San Damiano – Message de Notre-Dame des Roses

Là où est la prière, il y a aussi la paix

Message du 1er mars 1969
Mes chers enfants, aujourd’hui est le jour qui m’est dédié: jour de prière, d’union, de réparation à mon cœur qui est tant transpercé… un grand glaive! Je suis la mère des douleurs, la mère de la miséricorde, la mère de tous, qui appelle mes fils avec amour, avec tant de bonté et de miséricorde!

Venez, mes enfants, venez vous soulager de vos peines! Venez vous confier en mon cœur, en ma miséricorde! Je suis votre maman céleste qui vous aime tellement! Mais je veux que tous vous m’aimiez, que vous priiez, que vous demandiez avec insistance, jusqu’à ce que Jésus vous aie ouvert! Frappez! Frappez au cœur de Jésus! Jésus peut tout vous donner! Jésus vous illumine! Jésus vous enflamme le cœur d’amour pour Lui. Donnez-Lui tout vous-mêmes, même vos péchés.

Demandez à Jésus qu’Il vous pardonne, qu’Il ait miséricorde, et que la paix revienne dans votre cœur: la paix d’amour que je désire tellement donner! Mon Fils aussi veut donner amour et paix! Je veux vous voir toujours unis dans l’amour et dans la paix, car elle est grande, la paix! Là où est la prière, il y a aussi la paix. Là où il y a aussi la paix, et tout est surmonté en toutes choses.

Je suis la mère des douleurs, je suis douloureuse de voir mes fils si nombreux sur le bord du précipice, de voir tant de mes fils qui ne m’aiment pas, de voir tant de mes fils dans le péché si grave! J’éprouve une si grande douleur! Mais j’attends que vous reveniez repentis pour vous accorder une grande miséricorde.

Venez, mes fils! Venez, venez autour de moi! Venez prier ensemble avec moi: avec ma puissance, avec ma miséricorde, je peux tout vous donner. Venez, et ne tardez pas! Les moments approchent tristes! Les luttes deviennent dures! Pourquoi ne vous comprenez-vous pas, ne vous aimez-vous pas, ne priez-vous pas? Votre maman vous appelle, vous appelle à la pénitence! Priez! Priez avec le Rosaire!

Ne vous lassez pas, et vous aurez la force de surmonter tout obstacle.

Priez pour mon fils, le Pape Paul: mon fils de prédilection que j’aime tant! Priez! Il a tant de croix à porter! Tant d’insultes! Tant de calomnies! Tant de peines à surmonter! Des luttes terribles!… Mais avec mon aide il vaincra! Le triomphe de l’Eglise viendra!

L’amour de Jésus et le règne de Jésus viendra et triomphera au ciel et sur la terre.
Jésus vous veut saints. Jésus veut que vous marchiez sur la voie de la sainteté, de la persévérance jusqu’à la mort. Appelez les anges et les saints toujours près de vous pour vous assister. Priez! Priez! Et ne doutez pas de ma présence! Une maman fait tout pour ses fils: avant tout, les sauver! Quelle souffrance de me voir insultée, par tant de mes fils! De voir qu’ils ne comprennent pas! Qu’ils ne m’aiment pas! Mais je vous appelle tous à la prière.

Mais un jour vous comprendrez pourquoi je vous ai appelés en ce lieu, pourquoi je suis venue en ce lieu: pour votre salut.

Parce que l’amour d’une maman est grand pour ses enfants. Pourquoi ne réfléchissez-vous pas, mes enfants? Pourquoi n’y faites-vous pas attention?

Mon instrument est la plus ignorante qui soit. Mais mes paroles qu’elle annonce, elle les annonce clairement pour que vous puissiez les écouter. Elle-même ne sait pas, et ne comprend pas. Elle fait seulement ma volonté parce que je l’appelle toujours à mon service, pour me faire aimer de tous, pour me faire connaître de tous, moi qui suis la mère du ciel.

Oui, mes enfants, écoutez-la! Ecoutez ce qu’elle vous dit, car les heures s’approchent, et vous, vous ne comprenez pas.

Mais elle, elle sait tout! C’est une telle souffrance pour elle de voir tout ce qui va arriver! Mais elle ne peut le révéler… seulement prier et faire aimer!

Dans le silence, dans la prière, dans le sacrifice, je la serre entre mes bras, je la tiens sous mon manteau. Elle fera tout, tout s’accomplira, si c’est ma volonté.

Elle prie pour tout le monde, et elle aime tout le monde.

Vous aussi aimez! Vous aussi priez avec elle, et la lumière de la foi viendra… Les pécheurs se convertiront et se sauveront.

Quand viendra cette lumière au milieu de la tempête, la flamme de mon cœur pénétrera dans votre cœur et vous comprendrez tous combien je vous ai appelés et combien je vous aime.

Priez! Priez! et écoutez-Moi! Réunissez-vous pour faire pénitence! Faites des heures d’adoration! Promettez tous de faire le Chemin de la Croix pour méditer la Passion de Jésus qui est mort en Croix pour vous, a souffert pour vous, s’est élevé au ciel pour vous «appeler tous auprès de Lui et auprès de moi.»

Venez, et ne tardez pas! Je vous éclairerai pour marcher sur la voie de la vertu, pour marcher sur la voie du salut, pour arriver au port assuré!
Priez! Offrez! Souffrez! Et taisez-vous! Dans le silence tout s’accomplira.
Et toi, ma fille, porte la croix avec Jésus dans le silence, dans la souffrance. Aime Jésus! Aime ta maman!

Ne te laisse pas abattre, mais relève-toi toujours plus dans mon amour et dans l’amour de mon Fils. Nous te tenons serrée entre nous, entre nos bras. Ne fais pas attention au monde, si tu es piétinée: ta joie, tu l’auras dans le ciel!

Pardonne à tous! Aime tous tes frères, prie pour eux afin qu’ils reviennent repentis entre mes bras! Que tous puissent arriver au ciel avec toi, comme je te l’ai promis.
Offre, et garde le silence, ma fille! Laisse-les dire! Tu es la plus ignorante, mais tu es ma fille, que j’aime tellement, et dont je veux tant être aimée! Aime-moi beaucoup, beaucoup! Et aime mon Fils Jésus! Répare ces nombreuses offenses qu’ils font. Jésus est avec toi, ta maman est à côté de toi, qui ne te laissera jamais. Prie, ma fille! Prie! Prie! Et fais prier!

Je vous bénis au nom du Père éternel, au nom du Fils, et de l’Esprit Saint! Restez unis avec le Rosaire, qui est l’arme la plus puissante. Il est l’arme avec laquelle vous recevrez les grâces. Il est l’arme qui vous porte au ciel. Le Rosaire, c’est cela que je vous demande. Priez, et ayez confiance en moi! Au revoir, mes enfants chéris!

Publicités
Cet article a été publié dans Uncategorized. Ajoutez ce permalien à vos favoris.