. Je veux vous présenter au Père et lui dire : Père, voici tes enfants, voici tes tout-petits, ceux qui t’ont dit oui, ceux qui t’ont choisi par amour, ceux qui ont accueilli les Commandements, les Sacrements, qui sont fidèles à tes Lois d’amour ; Père, voici ceux pour qui j’ai prié afin qu’ils soient un comme Toi et Moi nous sommes Un.

Laissez-Moi vous aimer, vous préparer. Je vous aime et c’est pour cela que Je parcours le monde pour vous dire : venez à Moi vous qui peinez, laissez-moi vous soulager, faites-Moi confiance, donnez-Moi votre fardeau, laissez-Moi vous guérir. Je vous prends dans Mes bras et je vous dis : viens Mon enfant, viens te reposer sur mon Sacré-Cœur, viens au pied du Tabernacle, viens, Je veux refaire tes forces. Ne craignez pas, Je suis là jour et nuit, je vous attends, J’ai soif de vous, J’ai soif d’Amour, J’ai soif d’âmes. Laissez-Moi vous aimer, vous consoler, vous guider, mon Cœur a soif. Si vous ne voulez pas M’aimer, laissez-Moi vous aimer, J’ai besoin de vous aimer, je meurs d’Amour, Mes enfants.

 Image associée

Laissez-vous instruire par le Trône de la Sagesse, ma très Sainte Mère ; Elle vous montrera le chemin à suivre. Elle vous appendra à vivre les commandements et vous verrez que tout est centré dans l’Amour, car Dieu est Amour. Le Père vous de l’aimer de tout votre cœur, votre esprit et vos forces et, Moi, Je vous demande de vous aimer les uns les autres  comme Je vous ai aimés.

 Venez apprendre à connaître le Père, vous allez découvrir son Amour et par amour, vous ne pourrez plus L’offenser, car quand on aime vraiment quelqu’un comme soi-même, on ne peut plus lui faire de mal, on ne peut pas le juger, le blesser, car l’amour est plus fort.

 Regardez-Moi sur la croix, ne doutez pas de Ma miséricorde, regardez ce que j’ai fait avec celui qui M’a renié, non pas une fois, mais trois fois. Mes enfants, Mon Pierre M’a renié trois fois, et regardez ce que j’ai fait de lui : J’ai fait de lui celui qui a les clés du royaume. J’ai fait de lui le premier Pape, car il a pleuré sa faute. Il l’a pleuré amèrement. C’est pour cela que J’ai prié pour lui, car Je savais qu’il était choisi pour recevoir les clés du royaume.

Résultat de recherche d'images pour "sulema illumination des consciences" Regardez aussi Saul, celui qui M’a persécuté, celui qui a tué parce qu’il était dans l’erreur, il avait mal compris la Vérité. Et regardez ce que J’en ai fait, car Je l’attendais sur le chemin de Damas, Je l’attendais et c’est là qu’il a reçu ma Lumière, et j’ai fait de lui l’apôtre des païens. Voilà les deux colonnes que J’ai choisies.

 Voyez-vous, Mes enfants, votre passé est à Ma miséricorde, vivez votre aujourd’hui, vivez les grâces du moment présent. Je suis un Dieu d’Amour, Je suis venu pour sauver Mes enfants, Je ne suis pas venu pour juger, pour condamner, non. Regardez la pécheresse, quand Je lui ai demandé « Est-ce qu’ils t’ont condamnée ? » Ce à quoi elle répondit : « Non Seigneur personne ! » Alors Je lui dis « Moi non plus, mais attention, va et ne pèche plus ! » Cette phrase, Je vous la dit et redit à chaque fois que vous allez à la confession pour recevoir le pardon : va et ne pèche plus.

 Il faut passer à l’action, car une foi sans les œuvres est une foi morte. Il faut vous redresser. Il ne s’agit pas de dire : « Seigneur, Seigneur, pardon ! » non, il faut poser les gestes, il faut redresser votre conduite, il faut vous relever. Ne dites pas que c’est impossible, seul, c’est impossible, mais avec l’aide de l’Esprit Saint, et par amour, tout est possible, tout est possible à celui qui aime, à celui qui croit. Et n’allez pas dire que vous n’êtes pas dignes : J’ai payé le prix de votre Rédemption, par mon Sang Je vous ai lavés, oui, Mes enfants.

 Image associée

L’Esprit Saint vous a donné une nouvelle vie, la vraie vie d’enfant de Dieu.  Il faut devenir comme des enfants pour vivre dans l’abandon et dans la confiance. Regardez l’enfant qui s’endort dans les bras de sa mère,  dans les bras de son père : il leur fait confiance, il s’abandonne, il ne craint pas. Si la tempête gronde, si le vent souffle, il est en paix, car il est en sécurité dans les bras de ses parents. Aurez-vous peur, Mes enfants, si vous êtes dans les bras de ma très sainte Mère ? Aurez-vous peur si vous êtes dans Mes bras ou dans les bras du Père ? Non, mes enfants, ne craignez pas et ne doutez pas de Mon amour, de ma protection.

 La nature vous crie. Au moment où Benoît 16 a donné sa démission, vous êtes tous entrés dans une nouvelle étape de l’accomplissement de toutes les prophéties. Continuez à prier pour lui, il est votre Pape émérite, et priez aussi pour votre Pape François. Priez pour mes Fils de prédilection, ils ont besoin de vous et c’est votre devoir de prier et d’intercéder pour eux, de les soutenir, ils en ont besoin en ce moment car vous savez que le but de mon adversaire c’est de détruire Mon église par les prêtres, et de détruire les familles.

 Ne vous laissez pas distraire, soyez de vaillants guerriers ; Je vous ai donné ma chère petite Jeanne d’Arc : suivez ses pas avec son courage, son audace et sa foi. Oh mes enfants, si vous saviez ce qui est à votre porte. C’est pour cela que ma Mère vient, car cette génération est la pire de toutes les générations, elle a dépassé toutes les limites dans le mal, car en ce moment tout est permis, tout est accepté,  sauf le bien, sauf les commandements.

 On se moque des Commandements, on les ridiculise,  on méprise les sacrements, et cela est une faute grave. Mes enfants, on prive Mes tout-petits du Sacrement du Baptême, on prive ceux qui sont au seuil de la mort du sacrement des malades, et ce n’est pas seulement les malades  qui en ont besoin, vous aussi, vous en avez besoin pour purifier vos sens, car vos sens sont sous l’emprise du péché. La porte du mal est large. Il faut se préserver, ne méprisez pas les sacrements. Je vous en prie, ne privez pas Mes enfants, Mes tout-petits, de recevoir cette grâce insigne du sacrement du Baptême, ayez pitié des ces âmes.

 Il faut que vous soyez dans la paix, le vent sera impitoyable, plus que jamais, et il va tout balayer, car la nature crie d’horreur. Vous voyez ces inondations et pourtant vos cœurs sont indifférents, vous ne voulez pas comprendre que la nature est en train de vous avertir. Tout l’univers, toute la création, obéissent à la Voix du Père ; l’être humain est le seul qui refuse d’entendre la voix du Père, qui refuse de lui obéir.  Les animaux vous font la leçon, Mes enfants, ils sont plus obéissants aux lois de la nature ; Je viens vous dire : réveillez-vous avant qu’il ne soit trop tard car l’univers et la création seront bouleversés par la transformation de la terre.

Priez pour tous les incroyants, pour tous les égarés, sans les juger ; il faut intercéder pour tous les enfants du monde entier. Cessez de vous apitoyer sur vous-mêmes, que votre prière soit une prière de générosité, ne vous inquiétez pas pour ceux que vous portez dans votre cœur : vos enfants sont à Moi, ils sont les Miens avant d’être les vôtres, laissez-Moi prendre soin d’eux. 

Image associée

L’heure est grave. J’ai besoin de vos prières, Je veux vous sauver, aidez-moi. J’ai donné Ma vie pour toute l’humanité, car Je veux tous vous sauver.  Venez à Moi avant qu’il ne soit trop tard, venez au bercail, aidez-Moi à chercher ma dernière brebis ; mais, pour M’aider, vous devez avoir une grande humilité, de la douceur, de la patience, et, surtout de la compassion ; il faut être compatissant car, en ce moment, Mes enfants sont blessés, les cœurs sont angoissés.

 On dit que cette génération est déboussolée, que c’est une mauvaise génération, mais à qui la faute ? On juge Mes enfants, mais il y a de moins en moins de parents qui parlent de Dieu ; et les grands-parents, quelquefois,  on ne les laisse pas parler. Il y a même des cas où les grands parents ont oublié la sagesse et se sont laissés attirer par l’esprit du monde et de la chair. Moi Je dis qu’on a volé l’innocence à l’enfant,  et aussi  qu’on a volé la sagesse aux vieillards.

 Vous avez oublié que vous avez une âme  et que votre âme meurt de faim de la Parole de Dieu, meurt de soif de l’Amour de Dieu.  Vous êtes devenus esclaves de votre corps, vous faites tout pour garder une image, une apparence. A quoi cela sert-il Mes enfants ?   Le corps doit retourner à la poussière d’où il est sorti. C’est votre âme qui est en danger, vous avez une âme, c’est votre vie éternelle qui est en danger (Gn 3,19).

 Résultat de recherche d'images pour "sulema illumination des consciences"

Prenez Mes Paroles au sérieux, et n’allez pas dire que Je viens vous réprimander, non , c’est que Je ne veux pas vous voir souffrir.  Je vous ai dit : jamais Je ne vous demanderai au-delà de ce que vous pouvez endurer. Si la souffrance vient, si le mal vient, c’est le fruit du péché ; les maladies sont là, mais ce n’est pas Moi qui les ai créées, et Je n’ai pas créé la mort, ce sont les conséquences de vos péchés. Mais Je peux vous dire : la souffrance bien accueillie est un grand trésor.

 Regardez Ma Mère, elle est devenue Corédemptrice  au pied de la croix. Elle a tout offert, Elle a aimé et pardonné. Moi, sur la Croix, je priais, J’offrais tout, Je pardonnais,  J’intercédais pour ceux qui m’avaient blessé, pour Mes bourreaux. Voyez-vous jusqu’où va Mon Amour ? Et c’est par Amour que Mon cœur a été transpercé, car au moment même où J’ai remis Mon Esprit entre les bras du Père, l’océan de mon Amour, de ma Miséricorde, a éclaté ; c’est ce feu qui brûlait mon Cœur.

 Et c’est par Amour que l’Eglise est née, que l’Eucharistie est née et avant Mon affreuse agonie, J’ai institué le sacrement de l’Ordre ; Je vous ai laissé Mes prêtres et Je serai avec vous tant qu’il y aura un bon prêtre sur la terre. Priez pour Mes prêtres, ils sont d’autres Moi-même. Aimez-les et ne les jugez pas, car c’est Moi que vous allez juger en eux. Priez pour eux, priez pour mes consacrés, Je vous les confie.

Image associéeMerci de votre écoute, merci de recevoir mes Paroles mais, surtout, merci de les mettre en pratique. Je vous regarde, Je vous aime, Mes amours et par, les mains de Mes fils de prédilection, recevez ma Bénédiction qui vous enveloppe de ma Protection et de mon Amour. Amen.

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.